Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 26 janvier 2020

S'insurger que

  • Les défenseurs d’une école laïque s’insurgent qu’on puisse s’immiscer dans les croyances personnelles des élèves, et certains croient que l’enseignement de la religion n’a pas sa place à l’école publique.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 13 janvier 2020.)

D'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Grand Robert, le Trésor de la langue française informatisé et le Multidictionnaire, on s'insurge contre quelqu'un ou quelque chose :

Peuple qui s'insurge contre le gouvernement, contre un tyran. (Grand Robert.)

S'insurger contre la mauvaise foi, contre une interprétation tendancieuse des faits. (Petit Robert.)

Dans aucun de ces ouvrages, toutefois, je ne trouve s'insurger suivi d'une proposition conjonctive introduite par que.

On aurait pu écrire :

Les défenseurs d’une école laïque s’indignent qu’on puisse s’immiscer dans les croyances personnelles des élèves, et certains croient que l’enseignement de la religion n’a pas sa place à l’école publique.

Line Gingras
Québec

« Éthique et culture religieuse : repartir sur de meilleures bases » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/570680/ethique-et-culture-religieuse-repartir-sur-de-meilleures-bases?utm_source=infolettre-2020-01-13&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 janvier 2020

L'éloge ou les carnets?

  • Car chez Gallimard c’est bien le journal de ce mondain vaniteux et creux, plus que n’importe quoi d’autre de lui, qu’on avait décidé de soutenir depuis quarante ans. Ses romans assommants, Gallimard les a laissés à d’autres. Ils sont publiés à l’enseigne des éditions de La Table ronde, une maison ancrée à droite qu’elle a fini par racheter. L’éloge de la pédophilie qu’expose Matzneff dans ses carnets, c’est bien sous le chapiteau principal de Gallimard qu’on les a fait mousser durant toutes ces années.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 13 janvier 2020.)

On a fait mousser quoi? À cette question, la construction de la phrase impose de répondre « l'éloge de la pédophilie »; mais dans ce cas, éloge devrait être représenté par un pronom singulier :

L’éloge de la pédophilie qu’expose Matzneff dans ses carnets, c’est bien sous le chapiteau principal de Gallimard qu’on l'a fait mousser durant toutes ces années.

À la lumière du contexte, je crois cependant que le chroniqueur voulait plutôt parler des carnets que publiait Gallimard. L'idée pouvait être rendue de la façon suivante :

Les carnets de Matzneff, où il expose son éloge de la pédophilie, c’est bien sous le chapiteau principal de Gallimard qu’on les a fait mousser durant toutes ces années.

Line Gingras
Québec

« En enfer » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/570672/censure-en-enfer?utm_source=infolettre-2020-01-13&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 24 janvier 2020

Des signes religieux imposés aux enseignants?

  • « Après l’interdiction du port de signes religieux imposés aux directeurs, directeurs adjoints et enseignants de l’école publique au Québec [...] »
    (Extrait d'un mémoire de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, cité par Marco Fortier dans Le Devoir du 11 janvier 2020.)

Ce ne sont pas les signes religieux qui ont été imposés aux directeurs, directeurs adjoints et enseignants, mais l'interdiction d'en porter :

« Après l’interdiction du port de signes religieux imposée aux directeurs, directeurs adjoints et enseignants de l’école publique au Québec [...] »

Line Gingras
Québec

« L’abolition du cours Éthique et culture religieuse suscite du mécontentement » : https://www.ledevoir.com/societe/education/570629/abolition-du-cours-ecr-une-eclatante-victoire-de-l-atheisme-militant?utm_source=infolettre-2020-01-11&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 23 janvier 2020

Invoquer

  • [...] l’autorisation (AUMF) votée en 2002 de recourir à la force en Irak, invoquée comme blanc-seing pour le président. Comme la Maison-Blanche a invoqué (sans véritablement la démontrer, disent certains républicains critiques) l’imminence d’une menace, cela légitimerait sa décision [...]
    (Élisabeth Vallet, dans Le Devoir du 11 janvier 2020.)

Je proposerais :

[...] l’autorisation (AUMF) votée en 2002 de recourir à la force en Irak, invoquée comme blanc-seing pour le président. Comme la Maison-Blanche a allégué (sans véritablement la démontrer, disent certains républicains critiques) l’imminence d’une menace, cela légitimerait sa décision [...]

Line Gingras
Québec

« Ombres persanes » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/570637/ombres-persanes?utm_source=Le+courrier+des+id%C3%A9es&utm_campaign=3f5806e8a1-EMAIL_CAMPAIGN_2020_01_10_10_50&utm_medium=email&utm_term=0_14c415178d-3f5806e8a1-115120777

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 22 janvier 2020

Des pays que le Canada estime qu'ils soutiennent...

Que ou dont; grammaire; syntaxe.

  • [...] l’Iran fait partie d’un nombre restreint de pays que le Canada estime qu’ils soutiennent le terrorisme.
    (Konrad Yakabuski, dans Le Devoir du 11 janvier 2020.)

Le Canada n'estime pas un nombre restreint de pays; il estime, au sujet d'un nombre restreint de pays, qu'ils soutiennent le terrorisme. Cette idée – au sujet de – peut être rendue par le pronom relatif dont :

Un luxe, dont j'imagine aujourd'hui qu'il devait être affreux [...] (Mauriac, dans le Petit Robert.)

Il fallait écrire :

[...] l’Iran fait partie d’un nombre restreint de pays dont le Canada estime qu’ils soutiennent le terrorisme.

Line Gingras
Québec

« Trudeau dans la fosse aux lions » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/570620/trudeau-dans-la-fosse-aux-lions

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 21 janvier 2020

Une hommage? Un hommage?

  • La traque aux coquins et l’hommage aux honnêtes gens souhaitées ici en une [...]
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 10 janvier 2020.)

Hommage est un nom masculin :

La traque aux coquins et l’hommage aux honnêtes gens souhaités ici en une [...]

Line Gingras
Québec

« Hier comme demain » : https://www.ledevoir.com/culture/570473/billet-hier-comme-demain?utm_source=infolettre-2020-01-10&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 20 janvier 2020

Prises pour prendre

  • Harry et Meghan venaient de rentrer de vacances prolongées au Canada, prises pour prendre du recul après avoir affiché leur malaise face aux critiques appuyées des tabloïds britanniques sur les supposés caprices de Meghan Markle et son luxueux train de vie.
    (Germain Moyon, AFP, dans le site du Devoir, le vendredi 10 janvier 2020 à 18 h 50.)

Je suggérerais :

Harry et Meghan venaient de rentrer de vacances prolongées au Canada, qui devaient leur permettre de prendre du recul après avoir affiché leur malaise face aux critiques appuyées des tabloïds britanniques sur les supposés caprices de Meghan Markle et son luxueux train de vie.

Harry et Meghan venaient de rentrer de vacances prolongées au Canada, où ils avaient voulu prendre du recul après avoir affiché leur malaise face aux critiques appuyées des tabloïds britanniques sur les supposés caprices de Meghan Markle et son luxueux train de vie.


  • Et une enquête parue vendredi dans le National Post fait apparaître que 61 % des Canadiens interrogés aimeraient que le prince Harry devienne le prochain gouverneur général du pays.

Une enquête parue... fait apparaître? On aurait pu écrire :

Et une enquête parue vendredi dans le National Post montre que 61 % des Canadiens interrogés aimeraient que le prince Harry devienne le prochain gouverneur général du pays.

Et d'après une enquête parue vendredi dans le National Post, fait apparaître que 61 % des Canadiens interrogés aimeraient que le prince Harry devienne le prochain gouverneur général du pays.

Et une enquête publiée vendredi dans le National Post fait apparaître que 61 % des Canadiens interrogés aimeraient que le prince Harry devienne le prochain gouverneur général du pays.


  • L’annonce de la mise en retrait du duc et de la duchesse de Sussex, sans concertation avec le reste de la famille, a mis le Royaume-Uni en émoi et ouvre une nouvelle crise au sein de la monarchie.

    Dans son allocution de Noël, la reine avait déjà jugé « semée d’embûches » l’année 2019, marquée notamment par la mise en retrait de son fils le prince Andrew en raison de ses liens avec le pédophile américain Jeffrey Epstein.

Cette fois encore, il faudrait éviter la répétition :

L’annonce de la mise en retrait du duc et de la duchesse de Sussex, sans concertation avec le reste de la famille, a causé un grand émoi au Royaume-Uni et ouvre une nouvelle crise au sein de la monarchie.

Dans son allocution de Noël, la reine avait déjà jugé « semée d’embûches » l’année 2019, marquée notamment par l'éloignement de son fils le prince Andrew en raison de ses liens avec le pédophile américain Jeffrey Epstein.

Line Gingras
Québec

« Meghan Markle revient au Canada » : https://www.ledevoir.com/monde/europe/570608/en-pleine-tempete-royale-meghan-markle-rentre-au-canada

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]