Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 15 septembre 2005

Attentats suicides

Attentats suicides; attentats suicide; attentat suicide; missions suicides; missions suicide; mission suicide; timbres-poste; timbre-poste; orthographe d'accord; grammaire française.

Encore des attentats à Bagdad : la routine, quoi. Avec la paix finit par s'installer l'ennui, c'est bien connu. Et l'Irak jouit de la pax americana.

Onze en un seul jour, tout de même. Près de 160 morts, plus de 240 blessés, nous apprend une dépêche.

*   *   *   *   *

Deux fois, dans l'article en question, on utilise au pluriel l'expression attentats suicides - mais en omettant d'accorder suicide.

On ne saurait pourtant faire ici le même raisonnement que pour un nom composé du genre de timbre-poste; ce dernier s'écrit au pluriel timbres-poste, explique André Jouette, parce qu'il s'agit de "timbres pour la poste". Par contre, dans attentats suicides, les attentats sont aussi des suicides, d'où l'accord des deux éléments au pluriel. J'ai relevé d'ailleurs dans le Petit Robert, à l'article "suicide", l'exemple Des missions suicides.

Dommage qu'il faille apprendre les règles s'appliquant à des termes comme ceux-là.

* * * * *

Note du 6 janvier 2008 : L'édition 2003 du Petit Robert, je viens de le vérifier, donne bien l'exemple Des missions suicides. Je trouve cependant Des missions suicide, au même article, dans l'édition 2007. Allez savoir pourquoi.

Line Gingras

Article sur les attentats : http://www.ledevoir.com/2005/09/15/90432.html

Posté par Choubine à 21:07 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    De toutes façons, le terme attentats kamikaze(s) serait plus judicieux.

    Le suicide consiste à se donner la mort, laquelle semble à un moment donné plus douce finalement que la vie. Une délivrance en quelque sorte des tourments existenciels.

    Dans les attentats suicide(s) dont il est question, et sans préjuger du bien-fondé de l'affaire, il ne m'apparait pas que les individus ne supportent plus de vivre, il s'agit d'un sacrifice pour un acte de guerre.

    Mais alors, il faut également mettre un (s) à kamikaze ?!

    Posté par zacki, vendredi 16 septembre 2005 à 16:28
  • Tu as bien raison, si l'on s'en tient au sens premier de "suicide"; n'empêche que le mot s'emploie aussi de façon plus large.

    Cela dit, je crois qu'on pourrait très bien parler d'attentats kamikazes. Toujours dans le "Petit Robert", cette fois à l'article "kamikaze", je lis en effet que ce mot s'emploie comme adjectif, au sens de "qui tient du suicide"; on donne l'exemple "Une opération kamikaze". (Comme on ne dit pas que l'adjectif est invariable, je conclus qu'il faut le faire accorder.)

    Quelques lignes plus haut, je vois que le nom "kamikaze" peut désigner l'"auteur d'un attentat suicide".

    Posté par Line, samedi 17 septembre 2005 à 05:48

Poster un commentaire