Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 14 février 2020

Le collègue Dawson

  • Il est à peu près temps, 30 ans après la tuerie de Polytechnique, 13 ans après celle du collègue Dawson et trois ans après celle de la mosquée de Québec.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 29 janvier 2020.)

Bien entendu, la chroniqueuse voulait parler de la tuerie du collège Dawson.

Line Gingras
Québec

« L'arrière-garde » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/571731/l-arriere-garde?utm_source=infolettre-2020-01-29&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 13 février 2020

Rapports

  • À Miami, en Floride dans le sud-est des États-Unis, la police a évacué plusieurs bâtiments par précaution, mais aucun dégât n’était rapporté dans l’immédiat.

    « Aucun blessé rapporté», a tweeté la police de la ville.

    La municipalité a toutefois annoncé avoir activé des centres de commandement dans le quartier de Brickell et dans le centre, où des vibrations ont été rapportées.

    (AFP, dans Le Devoir du 28 janvier 2020.)

Je suggérerais :

À Miami, en Floride dans le sud-est des États-Unis, la police a fait évacuer plusieurs bâtiments par précaution, mais aucun dégât n’était rapporté dans l’immédiat.

« Aucun blessé à signaler », a tweeté la police de la ville. [Ou : « On ne signale aucun blessé », a tweeté la police de la ville.]

La municipalité a toutefois annoncé avoir mis en fonction des postes de commandement dans le quartier de Brickell et dans le centre, où des vibrations ont été mentionnées [ou ressenties].

Line Gingras
Québec

« Un fort séisme frappe Cuba et la Jamaïque » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/571720/un-puissant-seisme-entre-cuba-et-la-jamaique-declenche-une-alerte-au-tsunami

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 11 février 2020

Lancer en lançant

  • Peter MacKay a officiellement lancé sa campagne en Nouvelle-Écosse samedi, en lançant un appel à l’unité de la famille conservatrice [...]
    (Marie Vastel, dans Le Devoir du 25 janvier 2020.)

Peter MacKay a officiellement lancé sa campagne en Nouvelle-Écosse samedi, en faisant appel à l’unité de la famille conservatrice [...]

  • Le député de la région de Toronto, Erin O’Toole, a pour sa part annoncé — au même moment que le lancement de M. MacKay — qu’il lancerait sa propre campagne lundi.

Erin O'Toole, député de la région de Toronto, a pour sa part annoncé — au même moment que le lancement de M. MacKay — qu’il donnerait le coup d'envoi à sa propre campagne lundi.

Erin O'Toole, député de la région de Toronto, a pour sa part annoncé — au même moment que le lancement de M. MacKay — qu’il donnerait lundi le coup d'envoi à sa propre campagne.

Line Gingras
Québec

« Peter MacKay se lance en faisant un appel à l’unité et aux progressistes » : https://www.ledevoir.com/politique/canada/571573/peter-mackay-se-lance-en-faisant-un-appel-a-l-unite-et-aux-progressistes?utm_source=Le+courrier+du+soir&utm_campaign=818c724334-EMAIL_CAMPAIGN_2020_01_27_12_20&utm_medium=email&utm_term=0_aa1a13ef81-818c724334-114834105

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 février 2020

Arithmétique 101

  • Améliorer les salaires et les conditions de travail sont au nombre des éléments qui pourraient permettre de résoudre ce problème.
    (Normand Baillargeon, dans Le Devoir du 25 janvier 2020.)

Améliorer les salaires et les conditions de travail, cela ne fait qu'un élément :

L'amélioration des salaires et des conditions de travail est au nombre des éléments qui pourraient permettre de résoudre ce problème.

Line Gingras
Québec

« Résorber la pénurie de profs » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/571563/resorber-la-penurie-de-profs?utm_source=infolettre-2020-01-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 9 février 2020

Inédit

  • Lancer une maison d’édition consacrée à des ouvrages dont le contenu s’éloigne de son enseigne principale (comme l’a fait Atelier 10), c’est plutôt rare, lance d’emblée Anthony Glinoer, professeur de langues et littérature à l’Université de Sherbrooke. En revanche, la pratique n’est pas inédite, avec quelques précédents dans l’histoire de l’édition, ici comme ailleurs.
    (Guillaume Lepage, dans Le Devoir du 24 janvier 2020.)

On aurait pu écrire :

Créer une maison d’édition consacrée à des ouvrages dont le contenu s’éloigne de son enseigne principale (comme l’a fait Atelier 10), c’est plutôt rare, lance d’emblée Anthony Glinoer, professeur de langues et littérature à l’Université de Sherbrooke. En revanche, la pratique n’est pas nouvelle, avec quelques précédents dans l’histoire de l’édition, ici comme ailleurs.

Line Gingras
Québec

« Sous la couverture de la biographie de Lino Saputo » : https://www.ledevoir.com/societe/571427/l-histoire-derriere-la-publication-de-la-bio-de-saputo?utm_source=infolettre-2020-01-24&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 8 février 2020

Mal avisées lorsqu'elles visent

  • Car si le gouvernement de François Legault ne semble pas faire grand cas du coût social et humain de ses politiques mal avisées lorsqu’elles visent directement les immigrants [...]
    (Aurélie Lanctôt, dans Le Devoir du 24 janvier 2020.)

Je suggérerais :

Car si le gouvernement de François Legault ne semble pas faire grand cas du coût social et humain de ses politiques inconsidérées lorsqu’elles visent directement les immigrants [...]

Car si le gouvernement de François Legault ne semble pas faire grand cas du coût social et humain de ses politiques mal avisées lorsqu’elles s'appliquent directement aux immigrants [...]

Line Gingras
Québec

« L'art du calcul » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/571474/l-art-du-calcul?utm_source=infolettre-2020-01-24&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 7 février 2020

Des jeux déchirants

  • Depuis que j’ai commencé à évoluer dans le milieu féministe québécois, je n’ai vu aucune question déchirer autant les femmes que les jeux liés à l’industrie du sexe et à l’exploitation sexuelle. Ça se comprend. Après tout, il est question de la sécurité des personnes et de la sauvegarde de leur dignité, dans ce qu’elles ont de plus intime.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 23 janvier 2020.)

La chroniqueuse voulait certainement parler des enjeux liés à l’industrie du sexe et à l’exploitation sexuelle.

Line Gingras
Québec

« Pour la sécurité des femmes » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/571345/pour-la-securite-des-femmes?utm_source=infolettre-2020-01-23&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 4 février 2020

Plan plan

  • C’est plutôt que son plan d’affaires, sur le strict plan économique, ne tenait pas la route.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 20 janvier 2020.)

C’est plutôt que son plan d’affaires, au strict point de vue économique, ne tenait pas la route.

Line Gingras
Québec

« Pipelines et environnement, Ottawa est maître du jeu » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/571135/pipelines-et-environnement-ottawa-le-maitre-du-jeu?utm_source=infolettre-2020-01-20&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 2 février 2020

À retenir de quoi?

  • S’il y a bien une chose à retenir des agissements de l’Unité permanente anticorruption (UPAC) dans les enquêtes sensibles visant des membres de l’establishment politique provincial, c’est qu’elles finissent trop souvent en queue de poisson.
    (Brian Myles, dans Le Devoir du 18 janvier 2020.)

Bien entendu, ce sont les enquêtes qui finissent trop souvent en queue de poisson. Cependant, la phrase est construite de telle sorte que le pronom elles, quoique féminin, ne peut représenter que les agissements de l'UPAC. Je proposerais :

S'il y a bien une chose à retenir des enquêtes sensibles de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) visant des membres de l'establishment politique provincial, c'est qu'elles finissent trop souvent en queue de poisson.


  • La moitié des accusations portées contre elle ont été retirées quand son avocat a porté à l’attention de la Couronne des documents la disculpant.

On aurait pu écrire :

La moitié des accusations portées contre elle ont été retirées quand son avocat a présenté à la Couronne des documents la disculpant.

La moitié des accusations portées contre elle ont été retirées quand son avocat a signalé à la Couronne des documents la disculpant.

La moitié des accusations portées contre elle ont été retirées abandonnées quand son avocat a attiré l’attention de la Couronne sur des documents la disculpant.

Line Gingras
Québec

« L'héritage de Charest » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/571101/projet-machurer-l-heritage-de-charest

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 27 janvier 2020

Cul-de-sac

  • Il permet, en tout cas, de ne pas creuser le cul-de-sac dans lesquels s’enfonce l’Iran depuis la décision de Donald Trump, en 2018, de renier l’accord international sur le nucléaire et de rétablir de sévères sanctions économiques.
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 15 janvier 2019.)

Il permet, en tout cas, de ne pas creuser le cul-de-sac dans lequel s’enfonce l’Iran depuis la décision de Donald Trump, en 2018, de renier l’accord international sur le nucléaire et de rétablir de sévères sanctions économiques.

Line Gingras
Québec

« Un deuil qui invite à la désescalade » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/570812/crash-en-iran-un-deuil-qui-est-un-appel-a-la-desescalade

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]