Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 11 décembre 2009

Concluera, concluera pas

Verbe conclure au futur simple; concluera ou conclura; grammaire française; orthographe; conjugaison.

  • ... cette procédure concluera l'enquête... (PC.)

Il n'existe pas de verbe concluer :

... cette procédure conclura l'enquête...

Line Gingras
Québec

« Une serveuse prétend avoir eu une liaison avec Tiger Woods » : http://www.cyberpresse.ca/sports/golf/200912/02/01-927144-une-serveuse-pretend-avoir-eu-une-liaison-avec-tiger-woods.php

Posté par Choubine à 06:15 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 28 novembre 2009

Se poser la question à savoir si

  • « Je patine à l'aise avec ce protecteur. D'ailleurs, je me suis même posé la question à savoir si je ne devrais pas porter ce genre d'appareil sur les deux genoux. » (Ryan O'Byrne, cité par Pierre Ladouceur dans La Presse.)

On aurait pu écrire, plus simplement :

... D'ailleurs, je me suis même demandé si...

Line Gingras
Québec

« Latendresse : "J'ai gardé le moral" » : http://www.cyberpresse.ca/sports/hockey/200911/16/01-922002-latendresse-jai-garde-le-moral.php

Posté par Choubine à 06:33 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 novembre 2009

Quelle que question?

Quelle que question que ce soit; quelque question que ce soit; quelle que ou quelque; quel que ou quelque; grammaire française; orthographe.

  • ... refusant de répondre à quelle que question que ce soit. (Robert Dutrisac.)

On écrit :

Quelle que soit la question, il refusera d'y répondre.
Il a refusé de répondre aux questions, quelles qu'elles soient.

Mais :

... refusant de répondre à quelque question que ce soit.

Line Gingras
Québec

« Taillon part en alertant la SQ » : http://www.ledevoir.com/2009/11/11/276602.html

Posté par Choubine à 07:39 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 11 novembre 2009

Pas bien mal

  • Les dessins, c'est pour les crétins, professait-il en débusquant la bande dessinée dans le pupitre du crétin en question. Ce n'était pas très pédagogique et bien mal nous préparer à un avenir qui allait être, on le voit bien, tout en images. (Pierre Foglia, dans La Presse.)

Ce n'était pas bien mal nous préparer? C'était donc assez bien nous préparer..., quoique j'en doute. D'après le contexte, monsieur Foglia a plutôt voulu dire :

Ce n'était pas très pédagogique et cela nous préparait bien mal...

Line Gingras
Québec

« Des mots » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/pierre-foglia/200910/26/01-915377-des-mots.php

Posté par Choubine à 06:41 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 13 octobre 2009

Infatiguables, vraiment?

Infatiguable ou infatigable; orthographe.

  • Certains morts sont vraiment infatiguables. (Stéphane Laporte.)

Infatigables.

Line Gingras
Québec

« La résurrection de Michael Jackson » : http://blogues.cyberpresse.ca/laporte/?p=949

Posté par Choubine à 23:27 - Langue et traduction - Commentaires [4] - Permalien [#]

mardi 6 octobre 2009

Plutôt que ce soit ces derniers qui soient

  • Pour le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), le projet de loi 16 fait en sorte que la société québécoise s'adapte aux nouveaux arrivants plutôt que ce soit ces derniers qui soient incités à s'intégrer. (Robert Dutrisac.)

On pourrait alléger ce passage :

... le projet de loi 16 fait en sorte que la société québécoise s'adapte aux nouveaux arrivants au lieu d'inciter ces derniers à s'intégrer.

Line Gingras
Québec

« "La liberté de religion, ce n'est pas une pizza" » : http://www.ledevoir.com/2009/10/06/270371.html

Posté par Choubine à 05:06 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 4 octobre 2009

Son cortège a sauté, tuant le chef

Participe présent; sujet implicite du participe présent; syntaxe du participe présent; grammaire française; syntaxe du français.

  • Son cortège de six voitures a tout de même sauté le 14 février 2005 à Beyrouth, tuant le chef de gouvernement et 22 autres personnes... (Yves Boisvert.)

Le participe présent se rapporte normalement au sujet de la proposition principale. Or, ce n'est pas le cortège qui a tué le chef de gouvernement et 22 autres personnes, mais l'explosion; il aurait mieux valu écrire :

Son cortège de six voitures a tout de même sauté le 14 février 2005 à Beyrouth; l'explosion a tué le chef de gouvernement et 22 autres personnes...

Line Gingras
Québec

« Le professionnel » : http://www.cyberpresse.ca/opinions/chroniqueurs/yves-boisvert/200909/04/01-899061-le-professionnel.php

Posté par Choubine à 19:27 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 16 septembre 2009

Ils se sont emparé de l'avion

Ils se sont emparé de; ils se sont emparés de; elles se sont emparé de; elles se sont emparées de; elle s'est emparé de; elle s'est emparée de; nous nous sommes emparé de; nous nous sommes emparés de; s'emparer de; accord du participe passé du verbe pronominal; verbe essentiellement pronominal; grammaire française; orthographe d'accord.

  • Des pirates de l'air se sont brièvement emparé d'un avion de ligne au moment de son atterrissage à Mexico... (AP.)

Lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct, c'est avec ce complément, s'il est antéposé (c'est-à-dire placé devant le verbe), que s'accorde le participe passé :

Les blessures qu'ils se sont infligées vont mettre beaucoup de temps à guérir.

Ils se sont infligé des blessures qui vont mettre beaucoup de temps à guérir.

Ils se sont lavés à la rivière.

Ils se sont lavé les mains.

Mais s'emparer n'a jamais de complément d'objet direct : on ne s'empare pas quelque chose ni quelqu'un. Il faut par conséquent se demander si le pronom réfléchi est analysable séparément, ou s'il fait corps avec le verbe. Si le pronom se remplissait la fonction de complément indirect, le participe passé demeurerait invariable (en l'absence de complément d'objet direct antéposé) :

Ils se sont écrit tous les jours pendant des années.

Dans le cas du verbe s'emparer, toutefois, le pronom réfléchi ne s'analyse pas séparément – il est comme agglutiné au verbe; celui-ci n'existe d'ailleurs qu'à la forme pronominale. Le participe passé doit donc s'accorder avec le sujet :

Ils se sont emparés du marché européen. (Petit Robert.)

Les révolutionnaires se sont emparés de la personne du chef de l'État. (Lexis.)

Les rebelles se sont emparés de la station de radio. (Multidictionnaire.)

Les filles se sont emparées des meilleures places.

Il fallait écrire :

Des pirates de l'air se sont brièvement emparés d'un avion de ligne au moment de son atterrissage à Mexico...

Line Gingras
Québec

« Brève prise d'otages à bord d'un avion d'Aeromexico »  : http://web.ifrance.com/actu/monde/323000

Posté par Choubine à 07:13 - Langue et traduction - Commentaires [9] - Permalien [#]

dimanche 13 septembre 2009

Un attentat par qui?

Ce dernier; grammaire française; syntaxe du français.

  • ... la lettre que Denis Lortie avait envoyée à André Arthur, avant que ce dernier ne perpètre son attentat au parlement en 1984. (Antoine Robitaille.)

Ce dernier ne peut renvoyer qu'à André Arthur – celui dont on vient de parler. Je n'aime guère ce monsieur, mais ce n'est pas lui qui a commis l'attentat :

... la lettre que Denis Lortie avait envoyée à André Arthur avant de perpétrer son attentat...

Line Gingras
Québec

« La bataille des Plaines se transporte en Angleterre » : http://www.ledevoir.com/2009/09/12/266698.html

Posté par Choubine à 13:58 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 9 septembre 2009

« Un des... qui » et l'accord du verbe

Voir les commentaires : http://chouxdesiam.canalblog.com/archives/2009/07/11/14364839.html

Posté par Choubine à 05:30 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]