Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 29 janvier 2006

Ni fleurs ni couronnes - Discordance pronominale

  • Mais voilà que, sondage après sondage, une majorité de Palestiniens a confirmé sa désaffection à l'endroit du Fatah qu'il juge aussi incompétent que corrompu. (Serge Truffaut.)

Ils? Elle? J'écrirais elle, puisqu'on a mis a confirmé au singulier.

"L'entrée du Hamas" : http://www.ledevoir.com/2006/01/24/100350.html

Posté par Choubine à 01:09 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 28 janvier 2006

Ni fleurs ni couronnes - Pointillons*

  • Il n'y a pas que l'efficacité énergétique qui joue en faveur des Japonais et des Allemands, il y a aussi la gamme de produits offerts, leur style, leur qualité d'assemblage et leur fiabilité d'ensemble. Au contraire, sur chacun de ces points, les voitures américaines ne cessent de perdre des points. (Jean-Robert Sansfaçon.)

Non, rassurez-vous, je ne vais pas proposer d'écrire que les voitures américaines ne cessent de perdre des plumes; mais ne serait-il pas possible d'affirmer, de façon plus terre à terre, qu'elles donnent de moins en moins satisfaction ou qu'elles présentent de moins en moins d'intérêt?

Line Gingras

* Le verbe pointiller, d'après le Petit Robert, ne signifie pas «se montrer pointilleux». Le Trésor de la langue française informatisé admet cependant cette acception figurée : «Apporter la plus grande minutie dans la réalisation ou l'exécution de quelque chose.» On peut ainsi parler en pointillant chaque mot.

«Le carnage se poursuit» : http://www.ledevoir.com/2006/01/24/100351.html

Posté par Choubine à 02:13 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 janvier 2006

Ils sont interdits de participer...

Interdit de + infinitif; to be forbidden to; to be prohibited from; calque de l'anglais; anglicisme; calque de structure; grammaire française; syntaxe du français.

  • Tous les autres étaient forcés, s'ils voulaient exercer leur droit de vote, d'aller le faire à l'extérieur de la ville. Interdits de participer aux élections, une centaine de Palestiniens du plus grand camp de réfugiés au sud du Liban ont par ailleurs organisé un scrutin symbolique. (Guy Taillefer; avec la BBC, Libération, Le Monde, Reuters et l'Agence France-Presse.)

Interdit, lorsqu'il est employé comme adjectif ou participe passé au sens de «non autorisé», peut être suivi de la préposition de et d'un nom :

Jasmine interdite de séjour dans la capitale par décision des autorités. (Cendrars, cité par le Trésor de la langue française informatisé.)

Journaliste interdit d'antenne. (Petit Robert.)

On le trouve aussi devant de et un infinitif, s'il revêt la forme d'un passif impersonnel :

Il est interdit de fumer dans les restaurants.

Quelles que soient nos forces, il nous est interdit d'abdiquer. (Rolland, cité par le Trésor de la langue française informatisé.)

Peut-il s'utiliser de la même manière quand il se rapporte à un nom de personne, comme dans le passage à l'étude? (Interdits de participer aux élections, une centaine de Palestiniens [...])

Aucun des seize ouvrages que j'ai consultés n'admet cette construction; aucun ne la relève, à vrai dire. Peut-être résulte-t-elle d'une confusion avec le tour empêchés de + infinitif, parfaitement correct. Je soupçonne fort, cependant, une influence de l'anglais. Dans le Robert & Collins Super Senior, on trouve en effet les exemples suivants :

Employees are forbidden to do this.
Il est interdit aux employés de faire cela.
Les employés n'ont pas le droit de faire cela.

Pedestrians are prohibited from using this bridge.
Il est interdit aux piétons d'utiliser ce pont.
L'usage de ce pont est interdit aux piétons.

Je proposerais donc une légère reformulation : Comme il leur était interdit de participer aux élections, une centaine de Palestiniens [...]

Line Gingras

«Le Fatah minoritaire?» : http://www.ledevoir.com/2006/01/26/100577.html

Posté par Choubine à 02:58 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 janvier 2006

Problème de coordination

Coordination; grammaire française; syntaxe du français.

  • Les verts comme le NPD avancent aussi des propositions comme transférer une plus grande part des taxes sur l'essence aux transports en commun municipaux, mettre en place des normes de construction plus rigoureuses ainsi que sur les appareils ménagers. (Louis-Gilles Francoeur.)

Les deux éléments coordonnés par ainsi que sont tellement dissemblables qu'à la première lecture on a du mal à déterminer à quoi se rattache le syntagme sur les appareils ménagers. Mais on ne résoudrait pas la difficulté en utilisant deux compléments de nom :

  • [...] des normes de construction plus rigoureuses ainsi que de fabrication des appareils ménagers.

Le problème n'est pas attribuable non plus à la seule présence du qualificatif plus rigoureuses :

  • [...] des normes de construction ainsi que sur les appareils ménagers.

Si le qualificatif se rapportait à la fois aux normes de construction et aux normes touchant les appareils ménagers, on pourrait avoir recours à des solutions comme les suivantes :

[...] des normes plus rigoureuses dans les secteurs de la construction et des appareils ménagers.
[...] des normes plus rigoureuses dans l'industrie de la construction et dans celle des appareils ménagers.
[...] des normes plus rigoureuses en ce qui a trait à la construction et aux appareils ménagers.

Mais ce n'est pas le cas, et je pense donc qu'il faudrait mettre les deux syntagmes coordonnés sur le même plan, en reprenant l'idée de normes au moyen d'un synonyme :

Les verts comme le NPD avancent aussi des propositions comme transférer une plus grande part des taxes sur l'essence aux transports en commun municipaux, mettre en place des normes de construction plus rigoureuses ainsi que des règles touchant les appareils ménagers.

Line Gingras

"Environnement : le silence nébuleux des conservateurs" : http://www.ledevoir.com/2006/01/21/100224.html

Posté par Choubine à 01:33 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 25 janvier 2006

Compte rendu

Compte rendu; un compte rendu; des comptes rendus; pluriel; trait d'union; orthographe.

  • Il est clair, cependant, à la lecture des compte-rendus vénitiens (le film a été sélectionné au Festival de Venise) que les malentendus sur Cantet continuent [...] (Jean-Sébastien Chauvin.)

Une consultation rapide du Petit Robert, à l'article "compte", permet de trouver l'exemple suivant :

Les comptes rendus d'une mission, d'une expérience, d'un spectacle, d'un livre.

Line Gingras

"Vers le sud" : http://www.chronicart.com/cine/cine_ensalles.php3?id=9774

Posté par Choubine à 00:02 - Langue et traduction - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 24 janvier 2006

J'ai voté Rhinocéros

Chères amies lectrices,
Chers amis lecteurs,

Il y a quelques minutes je somnolais devant la télévision, en écoutant le discours de notre nouveau premier ministre - le gouvernement sera conservateur, mais minoritaire -, lorsque je me suis inquiétée de mon billet d'aujourd'hui. J'ai donc sacrifié les derniers instants (ou était-ce la dernière demi-heure) de cette harangue excitante à mes devoirs de blogueuse. (Je n'en étais pas à un sacrifice près, puisque ce soir - ou plutôt hier soir - la répétition de notre ensemble vocal a été annulée pour cause de spectacle électoral.)

Mais vous parler de grammaire à cette heure? L'exercice eût été périlleux. Et puis, en jetant un coup d'oeil sur mes statistiques, j'ai découvert qu'un ami une amie lecteur lectrice canadien canadienne, de quelque part dans notre beau et vaste pays, était arrivé arrivée chez moi pour s'être donné la peine, aux alentours de 23 h 10 (le verdict était connu depuis une heure), de faire au moyen de Google une recherche qui lui révélerait le programme du parti Rhinocéros. Sans doute un électeur une électrice indécis indécise.

Une démarche tellement louable, quoique tardive, mérite d'être soulignée. Et elle me fournit l'occasion de vous dire que oui, fière citoyenne de mon énième plusse meilleur pays au monde, je suis allée voter. J'ai voté Rhinocéros, seul parti qui se roule dans la fange et ou raconte des niaiseries juste pour le plaisir. Il n'y avait pas de candidat candidate Rhino dans ma circonscription? Peut-être même n'y en avait-il pas un seul une seule dans tout le pays? Raison de plus pour voter en sa faveur.

Car je vous le demande un peu, quel parti politique mettrait à son programme de remplacer nos élections par de grandes loteries, hein? Même pas le parti Rhinocéros, à ce que je sache - quoique je n'en sache rien.

Choubine

Posté par Choubine à 03:11 - Société - Commentaires [2] - Permalien [#]

lundi 23 janvier 2006

Faute d'avoir été trop mou...

Faute de + infinitif.

  • De son côté, le Bloc s'oppose à ce que le Canada dépense autour de deux milliards en achats de crédits d'émissions sur le marché international si, comme plusieurs l'appréhendent, il rate ses objectifs de réduction d'environ 100 Mt, faute d'avoir été trop mou devant les grands émetteurs et l'industrie automobile. (Louis-Gilles Francoeur.)

La locution prépositive faute de exprime un manque, une absence :

Il n'a pu partir en voyage, faute d'argent. (Petit Robert.)
Elle a accepté ce travail, faute de mieux. (Petit Robert.)

Faute de pouvoir être là, elle envoya des fleurs. (Multidictionnaire.)
[= Comme elle ne pouvait être là...]

Faute d'avoir été prévenu à temps, il n'a pu nous rejoindre. (Hanse-Blampain.)
[= Étant donné qu'il n'avait pas été prévenu à temps...]

Ce n'est pas faute d'avoir essayé. (Petit Robert.)
[= Ce n'est pas parce qu'on n'a pas essayé.]

Dans la phrase de monsieur Francoeur, faute d'avoir été trop mou voudrait donc dire "parce qu'il n'a pas été trop mou"? J'en doute; quoique ce soit assurément une faute d'avoir été trop mou. Mais pour rendre cette idée il aurait fallu écrire pour avoir été trop mou, parce qu'il a été trop mou ou faute d'avoir été assez ferme...

Line Gingras

"Environnement : le silence nébuleux des conservateurs" :  http://www.ledevoir.com/2006/01/21/100224.html

Posté par Choubine à 05:06 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 22 janvier 2006

Le Bloc, K.-O.?

  • Ce que le Parti libéral n'a pas vu venir, le Bloc québécois ne l'a pas vu non plus. Le slogan «Heureusement, ici, c'est le Bloc» illustre le degré de confiance qui animait au point de départ ce parti qui n'avait qu'un seul véritable adversaire et qui, de toute façon, était déjà K.-O. (Bernard Descôteaux.)

Il suffit d'un rien : une malheureuse conjonction de deux lettres oubliée là, et la phrase fait sourire le lecteur québécois, induit en erreur ou plonge dans la perplexité le lecteur étranger qui n'aurait pas suivi notre campagne électorale (fédérale). Non, le Bloc n'est pas K.-O., même s'il affichait au départ un excès de confiance, croyant n'avoir qu'un seul véritable adversaire - le Parti libéral, en très mauvaise posture au Québec.

On aurait pu écrire :

[...] le degré de confiance qui animait au point de départ ce parti qui n'avait qu'un seul véritable adversaire - lequel, de toute façon, était déjà K.-O.

«Référendaire, disait-il» : http://www.ledevoir.com/2006/01/21/100203.html

Posté par Choubine à 04:24 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [3] - Permalien [#]

samedi 21 janvier 2006

Jusqu'à mars

Pendant que mon hébergeur, Canalblog, était "en maintenance" - longue période de "maintenance" non annoncée -, j'ai ouvert un carnet d'appoint à cette adresse. C'est là qu'il faut vous rendre pour lire mon nouveau billet (et si jamais se produisent d'autres pannes, vous saurez où me trouver!). Toutefois mon adresse principale ne change pas...

Line

Posté par Choubine à 07:17 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 janvier 2006

Échouer un test

Échouer un examen; échouer un test; échouer à un test; échouer à un examen; réussir un examen; réussir à un examen; grammaire française; syntaxe du français.

  • Geneviève Jeanson échoue un test antidopage... (Titre d'une caricature de Michel Garneau.)

Aucun des onze ouvrages que j'ai consultés n'admet le verbe échouer, au sens de "ne pas réussir", avec un complément d'objet direct : on échoue à un examen, dans une tentative. Camil Chouinard ajoute d'ailleurs que l'on dit correctement échouer à un test antidopage.

Échouer n'est donné comme verbe transitif que dans l'emploi suivant, que le Trésor de la langue française informatisé tient pour vieilli : "Jeter un navire, une embarcation, sur le rivage, sur un haut-fond et l'y immobiliser" :

Le banc de galets où les pêcheurs échouaient leurs barques. (Zola.)

Mais vous vous demandez peut-être, par ailleurs, comment se construit le verbe réussir - s'il faut dire réussir un examen ou réussir à un examen.

Les deux constructions sont admises aujourd'hui, d'après le Petit Robert et le Multidictionnaire. Hanse et Blampain précisent : "L'emploi transitif réussir un examen est critiqué, mais est entré depuis longtemps dans l'usage."

Line Gingras

"Geneviève Jeanson échoue un test antidopage..." : http://www.ledevoir.com/2006/01/20/100103.html

Posté par Choubine à 17:55 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]