Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 19 janvier 2020

Dans les centres jeunesses

  • Comment envisage-t-on la réalité des fugues dans les centres jeunesses?
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 8 janvier 2020.)

On écrit les centres jeunesse :

Comment envisage-t-on la réalité des fugues dans les centres jeunesse?

Line Gingras
Québec

« Bémols sur la réalité des fugueuses » : https://www.ledevoir.com/societe/570342/la-petite-fugueuse?utm_source=infolettre-2020-01-08&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 janvier 2020

Le livre que le journaliste...?

  • Au moins deux personnes ont signalé qu’elles venaient de terminer le livre que le journaliste du New Yorker Ronan Farrow (qui a exposé l’affaire Weinstein avec deux journalistes du New York Times), et qu’elles ne pourraient être impartiales.
    (Guillaume Bourgault-Côté, dans Le Devoir du 8 janvier 2020.)

Il manque un verbe à la proposition relative « que le journaliste du New Yorker Ronan Farrow ». On pouvait écrire :

Au moins deux personnes ont signalé qu’elles venaient de terminer le livre du journaliste du New Yorker Ronan Farrow (qui a exposé l’affaire Weinstein avec deux journalistes du New York Times), et qu’elles ne pourraient être impartiales.

Line Gingras
Québec

« Les avocats de Weinstein veulent changer de juge » : https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/570405/les-avocats-de-weinstein-veulent-changer-de-juge

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 janvier 2020

Il est revenu, elles sont devenues

  • Le lac de Tibériade (aussi appelé mer de Galilée en anglais et lac Kinneret en hébreu) est revenu à un niveau acceptable. Les pluies sont toutefois devenues l’exception plutôt que la règle dans la région [...]
    (Marco Fortier, dans Le Devoir du 6 janvier 2020.)

Je suggérerais :

Le lac de Tibériade (aussi appelé mer de Galilée en anglais et lac Kinneret en hébreu) a retrouvé un niveau acceptable. Les pluies sont toutefois devenues l’exception plutôt que la règle dans la région [...]

Line Gingras
Québec

« État d’alerte pour l’eau en Israël et chez ses voisins » : https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/570256/etat-d-alerte-pour-l-eau?utm_source=infolettre-2020-01-07&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 janvier 2020

Une hôtel? Un hôtel?

Une hôtel ou un hôtel; hôtel, masculin ou féminin; genre du nom hôtel.

  • L'homme avait été surpris à l'intérieur d'un véhicule qui n'était pas le sien dans le stationnement sous-terrain de l'hôtel située sur le boulevard Laurier, vers 23 h.
    (Judith Desmeules dans le site du Soleil, le 5 janvier 2020.)

On écrit souterrain.

Hôtel est un nom masculin.

Il faudrait lire :

L'homme avait été surpris à l'intérieur d'un véhicule qui n'était pas le sien dans le stationnement souterrain de l'hôtel situé sur le boulevard Laurier, vers 23 h.

Line Gingras
Québec

« Agression à l'hôtel Plaza Québec : un homme arrêté » : https://www.lesoleil.com/actualite/agression-a-lhotel-plaza-quebec-un-homme-arrete-af55c7e5fb73cd5df9e498c1321956b7

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 janvier 2020

Qui donc s'est échappé?

  • Le personnage de fiction dans lequel Matzneff a voulu enfermer Vanessa Springora, qui, dans un moment de désespoir raconté dans son livre, se dit « j’ai 14 ans pour toujours, c’est écrit », s’est échappée de sa prison de papier, et c’est tant mieux.
    (Chantal Guy, dans La Presse du 5 janvier 2020.)

Le personnage s'est échappé de sa prison :

Le personnage de fiction dans lequel Matzneff a voulu enfermer Vanessa Springora, qui, dans un moment de désespoir raconté dans son livre, se dit « j’ai 14 ans pour toujours, c’est écrit », s’est échappé de sa prison de papier, et c’est tant mieux.


  • Il est un écrivain célébré, il lui écrit des lettres passionnées, cela flatte son ego de jeune fille qui se réfugie dans les livres, elle finit par lui répondre, sans savoir que ses propres lettres serviront pratiquement de preuves à l’écrivain que l’amour était réciproque et consentant, et qu’il reproduira sans vergogne dans ses propres livres.

Trois observations :

1.  Je cherche en vain à quel élément est coordonnée la proposition relative placée à la fin de la phrase; le problème est résolu si l'on rapproche cette proposition de son antécédent.

2.  La répétition de ses propres me paraît maladroite, d'autant plus qu'il s'agit dans le premier cas des lettres de la jeune fille, et dans le second des livres de l'écrivain.

3.  Je doute que l'amour puisse être non consentant.

Il faudrait lire, à mon avis :

Il est un écrivain célébré, il lui écrit des lettres passionnées, cela flatte son ego de jeune fille qui se réfugie dans les livres, elle finit par lui répondre, sans savoir que ses propres lettres, qu’il reproduira sans vergogne dans ses livres, serviront pratiquement de preuves à l’écrivain que l’amour était réciproque et les relations, consentantes.

Line Gingras
Québec

« Affaire Matzneff : le piège de papier » : https://www.lapresse.ca/arts/litterature/202001/05/01-5255695-affaire-matzneff-le-piege-de-papier.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 janvier 2020

Aider quelqu'un de faire quelque chose

Aider quelqu'un de faire quelque chose, aider quelqu'un à faire quelque chose; préposition; syntaxe; grammaire.

  • Le travail du négociateur consiste parfois à aider les forcenés et les personnes en crise de « ventiler » leurs problèmes.
    (Louis-Denis Ébacher dans le site du Droit; texte mis à jour le 4 janvier 2020.)

On permet à quelqu'un de faire quelque chose, mais on l'aide à faire quelque chose :

Le travail du négociateur consiste parfois à aider les forcenés et les personnes en crise à s'ouvrir de leurs problèmes.

Line Gingras
Québec

« Métier de négociateur : calmer le forcené » : https://www.ledroit.com/actualites/justice-et-faits-divers/metier-de-negociateur--calmer-le-forcene-b0c749c7411c86990fb0e3649bd9e9f7?_ga=2.77155093.1445933913.1578265637-1266767641.1508270154

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 13 janvier 2020

Et ça recommence

  • La proportion d’humains incapables de manger chaque jour le minimum nécessaire de calories à recommencer à grimper, selon la FAO, en particulier en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient principalement à cause des conflits armés et les facteurs climatiques perturbant l’agriculture.
    (Légende de la photo accompagnant un article de Manon Cornellier, dans Le Devoir du 4 janvier 2020.)

La proportion d’humains incapables de manger chaque jour le minimum nécessaire de calories a recommencé à grimper, selon la FAO, en particulier en Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient, principalement à cause des conflits armés et des facteurs climatiques perturbant l’agriculture.

Line Gingras
Québec

« L'heure juste : il ne faut pas lâcher » : https://www.ledevoir.com/politique/canada/570198/il-ne-faut-pas-lacher?utm_source=infolettre-2020-01-04&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]