Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

12-01-2020

La façon avec laquelle

Avec une façon, d'une façon; la façon avec laquelle, la façon dont; prépositions; grammaire; syntaxe.

  • Le test des valeurs québécoises est une nouvelle illustration de la façon expéditive avec laquelle le gouvernement Legault traite de l'immigration, selon l’avocat Stéphane Handfield.
    (Mylène Crête, dans Le Devoir du 3 janvier 2020.)

On ne fait pas quelque chose avec une certaine façon, mais d'une certaine façon, de telle ou telle façon. Je lis en effet, dans le Hanse-Blampain : « On dit : Se comporter de telle ou telle façon. D'où : La façon dont il s'est comporté, dont il s'est exprimé, dont on nous en a parlé. »

L'identité des machines entraîne celle de leurs maîtres. Concevoir d'une façon différente, sentir d'une manière distincte n'est plus que handicap [...] (Huyghe, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

La façon désinvolte dont vous parlez de la mort de votre père [...] m'a outré. (Montherlant, dans le Petit Robert.)

À la façon dont il s'y prend, on dirait... (Petit Robert.)

Les lois sont bonnes ou mauvaises moins par elles-mêmes que par la façon dont on les applique. (France, dans le Grand Robert.)

La façon dont il appuyait sur certaines voyelles, sur les diphtongues, et dont il prolongeait en chantant les finales [...] (Martin du Gard, dans le Grand Robert.)

Il fallait écrire :

Le test des valeurs québécoises est une nouvelle illustration de la façon expéditive dont le gouvernement Legault [...]

Line Gingras
Québec

« Un test de peu de valeur? » : https://www.ledevoir.com/politique/quebec/570116/test-des-valeurs?utm_source=infolettre-2020-01-03&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

11-01-2020

L'Université de Laval

  • Le poids. Celui que l’on sent dans sa poitrine. Celui dont parle également le sociologue de la sexualité et professeur à l’Université de Laval Michel Dorais.
    (Natalia Wysocka, dans Le Devoir du 3 janvier 2019.)

Michel Dorais est professeur à l'Université Laval, et non de Laval :

Le poids. Celui que l’on sent dans sa poitrine. Celui dont parle également Michel Dorais, sociologue de la sexualité et professeur à l’Université Laval.

  • Puis sa mère qui commencera par draguer l’écrivain et « finira par s’accomoder de sa présence ».

La citation est-elle exacte? Quoi qu'il en soit, on écrit s'accommoder, avec deux m. Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Vanessa Springora et Gabriel Matzneff, "l’élue" et l’ogre » : https://www.ledevoir.com/societe/570124/l-affaire-matzneff-le-livre?utm_source=infolettre-2020-01-03&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

10-01-2020

Transport Canada

Transport Canada ou Transports Canada; appellations officielles; orthographe.

  • [...] explique Transport Canada, dans une réponse aux questions du Devoir.
    (Alexandre Shields, dans Le Devoir du 31 décembre 2019.)

L'organisme s'appelle en français Transports Canada :

[...] explique Transports Canada, dans une réponse aux questions du Devoir.

Line Gingras
Québec

« Les nouvelles règles antipollution pour les navires, bénéfiques pour l'air mais pas pour l'eau » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/569986/polluer-moins-les-airs-mais-davantage-les-mers?utm_source=infolettre-2019-12-31&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

09-01-2020

Ils accourraient ou ils accouraient?

  • Il y avait beaucoup de sceptiques. Et dans les derniers moments, quand ça sentait bon, tout à coup les gens accourraient [...]
    (Éric Moreault citant Robert Lepage dans le site du Soleil, le 30 décembre 2019.)

On écrit ils accourraient au conditionnel, mais ils accouraient, avec un seul r, à l'imparfait de l'indicatif :

Il y avait beaucoup de sceptiques. Et dans les derniers moments, quand ça sentait bon, tout à coup les gens accouraient [...]

Line Gingras
Québec

« Nos personnalités de l'année : Robert Lepage » : https://www.lesoleil.com/arts/nos-personnalites-de-lannee-robert-lepage-5e5d8a8a841fb4804c15a4955a41ae16?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui+le+30+d%C3%A9cembre+2019

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

08-01-2020

Elle s'est attirée des critiques

Elle s'est attirée quelque chose, elle s'est attiré quelque chose; s'attirer quelque chose; accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire; orthographe.

  • La résolution en question — déposée par l’Égypte, le Nicaragua, la Corée du Nord, le Zimbabwe et la délégation palestinienne à l’ONU — avait essentiellement pour but d’isoler l’Israël plutôt que de promouvoir la solution à deux États qui constitue la politique officielle du Canada.
    (Konrad Yakabuski, dans Le Devoir du 28 décembre 2019.)

Il ne faut pas d'article devant Israël :

La résolution en question — déposée par l’Égypte, le Nicaragua, la Corée du Nord, le Zimbabwe et la délégation palestinienne à l’ONU — avait essentiellement pour but d’isoler Israël plutôt que de promouvoir la solution à deux États qui constitue la politique officielle du Canada.

  • [...] la délégation canadienne à l’ONU s’est attirée des critiques de la part du gouvernement américain [...]

La délégation canadienne ne s'est pas attirée elle-même, elle s'est attiré des critiques; le complément d'objet direct étant placé après le verbe pronominal, le participe passé doit rester invariable :

[...] la délégation canadienne à l’ONU s’est attiré des critiques de la part du gouvernement américain [...]

On écrirait cependant : Les critiques qu'elle s'est attirées...

Line Gingras
Québec

« Notre siège à l'ONU » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/569879/notre-siege-a-l-onu?utm_source=infolettre-2019-12-28&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

07-01-2020

En difficultés

En difficultés, en difficulté; portrait sur, portrait de; orthographe; préposition; grammaire; syntaxe.

  • [...] pour dénoncer le manque d’accessibilité aux services et souligner au passage l’effet désastreux de ces manquements du système sur le moral des troupes.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 27 décembre 2019.)

Je suggérerais :

[...] pour dénoncer le manque d’accessibilité aux services et souligner au passage l’effet désastreux de ces ratés du système sur le moral des troupes.


  • Les portraits statistiques les plus récents sur la santé des jeunes [...]

On ne fait pas un portrait sur quelqu'un, sur quelque chose, mais de quelqu'un, de quelque chose :

Il fit de la capitale un portrait si extravagant [...] (Musset, dans le Petit Robert.)

L'éditorialiste aurait pu écrire :

Les portraits statistiques les plus récents de la santé des jeunes [...]

Les données statistiques les plus récentes sur la santé des jeunes [...]


  • Dans ce brouillard, une certitude : on ne pourra pas longtemps imaginer que les souffrances de l’école — enseignants surchargés, augmentation des élèves en difficultés — n’ont rien à voir avec notre bilan de santé collectif.

D'après les 24 exemples que je relève dans le Petit Robert et les 14 exemples que donne le Grand Robert, en difficulté s'écrit toujours au singulier; sur les 29 exemples que propose le Trésor de la langue française informatisé, j'en vois un seul, tiré du Monde (à l'article « reprendre »), où l'expression est au pluriel.

Je recommanderais évidemment le singulier :

Dans ce brouillard, une certitude : on ne pourra pas longtemps imaginer que les souffrances de l’école — enseignants surchargés, augmentation du nombre des élèves en difficulté — n’ont rien à voir avec notre bilan de santé collectif.

Line Gingras
Québec

« Vague à l'âme collectif » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/569844/sante-mentale-vague-a-l-ame-collectif?utm_source=infolettre-2019-12-27&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

06-01-2020

À la suite de..., il a connu subséquemment...

  • Mais à la suite de ce peuplement initial, l’Arctique nord-américain a connu subséquemment d’autres épisodes d’immigration de populations humaines vraisemblablement accompagnées de chiens.
    (Pauline Gravel, dans Le Devoir du 27 décembre 2019.)

À la suite de et subséquemment expriment la même idée :

Mais à la suite de ce peuplement initial, l’Arctique nord-américain a connu subséquemment d’autres épisodes d’immigration de populations humaines vraisemblablement accompagnées de chiens.

Line Gingras
Québec

« Une amitié qui a du chien » : https://www.ledevoir.com/societe/science/569862/science-une-amitie-qui-a-du-chien?utm_source=infolettre-2019-12-27&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]