Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 18 mai 2013

Un peu de suite dans les idées

  • Il faut des étincelles. Comme celle que Michaël a fait quand il a « buffé » la vieille Opel.
    (Mylène Moisan, dans Le Soleil du 17 mai 2013.)

Michaël a fait quoi? Une étincelle, représentée par le pronom celle. Rappelons que le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe :

Il faut des étincelles. Comme celle que Michaël a faite [...]

  • Enfant, il n'a jamais joué aux petites autos. « J'ai toujours aimé travailler avec mes mains. » Jusqu'ici, ils les occupaient à faire des sculptures en bois. Il est en train de faire une grenouille, a déjà fait un dragon.

La chroniqueuse aurait-elle oublié, un instant, le sujet de son article?

Enfant, il n'a jamais joué aux petites autos. « J'ai toujours aimé travailler avec mes mains. » Jusqu'ici, il les occupait à faire des sculptures en bois. Il est en train de faire une grenouille, a déjà fait un dragon.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« L'adolescent "reboulonné" » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201305/16/01-4651657-ladolescent-reboulonne.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_mylene-moisan_2032574_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 00:58 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 mai 2013

N'oublions pas la proposition principale

  • Le sénateur Duffy et deux de ses collègues – l’ex-libéral Mac Harb et l’ancien conservateur Patrick Brazeau, tous deux devenus indépendants – faisant l’objet d’une enquête du Sénat après qu’il fut révélé qu’ils habitaient peut-être principalement la région d’Ottawa, et ce, même s’ils récoltaient des allocations de logement en affirmant que leur résidence principale était à plus de 100 km de la capitale.
    (Marie Vastel, dans Le Devoir du 16 mai 2013.)

Bien que la phrase ci-dessus forme un paragraphe et compte plusieurs propositions subordonnées, elle reste incomplète parce qu'on attend toujours la proposition principale. De toute évidence, la journaliste voulait écrire :

Le sénateur Duffy et deux de ses collègues – l’ex-libéral Mac Harb et l’ancien conservateur Patrick Brazeau, tous deux devenus indépendants – faisaient l’objet d’une enquête du Sénat après qu’il fut révélé qu’ils habitaient peut-être principalement la région d’Ottawa, et ce, même s’ils récoltaient des allocations de logement en affirmant que leur résidence principale était à plus de 100 km de la capitale.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Un cadeau de 90 000 $ au sénateur Mike Duffy » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/378353/un-cadeau-de-90-000-au-senateur-mike-duffy

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 03:56 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 mai 2013

The et de...

  • The 3 Mistakes a récemment été tiré un film, Kai Po Che!, bien reçu par les critiques de cinéma.
    (Guy Taillefer dans son blogue, L'Inde dans tous ses états, le 15 mai 2013.)

Un film ayant été tiré du roman The 3 Mistakes of My Life, on pourrait peut-être écrire : « De 3 Mistakes a récemment été tiré un film... » Il semblerait toutefois que le journaliste ait confondu l'article anglais et la préposition française.

  • Des hindous à l’épiderme drôlement sensibles s’étaient présentés devant lui [...]

C'est leur épiderme qui est sensible.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Ça n’arrive pas que dans les romans » : http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/l-inde-dans-tous-ses-etats/378272/ca-n-arrive-pas-que-dans-les-romans

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 00:35 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 mai 2013

Ses excuses, ces excuses, leurs excuses?

  • Les DGE, anciens et actuel, doivent s’expliquer. « Preuves difficiles »… « Pouvoirs insuffisants »… Ses excuses, on les connaît; on les a entendues. Elles ne suffisent pas.
    (Antoine Robitaille, dans Le Devoir du 13 mai 2013.)

Deux possibilités :

Les DGE, anciens et actuel, doivent s’expliquer. « Preuves difficiles »… « Pouvoirs insuffisants »… Ces excuses, on les connaît; on les a entendues. Elles ne suffisent pas.

Les DGE, anciens et actuel, doivent s’expliquer. « Preuves difficiles »… « Pouvoirs insuffisants »… Leurs excuses, on les connaît; on les a entendues. Elles ne suffisent pas.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Lutte contre la corruption – Des contre-pouvoirs à fortifier » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/378067/lutte-contre-la-corruption-des-contre-pouvoirs-a-fortifier

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 00:18 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 mai 2013

M'avez vu entendu?

  • Et quand j'écris que le sport est le refuge des vraies valeurs, en 30 ans, quand m'avez vu entendu parler sérieusement de vraies valeurs?
    (Pierre Foglia, dans La Presse du 13 mai 2013.)

Test de lecture et de compréhension, ou relecture un peu trop rapide?

Et quand j'écris que le sport est le refuge des vraies valeurs, en 30 ans, quand m'avez-vous entendu parler sérieusement de vraies valeurs?

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« La leçon de français » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/201305/11/01-4649834-la-lecon-de-francais.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_pierre-foglia_3264_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:40 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 13 mai 2013

Nécessité

  • [...] ayant su attirer, retenir, choisir les auteurs qu’ils estiment nécessaires de publier [...]
    (Marie-Andrée Lamontagne, dans Le Devoir du 11 mai 2013.)

Peut-être les auteurs sont-ils nécessaires, mais ce que nous dit cette phrase, c'est plutôt qu'on estime nécessaire de les publier :

[...] ayant su attirer, retenir, choisir les auteurs qu’ils estiment nécessaire de publier [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« La subjectivité au rang des beaux-arts » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/377839/la-subjectivite-au-rang-des-beaux-arts

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:08 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 12 mai 2013

Tout ça

  • « Tous les méandres de ma vie qui m'ont menée là, mon quotidien, tout ça ne servaient à rien, avait-elle affirmé à La Presse lors de la publication de son premier roman. Il fallait que ça passe par la littérature avant tout. »
    (Philippe Teisceira-Lessard citant Vickie Gendreau, dans La Presse du 11 mai 2013.)

Le sujet du verbe servir, c'est tout ça, qui englobe les méandres et le quotidien :

« Tous les méandres de ma vie qui m'ont menée là, mon quotidien, tout ça ne servait à rien [...] »

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« L'écrivaine Vickie Gendreau est décédée » : http://www.lapresse.ca/arts/livres/201305/11/01-4649854-lecrivaine-vickie-gendreau-est-decedee.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_hotTopics_sujets-a-la-une_1664122_accueil_POS2

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 04:22 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 mai 2013

Persuader le gouvernement à donner le feu vert

Persuader quelqu'un à faire quelque chose, persuader quelqu'un de faire quelque chose; persuader quelqu'un à ou de + infinitif; grammaire française; syntaxe du français.

  • Son but : persuader le gouvernement Obama à donner le feu vert à l’oléoduc Keystone XL [...]
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 8 mai 2013.)

On persuade quelqu'un de faire quelque chose :

Elle a persuadé François de venir. (Multidictionnaire.)

Il faut les persuader d'accepter. (Petit Robert.)

Tâche de persuader ton frère de se joindre à nous. (Lexis.)

J'ai fini par le persuader d'en prendre une [garde-malade] que j'ai été chercher. (Ramuz, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Se soûler pour trouver le courage de te parler, pour te persuader de t'échapper de ce foutu train d'excursion. (Camus, dans le Trésor.)

Il fallait écrire :

Son but : persuader le gouvernement Obama de donner le feu vert à l’oléoduc Keystone XL [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le commis voyageur » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/377629/le-commis-voyageur

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 05:03 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 mai 2013

Condamnée de la voir débouler

  • Quand je pense à un ado, je pense à Sisyphe, cette divinité grecque condamnée à toujours monter une pierre au sommet de la montage et de la voir toujours débouler.
    (Mylène Moisan, dans Le Soleil du 22 avril 2013.)

Quand je pense à un ado, je pense à Sisyphe, cette divinité grecque condamnée à toujours monter une pierre au sommet de la montagne et à la voir toujours débouler.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Sisyphe s'en va-t-au camp » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201304/21/01-4643060-sisyphe-sen-va-t-au-camp.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_mylene-moisan_2032574_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:22 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 9 mai 2013

Prendre un parti pris

  • Avec cet accès à l’alcool dans les aires de jeu des casinos, Loto-Québec prend un parti pris pour le profit au détriment de la santé publique [...]
    (Amélie Daoust-Boisvert et Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 3 mai 2013.)

Il me semble difficile de prendre un parti qui est déjà pris :

Avec cet accès à l’alcool dans les aires de jeu des casinos, Loto-Québec opte pour le profit au détriment de la santé publique [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Alcool dans les casinos – Le gouvernement péquiste contredit par les experts » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/377310/le-gouvernement-pequiste-contredit-par-les-experts

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:38 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]