Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 22 août 2019

À sein?

  • « C’est un nouveau mode de mobilité qu’on teste, a lancé en point de presse lundi Éric Alan Caldwell, responsable de la mobilité à sein de l’administration Plante. Si ça ne se passe pas à notre goût, on réajustera le tir. »
    (Guillaume Lepage, dans Le Devoir du 13 août 2019.)

Bien entendu, il faut lire au sein de.

  • Les trottinettes électriques en libre-service de Lime font l’objet d’un projet-pilote du gouvernement québécois, qui a donné son feu vert le 6 juillet dernier. Une série de règles strictes encadre son utilisation à Montréal.

Il ne s'agit pas d'encadrer l'utilisation du projet-pilote, mais celle des trottinettes :

Les trottinettes électriques en libre-service de Lime font l’objet d’un projet-pilote du gouvernement québécois, qui a donné son feu vert le 6 juillet dernier. Une série de règles strictes encadre leur utilisation à Montréal.

Line Gingras
Québec

« La trottinette électrique en libre-service arrive à Montréal » : https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/560535/mobilite-la-trottinette-electrique-en-libre-service-arrive-a-montreal?utm_source=infolettre-2019-08-13&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 18 août 2019

Un pansement dans la salade

  • Le cuisinier « avait le pansement toute la journée hier et avec l'eau et la préparation des aliments, le pansement doit être tombé », note le rapport. Voilà pourquoi le port des gants est nécessaire lorsque l'on porte un pansement adhésif.
    (Philippe Teisceira-Lessard, dans La Presse du 10 août 2019; texte mis à jour à 9 h 6.)

Je suggérerais :

Le cuisinier « avait le pansement toute la journée hier et avec l'eau et la préparation des aliments, le pansement doit être tombé », note le rapport. Voilà pourquoi il faut mettre des gants lorsque l'on porte un pansement adhésif.

Le cuisinier « avait le pansement toute la journée hier et avec l'eau et la préparation des aliments, le pansement doit être tombé », note le rapport. Voilà pourquoi il faut mettre des gants avec un pansement adhésif.

Line Gingras
Québec

« Restauration : des intrus dans l'assiette » : https://www.lapresse.ca/actualites/201908/09/01-5236940-restauration-des-intrus-dans-lassiette.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 17 août 2019

La production de produits

  • [...] un régime davantage centré sur des produits végétaux, dont les fruits, les légumes, les noix et les légumineuses.

    Il faut dire que la production de produits d’origine animale compte pour les trois quarts de toutes les émissions mondiales de gaz à effet de serre [...]
    (Alexandre Shields et Alexis Riopel, dans Le Devoir du 9 août 2019.)

Je suggérerais :

Il faut dire que la production d'aliments d'origine animale [...]

Line Gingras
Québec

« Vivre sur Terre sans la détruire » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/560358/agriculture-l-embarras-de-l-espace?utm_source=infolettre-2019-08-09&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 août 2019

Ne perdons pas le fil

  • La famille est installée au marché Atwater depuis quatre ans et a décidé d’ouvrir un kiosque au marché Jean-Talon une fois qu’ils ont senti avoir les reins assez solides pour faire deux marchés de front.
    (Anne-Marie Provost, dans Le Devoir du 5 août 2019.)

La famille est installée au marché Atwater depuis quatre ans et a décidé d’ouvrir un kiosque au marché Jean-Talon une fois qu’elle a senti avoir les reins assez solides pour faire deux marchés de front.

  • Et comment voit-elle le marché Jean-Talon dans cinq ans? La nécessité d’avoir de la relève est la première chose qui vient à l’esprit de la directrice générale. « Il faut trouver des solutions pour qu’il y ait une continuité, de la relève, et c’est ce que nous sommes en train de développer avec les gens sur place », dit-il.

Et comment voit-elle le marché Jean-Talon dans cinq ans? La nécessité d’avoir de la relève est la première chose qui vient à l’esprit de la directrice générale. « Il faut trouver des solutions pour qu’il y ait une continuité, de la relève, et c’est ce que nous sommes en train de développer avec les gens sur place », dit-elle.

Line Gingras
Québec

« Le marché Jean-Talon en mutation » : https://www.ledevoir.com/societe/consommation/560027/le-marche-jean-talon-en-mutation?utm_source=infolettre-2019-08-05&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 août 2019

Une petite chienne

  • L’animal, qui n’était pas en laisse, s’est rué sur la petite chienne dans la cour de l’école Marguerite-Belley, à Jonquière, avant de le prendre avec ses crocs et de « le brasser comme une marionnette ».
    (Mélanie Côté, dans Le Quotidien du 1er août 2019; texte mis à jour le 31 juillet à 20 h 56.)

La journaliste cite à nouveau plus loin la propriétaire de la petite chienne : « "Elle a essayé de se défendre, mais il l’a prise dans sa bouche et l’a brassée comme une marionnette", a raconté Mme Lavoie. »

Il faudrait lire :

L’animal, qui n’était pas en laisse, s’est rué sur la petite chienne dans la cour de l’école Marguerite-Belley, à Jonquière, avant de la prendre avec ses crocs et de « [la brasser] comme une marionnette ».

Line Gingras
Québec

« Un husky sans laisse blesse un petit chien à Jonquière » : https://www.lequotidien.com/actualites/un-husky-sans-laisse-blesse-un-petit-chien-a-jonquiere-96bd8181271f00df19addae2a92f3539

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 août 2019

Depuis le début

  • Des centaines de poissons morts ont encore une fois été retrouvés aux abords de la rivière des Outaouais, depuis le début de la semaine.

    Il s’agit du troisième épisode du genre depuis le début de l’été.
    (Julien Paquette et Julien Coderre, dans Le Droit du 30 juillet 2019; texte mis à jour à 21 h 36.)

Je proposerais :

Des centaines de poissons morts ont encore une fois été retrouvés aux abords de la rivière des Outaouais, depuis le début de la semaine.

Il s’agit du troisième épisode du genre cet été.

Line Gingras
Québec

« Rivière des Outaouais : encore des centaines de poissons morts » : https://www.ledroit.com/actualites/riviere-des-outaouais-encore-des-centaines-de-poissons-morts-1806f3422f8ea8ac112b588e77e657b4

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 2 août 2019

Lectures et relectures

  • Rien d’étonnant que les grands aventuriers, qu’ils aient été écrivains, artistes, aviateurs ou chercheurs d’absolu, aient toujours été attirés par les grands espaces vides qui les renvoie à leurs propres démons.
    (Maya Ombasic, dans Le Devoir du 27 juillet 2019.)

Rien d’étonnant que les grands aventuriers, qu’ils aient été écrivains, artistes, aviateurs ou chercheurs d’absolu, aient toujours été attirés par les grands espaces vides qui les renvoient à leurs propres démons.

  • Si l’isolement rime toujours avec l’étrangeté, au fur à mesure qu’on avance dans le récit on assiste à la métamorphose de la narratrice.

Si l’isolement rime toujours avec l’étrangeté, au fur et à mesure qu’on avance dans le récit on assiste à la métamorphose de la narratrice.

  • Pour ceux qui n’ont pas encore choisi leurs lectures d’été, son dernier livre, L’idole (Édition Boréal, 2018), promet lui aussi les silences des temps suspendus dans les mythiques rues de Buenos Aires.

Pour ceux qui n’ont pas encore choisi leurs lectures d’été, son dernier livre, L’idole (Éditions du Boréal, 2018), promet lui aussi les silences des temps suspendus dans les mythiques rues de Buenos Aires.

Line Gingras
Québec

« Faux calmes et grands vides » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/559428/faux-calmes-et-grands-vides

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 1 août 2019

Qu'est-ce qui a été lancé?

  • Lancé à Paris, à New York et dans huit États américains, dont le Delaware, le Vermont, le Massachusetts, le Connecticut et le Rhode Island, cette consigne nouveau genre devrait atterrir à Toronto en 2020.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 26 juillet 2019.)

Lancée à Paris, à New York et dans huit États américains, dont le Delaware, le Vermont, le Massachusetts, le Connecticut et le Rhode Island, cette consigne nouveau genre devrait atterrir à Toronto en 2020.

Line Gingras
Québec

« Vers un grand retour de la consigne » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/559471/vers-un-grand-retour-de-la-consigne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 20 juillet 2019

Confirmation

  • N'empêche, du côté des Pays-Bas, le média DutchNews a écrit mardi que « l'un des secrets militaires les moins bien gardés, que les armes nucléaires des États-Unis sont entreposées à la base aérienne de Volkel, a été confirmée dans l'ébauche d'un rapport ».
    (Mélanie Marquis dans le site de La Presse, le 16 juillet 2019; texte mis à jour à 20 h.)

Ce n'est pas la base aérienne qui a été confirmée, mais un secret militaire :

N'empêche, du côté des Pays-Bas, le média DutchNews a écrit mardi que « l'un des secrets militaires les moins bien gardés, que les armes nucléaires des États-Unis sont entreposées à la base aérienne de Volkel, a été confirmé dans l'ébauche d'un rapport ».

Line Gingras
Québec

« Un sénateur a-t-il éventé l'emplacement d'armes nucléaires américaines? » : https://www.lapresse.ca/actualites/politique/201907/16/01-5234107-un-senateur-a-t-il-evente-lemplacement-darmes-nucleaires-americaines.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 19 juillet 2019

Exigences

  • « On ne nous fera pas taire », a affirmé l'élue noire du Massachusetts Ayanna Pressley, qui a accusé Donald Trump de manquer « de la grâce, de l'empathie, de la compassion et de l'intégrité qu'exigent la fonction » présidentielle.
    (AFP dans le site de La Presse, le 15 juillet 2019; texte mis à jour à 18 h 30.)

La fonction présidentielle exige « de la grâce, de l'empathie, de la compassion et de l'intégrité »; cela reste vrai même lorsque le sujet est placé après le verbe :

« On ne nous fera pas taire », a affirmé l'élue noire du Massachusetts Ayanna Pressley, qui a accusé Donald Trump de manquer « de la grâce, de l'empathie, de la compassion et de l'intégrité qu'exige la fonction » présidentielle.

Line Gingras
Québec

« "On ne nous fera pas taire", répond une élue attaquée par Trump » : https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201907/15/01-5234010-on-ne-nous-fera-pas-taire-repond-une-elue-attaquee-par-trump.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]