Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 27 août 2016

Parmi les deux

  • Parmi les deux principaux historiens qui se sont intéressés à la Nouvelle-France après les années 1960, les noms de Marcel Trudel et de Louise Dechêne se détachent du lot.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 26 août 2016.)

Deux historiens qui se détachent d'un lot de... deux? Le journaliste a sûrement voulu dire :

Parmi les historiens qui se sont intéressés à la Nouvelle-France après les années 1960, les noms de Marcel Trudel et de Louise Dechêne se détachent du lot.

Line Gingras
Québec

« Des héros oubliés » : http://www.ledevoir.com/politique/montreal/478608/la-fondation-de-montreal-4-4-des-heros-oublies

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 00:50 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 août 2016

Ça vaut la peine

  • Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, ça vaut vraiment la peine, à mon avis, d’être défendus.
    (Boris Proulx citant un certain G., dans Le Devoir du 22 août 2016.)

Le sujet implicite de l'infinitif, ce n'est pas tous ces progrès-là, mais le pronom neutre ça :

Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, ça vaut vraiment la peine, à mon avis, d’être défendu*.

Line Gingras
Québec

* Le 22 août à 18 h 30, je vois que l'on a apporté la correction suivante : Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, valent vraiment la peine, à mon avis, d’être défendus.

« Partir se battre en Syrie en toute légalité » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/478235/partir-se-battre-en-syrie-en-toute-legalite

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 06:34 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 20 août 2016

Ils ne manquent pas de solution

  • Pourtant, les gouvernements qui veulent sauver des vies et changer le sort des damnés de la terre ne manquent pas de solution.
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

Comme les solutions se comptent, il doit y en avoir un certain nombre si on n'en manque pas :

Pourtant, les gouvernements qui veulent sauver des vies et changer le sort des damnés de la terre ne manquent pas de solutions*.

Line Gingras
Québec

* Le 21 août à 17 h 25, je vois que la correction a été apportée.

« Casques bleus nouvel âge » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/477726/casques-bleus-nouvel-age

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 04:41 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 19 août 2016

On dénonce

  • L’absence de commission québécoise est un choix « impensable », dénonce les organisations autochtones
    (Titre d'un article de Marie-Michèle Sioui, dans Le Devoir du 19 août 2016.)

Ce sont les organisations autochtones, sujet inversé, qui dénoncent :

L’absence de commission québécoise est un choix « impensable », dénoncent* les organisations autochtones

Line Gingras
Québec

* Le 19 août à 14 h 10, je vois que la correction a été apportée.

« L’absence de commission québécoise est un choix "impensable", dénonce [sic] les organisations autochtones » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/478113/l-absence-de-commission-quebecoise-est-un-choix-impensable-denonce-les-organisations-autochtones

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:46 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 18 août 2016

Multiplication

  • En plus de perdre leur spécificité, les employés ont quadruplé, passant de 3000 à 15 000.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 17 août 2016.)

Le nombre d'employés a quadruplé s'il est passé, disons, de 3000 à 12 000. Mais il a quintuplé s'il est passé de 3000 à 15 000.

Line Gingras
Québec

« L'autre côté du miroir » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/477864/l-autre-cote-du-miroir

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 05:20 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 17 août 2016

La Défense et les Affaires globales

  • Le Mali n’est pas mentionné à la liste des pays visités, ni la RC [République centrafricaine], mais, a-t-on confirmé au Globe and Mail, la Défense et les Affaires globales évaluent les possibilités de se joindre aux forces des Nations unies.
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

Les Affaires globales, vraiment? Une recherche Google me rassure : l'organisme dont parle le chroniqueur, si je comprends bien, s'appelle Global Affairs Canada en anglais, mais Affaires mondiales Canada en français. Selon la banque de terminologie TERMIUM Plus®, cette appellation est le « titre d'usage » du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.

Line Gingras
Québec

« Casques bleus nouvel âge » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/477726/casques-bleus-nouvel-age

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:53 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 16 août 2016

S'assurer que

  • Dans l’immédiat, elle [la ministre] devrait s’assurer que les 44 postes vacants soient pourvus à partir des listes existantes.
    (Brian Myles, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

S'assurer que s'emploie correctement, suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif, lorsqu'il s'agit de vérifier quelque chose (et de corriger la situation s'il y a lieu) :

Les inspecteurs doivent s'assurer que toutes les règles ont été respectées.

Elle s'est assurée que les fenêtres étaient bien fermées.

Ce verbe est tenu cependant pour un anglicisme lorsqu'il est utilisé au sens de « veiller à ce que », « faire en sorte que », sans idée de vérification. (Voir à ce propos l'excellente étude de Jacques Desrosiers.)

L'éditorialiste aurait pu écrire :

Dans l’immédiat, elle devrait veiller à ce que* les 44 postes vacants soient pourvus à partir des listes existantes.

Line Gingras
Québec

* Le 21 août à 17 h 25, je vois que la correction a été apportée.

« Des délais toxiques » : http://www.ledevoir.com/societe/justice/477733/acces-a-la-justice-des-delais-toxiques

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:44 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 12 août 2016

Maintenant

  • Même Mark Zuckerberg crèche maintenant dans ce très hipster quartier latino maintenant surnommé le Mish, un genre de Mile-End à la puissance 10.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 12 août 2016.)

Même Mark Zuckerberg crèche maintenant dans ce très hipster quartier latino aujourd'hui surnommé le Mish, un genre de Mile-End à la puissance 10.

Line Gingras
Québec

« De la "Beat Generation" à la microbyte » : http://www.ledevoir.com/plaisirs/loisirs/477543/san-francisco-de-la-beat-generation-a-la-microbyte

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:37 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 4 août 2016

Dévôts furieux

Dévôt ou dévot; orthographe.

  • Les tomates pourries des dévôts furieux
    (Titre d'un article de François Lévesque, dans Le Devoir du 4 août 2016.)

Dévot ne prend pas d'accent circonflexe :

Être dévot à la Vierge, à la Croix. (Petit Robert.)

Les dévots de la science. Les dévots du pouvoir. (Grand Robert.)

Il fallait écrire :

Les tomates pourries des dévots furieux

Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Les tomates pourries des dévôts furieux » : http://www.ledevoir.com/culture/cinema/476983/les-tomates-pourries-de-la-horde-furieuse

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 12:44 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 25 juillet 2016

On se comprend

  • Une pédagogie des langues basée sur l’incompréhension suppose que l’on distingue clairement « langue étrangère » et « langue voisine », pour valoriser ces dernières. Les Scandinaves ont pratiqué pendant tout le XXe siècle une pédagogie basée sur l’intercompréhension du danois, du norvégien, du suédois — définis comme langues « voisines ».
    (Jean-Benoît Nadeau, dans Le Devoir du 25 juillet 2016.)
  1. Baser une pédagogie sur l'incompréhension, c'est une méthode qui a fait ses preuves.
  2. Le pluriel ces dernières ne saurait renvoyer au singulier langue voisine.

Il fallait écrire :

Une pédagogie des langues basée sur l’intercompréhension* suppose que l’on distingue clairement « langues étrangères » et « langues voisines », pour valoriser ces dernières. 

Line Gingras
Québec

* Le mardi 9 août à 2 h 25, je vois que cette correction a été apportée.

« Apprendre les langues » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/476243/pour-l-intercomprehension

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 14:05 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [2] - Permalien [#]