Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 5 décembre 2005

Se précipiter à + infinitif

Se précipiter à + infinitif; se précipiter pour + infinitif; se précipiter de + infinitif; choix de la préposition après se précipiter; construction du verbe se précipiter.

  • [...] les 12 années au cours desquelles les libéraux auraient pu faire ce qu'ils se précipitent à annoncer à la veille de leur chute. (Manon Cornellier.)

Les grammaires et les ouvrages de difficultés ne contiennent pas grand-chose sur la construction du verbe se précipiter. Je trouve dans les dictionnaires quelques exemples avec la préposition à, mais devant un nom :

Se précipiter au cou de quelqu'un. (Petit Robert.)

Elle s'est précipitée à son rendez-vous : enfin, elle pouvait retrouver son copain. (Multidictionnaire.)

Autrefois, se précipiter pouvait être suivi de la préposition de introduisant l'infinitif :

Vous vous êtes précipitée [...] d'aller à Grignan sans votre mari. (Madame de Sévigné.)

Aujourd'hui, il s'emploie plutôt avec la préposition pour :

[...] il s'était précipité pour chercher du secours. (Cocteau.)

Line Gingras

"Revue de presse - La fébrilité des uns, l'angoisse des autres" : http://www.ledevoir.com/2005/11/26/96236.html
On trouve de tout à Venise - et mon amie Marlene y sera demain... : http://news.bbc.co.uk/2/hi/in_pictures/4492206.stm

Posté par Choubine à 23:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire