Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 10 novembre 2019

Que cette période vous angoisse ou vous ravit

La conjonction que introduisant des hypothèses; indicatif ou subjonctif; choix du mode; grammaire.

  • Que cette période vous indiffère, vous horripile, vous angoisse ou vous ravit, nous sommes bien en piste pour une réédition du sprint de magasinage qui caractérise chaque année la période des Fêtes.
    (Gary Frost, dans Le Soleil du 3 novembre 2019.)

Lorsqu'elle introduit deux ou plusieurs hypothèses, la conjonction que appelle le subjonctif :

Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau, nos enfants passent l'Halloween le 31 octobre.

Que vous soyez triste ou gai, chantez!

Que vous aimiez, détestiez ou souhaitiez mieux connaître l'opéra, cette émission est pour vous.

Les trois premiers verbes de la phrase à l'étude ont la même forme, qu'ils soient employés à la troisième personne du singulier du présent de l'indicatif ou du présent du subjonctif; le verbe ravir, cependant, fait ravit au présent et au passé simple de l'indicatif, mais ravisse au présent du subjonctif. Il faudrait lire :

Que cette période vous indiffère, vous horripile, vous angoisse ou vous ravisse, nous sommes bien en piste pour une réédition du sprint de magasinage qui caractérise chaque année la période des Fêtes.

Line Gingras
Québec

« Pour survivre au temps des Fêtes » : https://www.lesoleil.com/affaires/pour-survivre-au-temps-des-fetes-d124f15d529f0ee30f2d6bf2253c843a?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui+le+4+novembre+2019

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 8 novembre 2019

Un Halloween? Une Halloween?

Un Halloween ou une Halloween; joyeux Halloween ou joyeuse Halloween; masculin ou féminin; genre.

  • Récit d'un Halloween rebelle.
    (Alexis Riopel avec Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 1er novembre 2019.)

D'après ce que je vois dans le Robert, le Multidictionnaire et la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française, Halloween, qu'on l'écrive avec une majuscule ou une minuscule, est un nom féminin. Il faudrait lire :

Récit d'une Halloween rebelle.

  • « Ce qui nous dérange, c’est que la Ville nous a dit quoi faire », explique une dame à la perruque bleu et à l’imperméable jaune.

« Ce qui nous dérange, c’est que la Ville nous a dit quoi faire », explique une dame à la perruque bleue et à l’imperméable jaune.

Line Gingras
Québec

« Récit d’un Halloween rebelle » : https://www.ledevoir.com/societe/566124/recit-d-un-halloween-rebelle?utm_source=infolettre-2019-11-01&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 3 novembre 2019

Un voilier à deux mats

Mât ou mat; homonymes; orthographe.

  • Le 29 octobre 1828, au port de Québec, un voilier à deux mats, le Granicus, lève l’ancre.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 28 octobre 2019.)

Selon le Robert, le nom mat désigne l'« [é]chec du roi, dont il est impossible de se défendre et qui termine la partie ». Ce n'est évidemment pas de cela qu'il s'agit dans la phrase à l'étude :

Le 29 octobre 1828, au port de Québec, un voilier à deux mâts, le Granicus, lève l’ancre.

Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Un cas de cannibalisme » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/565735/un-cas-de-cannibalisme?utm_source=infolettre-2019-10-28&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 1 novembre 2019

Cette notion

  • Cette notion est évoquée pas moins de 28 fois dans la Loi sur la protection de la jeunesse, sans que celle-ci soit vraiment définie.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 25 octobre 2019.)

Lorsque la clarté l'exige, on utilise le pronom démonstratif
celle-ci pour renvoyer au nom féminin singulier le plus rapproché. Dans la phrase à l'étude, cependant, ce n'est pas la jeunesse, la protection ni la loi qui n'est pas vraiment définie, mais une notion. Il suffisait d'écrire :

Cette notion est évoquée pas moins de 28 fois dans la Loi sur la protection de la jeunesse, sans être vraiment définie.

Line Gingras
Québec

« À la défense de la DPJ » : https://www.ledevoir.com/societe/565592/la-dpj-un-systeme-necessaire?utm_source=infolettre-2019-10-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 30 octobre 2019

Cette acquittement

Un acquittement ou une acquittement; masculin ou féminin; genre.

  • [...] étudierait la possibilité d’en appeler de cette acquittement.
    (Isabelle Mathieu dans le site du Soleil, le 25 octobre 2019; la faute a été corrigée depuis.)

Acquittement est un nom masculin :

[...] étudierait la possibilité d’en appeler de cet acquittement.

Line Gingras
Québec

« Acquittée après un épisode de somnambulisme au volant » : https://www.lesoleil.com/actualite/justice-et-faits-divers/acquittee-apres-un-episode-de-somnambulisme-au-volant-326256bd0d2972105be460dcb475e952

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 octobre 2019

Abréviation de « maîtres »

  • « La qualité de la preuve était impressionnante, elle était très forte », a commenté Me Steve Baribeau, procureur de la Couronne, aux côtés de ses collègues, Me Alexis Marcotte-Bélanger et Karine Dalphond.
    (Louis-Samuel Perron, dans La Presse du 19 octobre 2019.)

Karine Dalphond étant avocate, elle a droit comme ses collègues au titre de maître, dont l'abréviation varie au pluriel :

« La qualité de la preuve était impressionnante, elle était très forte », a commenté Me Steve Baribeau, procureur de la Couronne, aux côtés de ses collègues, Mes Alexis Marcotte-Bélanger et Karine Dalphond.


  • [...] s’est réjoui Claudette, la mère de Véronique Barbe.

[...] s’est réjouie Claudette, la mère de Véronique Barbe.

J'ai déjà abordé la question ici.


  • Devant deux jeunes enfants, il a ainsi poignardé Véronique Barbe à 17 reprises, avec deux couteaux différents, et l’a abandonné dans la cuisine de leur résidence de Saint-Eustache.

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe :

Devant deux jeunes enfants, il a ainsi poignardé Véronique Barbe à 17 reprises, avec deux couteaux différents, et l’a abandonnée dans la cuisine de leur résidence de Saint-Eustache.

Line Gingras
Québec

« Ugo Fredette coupable de deux meurtres : "C’est une libération" » : https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201910/19/01-5246075-ugo-fredette-coupable-de-deux-meurtres-cest-une-liberation-.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 27 octobre 2019

Ils les conseillent de se méfier

Conseiller quelqu'un de + infinitif, conseiller à quelqu'un de + infinitif; conseiller quelqu'un de faire quelque chose, conseiller à quelqu'un de faire quelque chose; grammaire; syntaxe.

  • Quand les libéraux disent aux Québécois que le danger qui les guette viendra de la droite et que les conservateurs les conseillent de se méfier des coups de sabre qui surgiront inéluctablement de la gauche [...]
    (Boucar Diouf, dans La Presse du 19 octobre 2019.)

On conseille quelqu'un, mais on conseille à quelqu'un quelque chose, on lui conseille de faire quelque chose :

Conseiller un ami dans l'embarras. (Petit Robert.)

[...] il se soumit à tout ce qu'on lui conseilla de faire dans l'intérêt de son frère. (G. Sand, dans le Grand Robert.)

Elle a conseillé à ses clients la plus grande prudence.

Il fallait écrire :

Quand les libéraux disent aux Québécois que le danger qui les guette viendra de la droite et que les conservateurs leur conseillent de se méfier des coups de sabre qui surgiront inéluctablement de la gauche [...]

Line Gingras
Québec

« Élections fédérales : le temps des épouvantails » : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/201910/18/01-5246006-elections-federales-le-temps-des-epouvantails.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 26 octobre 2019

Ballade dans l'espace

Ballade ou balade; homonymes; orthographe.

  • Christina Koch, âgée de 40 ans, et Jessica Meir, de 42 ans, deux Américaines, ont ainsi accompli la première sortie extravéhiculaire exclusivement féminine. En mars, une telle ballade était prévue à l’horaire, mais elle avait dû être annulée à la dernière minute parce que la taille des combinaisons spatiales à bord de la SSI ne convenait pas aux deux astronautes désignées.
    (Alexis Riopel, dans Le Devoir du 19 octobre 2019.)

Pour réciter la Ballade des pendus ou fredonner La ballade des gens heureux pendant une balade dans l'espace, il faut évidemment une combinaison spatiale de la bonne taille.

Merci à Sylvain Auclair pour le signalement.

Il fallait écrire :

En mars, une telle balade était prévue à l’horaire [...]

Line Gingras
Québec

« Les longues missions spatiales sous le signe de Vénus » : https://www.ledevoir.com/societe/science/565150/les-femmes-plus-adaptees-a-l-espace?utm_source=infolettre-2019-10-19&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 25 octobre 2019

De l'ampleur

  • Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) dit ignorer l’ampleur des services professionnels offerts chaque année par le privé dans le réseau scolaire, mais plusieurs sources confirment qu’il s’agit d’une pratique courante — qui a pris de l’ampleur avec les coupes budgétaires du précédent gouvernement.
    (Marco Fortier, dans Le Devoir du 18 octobre 2019.)

On pouvait éviter la répétition :

Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) dit ignorer l’ampleur des services professionnels offerts chaque année par le privé dans le réseau scolaire, mais plusieurs sources confirment qu’il s’agit d’une pratique courante — qui s'est étendue [ou qui s'est répandue] avec les coupes budgétaires du précédent gouvernement.

  • Souvent, les psychologues, orthophonistes, psychoéducateurs ou orthopédagogues n’ont pas le choix de partager leur temps entre plusieurs écoles.

La construction ne pas avoir le choix de + infinitif me semble incorrecte (j'en ai déjà parlé ici), bien qu'on la voie souvent au Québec. Elle est facile à remplacer; on pouvait écrire, par exemple :

Souvent, les psychologues, orthophonistes, psychoéducateurs ou orthopédagogues sont forcés de partager leur temps entre plusieurs écoles.

Souvent, les psychologues, orthophonistes, psychoéducateurs ou orthopédagogues sont obligés de partager leur temps entre plusieurs écoles.

Line Gingras
Québec

« Les écoles forcées de sous-traiter l’aide aux élèves » : https://www.ledevoir.com/societe/education/565070/penurie-de-professionnels-encore-296-postes-vacants-dans-les-ecoles?utm_source=infolettre-2019-10-18&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 23 octobre 2019

Aucunes responsabilités politiques

Emploi de aucun, aucune au pluriel; grammaire; usage.

  • Même Jordi Sanchez et Jordi Cuixart qui n’avaient aucunes responsabilités politiques et dirigeaient l’équivalent local de la Société Saint Jean-Baptiste (ANC et Omnium Cultural) ont été condamnés à 9 ans de prison.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 15 octobre 2019.)

Comme le font observer Hanse et Blampain, l'adjectif aucun « ne s'emploie au pluriel – et rarement – que devant des noms qui n'ont pas de singulier ou qui changent de sens au pluriel ». Exemples : Sans aucuns frais. Sans aucuns ciseaux.

Il fallait écrire :

Même Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, qui n’avaient aucune responsabilité politique et dirigeaient l’équivalent local de la Société Saint-Jean-Baptiste (ANC et Omnium Cultural), ont été condamnés à 9 ans de prison.

J'ai déjà abordé la question ici.


  • La mairesse de Barcelone Ada Colau, qui n’est pas indépendantiste mais dirige la ville avec le soutien de ces derniers, a dénoncé un jugement « cruel ».

Le pluriel ces derniers ne peut pas renvoyer à un singulier. Je suggérerais par exemple :

La mairesse de Barcelone, Ada Colau, qui ne compte pas parmi les indépendantistes mais dirige la ville avec le soutien de ces derniers, a dénoncé un jugement « cruel ».

La mairesse de Barcelone, Ada Colau, qui ne compte pas parmi les indépendantistes mais dirige la ville avec leur soutien, a dénoncé un jugement « cruel ».

Line Gingras
Québec

« Catalogne : les leaders indépendantistes condamnés à des peines exemplaires » : https://www.ledevoir.com/monde/europe/564762/les-leaders-independantistes-condamnes-a-des-peines-exemplaires?utm_source=infolettre-2019-10-15&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]