Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 28 mars 2010

Interrogation : directe ou indirecte?

Interrogation directe; interrogation indirecte; style direct; style indirect; pronom de rappel; grammaire française; syntaxe du français.

  • ... (je me demande combien de membres ce mouvement a-t-il comptés ces dernières décennies, à part Daniel Baril qui en fut très longtemps l'unique porte-parole). (Lysiane Gagnon, dans La Presse du 18 mars 2010.)

Il faut se garder de mélanger l'interrogation directe et l'interrogation indirecte. En style direct, on omettrait je me demande et on ajouterait un point d'interrogation :

... (combien de membres ce mouvement a-t-il comptés ces dernières décennies, à part Daniel Baril qui en fut très longtemps l'unique porte-parole?).

Comme l'interrogation est plutôt longue, il vaut mieux cependant utiliser le style indirect, sans point d'interrogation ni pronom de rappel :

... (je me demande combien de membres ce mouvement a comptés ces dernières décennies, à part Daniel Baril qui en fut très longtemps l'unique porte-parole).

Line Gingras
Québec

« La laïcité pure et dure » : http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/lysiane-gagnon/201003/17/01-4261665-la-laicite-pure-et-dure.php

Posté par Choubine à 07:18 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 27 mars 2010

Elle s'est réjoui

Elle s'est réjoui, elle s'est réjouie; elles se sont réjoui, elles se sont réjouies; ils se sont réjoui, ils se sont réjouis; accord du participe passé du verbe pronominal se réjouir; grammaire française; orthographe d'accord.

  • La Fédération des femmes du Québec (FFQ) s’est réjoui de la position présentée par le gouvernement du Québec. (Le Devoir avec La Presse canadienne, 24 mars 2010.)

Marie-Éva de Villers fait observer que le participe passé du verbe pronominal se réjouir s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet du verbe :

La Fédération des femmes du Québec (FFQ) s'est réjouie...

Nous avons affaire ici à un pronominal subjectif : le verbe réjouir ne s'emploie pas toujours à la forme pronominale, mais le pronom réfléchi ne s'analyse pas séparément du verbe; il fait en quelque sorte corps avec lui.

Line Gingras
Québec

« À visage découvert dans les services publics » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/285635/a-visage-decouvert-dans-les-services-publics

Posté par Choubine à 07:10 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 26 mars 2010

Prêts et capables à soutenir...

  • « Aujourd'hui, les Québécois doivent toutefois se poser une question cruciale : comment préserveront-ils cette langue et cette culture tout en attirant assez d'immigrants prêts et capables à soutenir ces mêmes langue et culture? » (John Ibbitson, chroniqueur au Globe and Mail, cité par Antoine Robitaille dans Le Devoir du 13 mars 2010.)

On est prêt à faire quelque chose, mais capable de. Je proposerais :

... tout en attirant assez d'immigrants prêts et aptes à soutenir ces mêmes langue et culture?

... tout en attirant assez d'immigrants prêts à soutenir ces mêmes langue et culture, et capables de le faire?

Line Gingras
Québec

« Le Québec et le niqab – Comme des talibans? » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/284870/le-quebec-et-le-niqab-comme-des-talibans

Posté par Choubine à 04:39 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 22 mars 2010

Imprécision

Sujet inversé; grammaire française; syntaxe du français; orthographe d'accord.

  • Nos excuses pour les inconvénients qu'ont pu entraîner cette imprécision. (Le Devoir, 21 mars 2010.)

Les inconvénients n'ont pas entraîné d'imprécision; c'est plutôt l'imprécision qui a pu entraîner des inconvénients :

Nos excuses pour les inconvénients qu'a pu entraîner cette imprécision.

Line Gingras
Québec

« Précision - 21 mars 2010 » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/285425/precision-21-mars-2010

Posté par Choubine à 00:05 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 21 mars 2010

Par voix de communiqué

Par voix de communiqué; par voie de communiqué; orthographe.

  • ... a indiqué le maire par voix de communiqué. (Fabien Deglise, dans Sismographe, 19 mars 2010.)

On écrit par voie de communiqué. Voie indique ici le moyen.

Line Gingras
Québec

« Démocratie municipale 2.0 » : http://carnetsdudevoir.com/index.php/sismographe/textes/democratie_municipale_20/

Posté par Choubine à 05:20 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 19 mars 2010

Les doléances de ceux-ci

Ceux-ci; celui-ci; pronom démonstratif; antécédent du pronom démonstratif; grammaire française; syntaxe du français.

  • La grande majorité des parents (90 %) sont tout à fait ou plutôt d'accord avec la tenue de devoirs et de leçons au primaire, à la grande surprise du président de leur fédération, François Paquette, qui entend souvent les doléances de ceux-ci. (Amélie Daoust-Boisvert, dans Le Devoir du 19 mars 2010.)

On utilise le pronom démonstratif ceux-ci pour désigner les êtres ou les objets les plus rapprochés; dans la phrase à l'étude, ce seraient, grammaticalement, les devoirs et les leçons – ce qui n'a pas de sens, bien entendu. Pour renvoyer aux parents, il suffirait de se servir de l'adjectif ou déterminant possessif leur, comme on vient d'ailleurs de le faire :

La grande majorité des parents (90 %) sont tout à fait ou plutôt d'accord avec la tenue de devoirs et de leçons au primaire, à la grande surprise du président de leur fédération, François Paquette, qui entend souvent leurs doléances.

Line Gingras
Québec

« Conciliation "travail-famille-école" – La grande majorité des parents sont en faveur des devoirs » : http://www.ledevoir.com/societe/education/285253/conciliation-travail-famille-ecole-la-grande-majorite-des-parents-sont-en-faveur-des-devoirs

Posté par Choubine à 04:18 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 18 mars 2010

Il l'a mandatée de rappeler aux médias...

Mandater quelqu'un de; mandater quelqu'un pour; mandaté de; mandaté pour; grammaire française; syntaxe du français.

  • Jean Charest a été piqué au vif. Il a mandaté Line Beauchamp de rappeler aux médias que... (Gilbert Lavoie, dans Le Soleil du 16 mars 2010.)

On charge quelqu'un de quelque chose, de faire quelque chose; d'après les exemples que j'ai relevés, cependant, c'est plutôt la préposition pour que l'on emploie avec le verbe mandater :

Mandater quelqu'un pour la gestion d'une affaire. (Petit Robert.)

Les locataires ont mandaté l'un des leurs pour négocier avec le propriétaire. (Lexis.)

Elle a été mandatée pour le représenter. (Multidictionnaire.)

* * * * *

  • C'est différent sur les questions d'intégrité : Jean Charest misait sur le temps pour faire oublier les scandales sur la construction mises au jour à l'automne à l'occasion des élections montréalaises.

Scandale est un nom masculin :

... les scandales sur la construction mis au jour à l'automne...

Line Gingras
Québec

« Des "croches", les politiciens? » : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201003/15/01-4260958-des-croches-les-politiciens.php

Posté par Choubine à 04:41 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 15 mars 2010

Cabinets gelés

  • Le budget des cabinets de ministre seront gelés. (Hélène Buzzetti, dans Le Devoir du 4 mars 2010.)

Qu'est-ce qui sera gelé? Non pas les cabinets, mais le budget des cabinets : sera gelé.

Line Gingras
Québec

« Priorité à l'économie et aux symboles » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/284286/priorite-a-l-economie-et-aux-symboles

Posté par Choubine à 01:33 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 14 mars 2010

Elle?

  • C'est que l'éloignement de l'humain et de l'art du manuscrit n'est pas seulement en train de malmener les épaisseurs des pleins et des déliés et les belles rondes pleines de volutes, ou de sonner le glas des ligatures parfaites et des majuscules imposantes. Elle risque aussi à la longue de nuire à notre capacité collective de comprendre ce que toutes ces formes veulent dire. (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 13 mars 2010.)

Il.

Line Gingras
Québec

« J'sais plus écrire - Est-ce la fin de l'écriture manuscrite? » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/284919/j-sais-plus-ecrire-est-ce-la-fin-de-l-ecriture-manuscrite

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 13 mars 2010

Le point de départ doit commencer

  • Le point de départ de tout pèlerinage en Terre Sainte doit commencer à Nazareth. (Émilie Folie-Boivin, dans Le Devoir du 13 mars 2010.)

Et où doit-il finir, ce point de départ?

On aurait pu écrire :

Le point de départ de tout pèlerinage en Terre Sainte doit être Nazareth.

Tout pèlerinage en Terre Sainte doit commencer à Nazareth.

Line Gingras
Québec

« Galilée » : http://www.ledevoir.com/loisirs/voyage/284822/galilee

Posté par Choubine à 03:38 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]