Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 4 février 2006

Ni fleurs ni couronnes - Mauvais raccord

  • Des heurts ne manqueront pas de survenir dès l'ouverture de la session parlementaire avec la présentation du discours du Trône, puis du dépôt du premier budget, au printemps. (Bernard Descôteaux.)

Avec la présentation du dépôt? Je ne crois pas. Il me semble qu'on a le choix entre ces deux possibilités :

[...] avec la présentation du discours du Trône, puis le dépôt du premier budget, au printemps.

[...] avec la présentation du discours du Trône, puis du premier budget, au printemps.

«Combien de temps?» : http://www.ledevoir.com/2006/01/28/100797.html

Posté par Choubine à 01:13 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 3 février 2006

Constater que

Constater que + subjonctif; constater que + indicatif; choix du mode après constater que; grammaire française; syntaxe du français.

  • Il est plutôt rassurant de constater que la représentation politique soit plus fidèle des différences* profondes qu'on constate sociologiquement entre Montréal et le reste du Québec. (Denise Bombardier.)

D'après le Trésor de la langue française informatisé, constater, c'est «prendre connaissance de quelque chose, se rendre compte de l'existence d'un fait» :

Les bourgeois de Plassans restèrent stupéfaits en constatant qu'on installait un café sous l'église. (Zola.)

À l'hôtel où je suis descendu, où j'entends parler quantité d'étrangers, je constate à nouveau que la langue française est de débit plus égal qu'aucune autre. (Gide.)

Le Lexis confirme que ce verbe, qui ne laisse guère de place au doute, s'emploie avec l'indicatif (et non pas avec le subjonctif, comme c'est le cas dans la phrase à l'étude) lorsqu'il a pour complément une proposition introduite par que.

Je suggérerais par ailleurs d'éviter une répétition peu élégante en remplaçant qu'on constate par qu'on observe ou qu'on remarque.

Line Gingras

* J'ai abordé cette question hier.

«Deux Québec» : http://www.ledevoir.com/2006/01/28/100752.html?338

Posté par Choubine à 00:38 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 2 février 2006

Une représentation fidèle des différences

Être fidèle de quelque chose; être fidèle à quelque chose; être fidèle à ou de quelque chose; grammaire française; syntaxe du français.

  • Il est plutôt rassurant de constater que la représentation politique soit* plus fidèle des différences profondes qu'on constate sociologiquement entre Montréal et le reste du Québec. (Denise Bombardier.)

Le substantif fidèle se rencontre avec la préposition de :

Les fidèles de l'Église catholique. (Multidictionnaire.)
C'est un fidèle des concerts du samedi. (Lexis.)

Bien entendu, cet emploi est très différent de celui qui nous intéresse, lequel correspond plutôt à la définition suivante : «Qui est conforme à la réalité, à un modèle, à un original, etc.» (Trésor de la langue française informatisé.) L'adjectif fidèle, dans cette acception, peut s'utiliser seul :

Une traduction fidèle n'a pas à être inélégante.

On le trouve aussi avec un complément, introduit par la préposition à :

Le film est fidèle au roman dont il a été tiré. (Petit Robert.)
Réalisation fidèle à la conception de l'auteur. (Petit Robert.)

Ou encore avec un complément du nom, amené par la préposition de :

La reproduction fidèle du propos qui lui fut tenu par un membre du conseil de guerre. (Clemenceau, cité par le Trésor.)

Dans le passage à l'étude - constater que la représentation politique soit* plus fidèle des différences profondes -, différences n'est pas complément du nom représentation, dont il est séparé par le verbe être; il fait partie du groupe attribut, dont fidèle est le noyau. Il faudrait donc la préposition à. Il me semble toutefois que l'idée gagnerait à être exprimée un peu différemment; je proposerais :

Il est plutôt rassurant de constater que la représentation politique reflète mieux les différences profondes qu'on remarque sociologiquement entre Montréal et le reste du Québec.

Line Gingras

* Je parlerai de l'emploi du subjonctif après le verbe constater dans un prochain billet.

«Deux Québec» : http://www.ledevoir.com/2006/01/28/100752.html?338

Posté par Choubine à 02:36 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 1 février 2006

Une initiative citoyen

Citoyen; initiative citoyenne; initiative citoyen; citoyen, adjectif variable; citoyen, adjectif invariable; répétition de la préposition de.

  • Entre-temps, les carnetiers du Québec y vont de coups de coeur, de coups de gueule, au gré de l'actualité et de leur quotidien personnel et professionnel. Tantôt pour parler d'un projet de loi, _ une initiative citoyen, du commerçant du coin ou tout simplement, de son voisin. (Bruno Guglielminetti.)

D'après le Petit Robert, citoyen peut s'employer comme adjectif au sens de «relatif à la citoyenneté, à l'esprit civique» :

L'entreprise citoyenne (c'est-à-dire «qui a un rôle à jouer dans la société»).

De toute évidence, ce n'est pas un adjectif invariable.

******************

La préposition de, comme les prépositions à et en, se répète en général devant chacun des éléments d'une énumération; dans le cas présent, elle introduit déjà les trois autres compléments du verbe parler...

******************

Il semblerait qu'on ait travaillé un peu vite, ici.

Monsieur Guglielminetti écrit encore : «[...] contrairement aux journalistes et aux médias qui les emploient chez nous, les carnetiers n'ont pas de code d'éthique, pas de politique de rédaction, pas de Conseil de presse ou d'ombudsman qui les surveillent pour les ramener dans le droit chemin.»

Pas de code d'éthique? Pas de politique de rédaction? Au moins, j'ai mes dictionnaires; et me sachant faillible, je me relis.

Line Gingras

«Technologie: Quand les blogueurs jouent dans les plates-bandes des communicateurs» : http://www.ledevoir.com/2006/01/30/100866.html?338

Posté par Choubine à 01:18 - Langue et traduction - Commentaires [7] - Permalien [#]

mardi 31 janvier 2006

Au Quadri, un 19 octobre

Ce texte se trouve maintenant à l'adresse suivante : http://chouxdesiam.hautetfort.com/archive/2006/10/06/au-quadri-un-19-octobre.html

Line Gingras
6 octobre 2006

Posté par Choubine à 03:00 - Venise - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 30 janvier 2006

Ni fleurs ni couronnes - Soutien

  • [...] il n'a jamais dit que le Canada devait envoyer des soldats, laissant entendre qu'un soutien logistique était préférable. Le chef conservateur soutient aujourd'hui qu'il était impossible d'envoyer des soldats [...] (Alec Castonguay.)

Dans un style soutenu, on se serait contenté d'un appui logistique, ou alors on aurait affirmé, déclaré...

«L'épreuve des faits : Publicités mensongères» : http://www.ledevoir.com/2006/01/12/99488.html?338

Posté par Choubine à 00:52 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 29 janvier 2006

Ni fleurs ni couronnes - Discordance pronominale

  • Mais voilà que, sondage après sondage, une majorité de Palestiniens a confirmé sa désaffection à l'endroit du Fatah qu'il juge aussi incompétent que corrompu. (Serge Truffaut.)

Ils? Elle? J'écrirais elle, puisqu'on a mis a confirmé au singulier.

"L'entrée du Hamas" : http://www.ledevoir.com/2006/01/24/100350.html

Posté par Choubine à 01:09 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 28 janvier 2006

Ni fleurs ni couronnes - Pointillons*

  • Il n'y a pas que l'efficacité énergétique qui joue en faveur des Japonais et des Allemands, il y a aussi la gamme de produits offerts, leur style, leur qualité d'assemblage et leur fiabilité d'ensemble. Au contraire, sur chacun de ces points, les voitures américaines ne cessent de perdre des points. (Jean-Robert Sansfaçon.)

Non, rassurez-vous, je ne vais pas proposer d'écrire que les voitures américaines ne cessent de perdre des plumes; mais ne serait-il pas possible d'affirmer, de façon plus terre à terre, qu'elles donnent de moins en moins satisfaction ou qu'elles présentent de moins en moins d'intérêt?

Line Gingras

* Le verbe pointiller, d'après le Petit Robert, ne signifie pas «se montrer pointilleux». Le Trésor de la langue française informatisé admet cependant cette acception figurée : «Apporter la plus grande minutie dans la réalisation ou l'exécution de quelque chose.» On peut ainsi parler en pointillant chaque mot.

«Le carnage se poursuit» : http://www.ledevoir.com/2006/01/24/100351.html

Posté par Choubine à 02:13 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 janvier 2006

Ils sont interdits de participer...

Interdit de + infinitif; to be forbidden to; to be prohibited from; calque de l'anglais; anglicisme; calque de structure; grammaire française; syntaxe du français.

  • Tous les autres étaient forcés, s'ils voulaient exercer leur droit de vote, d'aller le faire à l'extérieur de la ville. Interdits de participer aux élections, une centaine de Palestiniens du plus grand camp de réfugiés au sud du Liban ont par ailleurs organisé un scrutin symbolique. (Guy Taillefer; avec la BBC, Libération, Le Monde, Reuters et l'Agence France-Presse.)

Interdit, lorsqu'il est employé comme adjectif ou participe passé au sens de «non autorisé», peut être suivi de la préposition de et d'un nom :

Jasmine interdite de séjour dans la capitale par décision des autorités. (Cendrars, cité par le Trésor de la langue française informatisé.)

Journaliste interdit d'antenne. (Petit Robert.)

On le trouve aussi devant de et un infinitif, s'il revêt la forme d'un passif impersonnel :

Il est interdit de fumer dans les restaurants.

Quelles que soient nos forces, il nous est interdit d'abdiquer. (Rolland, cité par le Trésor de la langue française informatisé.)

Peut-il s'utiliser de la même manière quand il se rapporte à un nom de personne, comme dans le passage à l'étude? (Interdits de participer aux élections, une centaine de Palestiniens [...])

Aucun des seize ouvrages que j'ai consultés n'admet cette construction; aucun ne la relève, à vrai dire. Peut-être résulte-t-elle d'une confusion avec le tour empêchés de + infinitif, parfaitement correct. Je soupçonne fort, cependant, une influence de l'anglais. Dans le Robert & Collins Super Senior, on trouve en effet les exemples suivants :

Employees are forbidden to do this.
Il est interdit aux employés de faire cela.
Les employés n'ont pas le droit de faire cela.

Pedestrians are prohibited from using this bridge.
Il est interdit aux piétons d'utiliser ce pont.
L'usage de ce pont est interdit aux piétons.

Je proposerais donc une légère reformulation : Comme il leur était interdit de participer aux élections, une centaine de Palestiniens [...]

Line Gingras

«Le Fatah minoritaire?» : http://www.ledevoir.com/2006/01/26/100577.html

Posté par Choubine à 02:58 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 janvier 2006

Problème de coordination

Coordination; grammaire française; syntaxe du français.

  • Les verts comme le NPD avancent aussi des propositions comme transférer une plus grande part des taxes sur l'essence aux transports en commun municipaux, mettre en place des normes de construction plus rigoureuses ainsi que sur les appareils ménagers. (Louis-Gilles Francoeur.)

Les deux éléments coordonnés par ainsi que sont tellement dissemblables qu'à la première lecture on a du mal à déterminer à quoi se rattache le syntagme sur les appareils ménagers. Mais on ne résoudrait pas la difficulté en utilisant deux compléments de nom :

  • [...] des normes de construction plus rigoureuses ainsi que de fabrication des appareils ménagers.

Le problème n'est pas attribuable non plus à la seule présence du qualificatif plus rigoureuses :

  • [...] des normes de construction ainsi que sur les appareils ménagers.

Si le qualificatif se rapportait à la fois aux normes de construction et aux normes touchant les appareils ménagers, on pourrait avoir recours à des solutions comme les suivantes :

[...] des normes plus rigoureuses dans les secteurs de la construction et des appareils ménagers.
[...] des normes plus rigoureuses dans l'industrie de la construction et dans celle des appareils ménagers.
[...] des normes plus rigoureuses en ce qui a trait à la construction et aux appareils ménagers.

Mais ce n'est pas le cas, et je pense donc qu'il faudrait mettre les deux syntagmes coordonnés sur le même plan, en reprenant l'idée de normes au moyen d'un synonyme :

Les verts comme le NPD avancent aussi des propositions comme transférer une plus grande part des taxes sur l'essence aux transports en commun municipaux, mettre en place des normes de construction plus rigoureuses ainsi que des règles touchant les appareils ménagers.

Line Gingras

"Environnement : le silence nébuleux des conservateurs" : http://www.ledevoir.com/2006/01/21/100224.html

Posté par Choubine à 01:33 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]