Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

15-03-2020

Des personnes élevées de l'étranger

  • Si les championnats mondiaux de patinage artistique ont été annulés en raison du nombre de personnes élevées de l’étranger qui y étaient attendues [...]
    (Louise Leduc et coll. dans le site de La Presse, le 11 mars 2020.)

Des personnes élevées de l'étranger? Il faudrait lire :

Si les championnats mondiaux de patinage artistique ont été annulés en raison du nombre élevé de personnes élevées de l’étranger qui y étaient attendues [...]

Line Gingras
Québec

« Un neuvième cas confirmé au Québec » : https://www.lapresse.ca/covid-19/202003/11/01-5264177-un-neuvieme-cas-confirme-au-quebec.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

14-03-2020

Elles sont restées lettres mortes

Lettres mortes ou lettre morte; orthographe.

  • Les invitations à une rencontre sont restées lettres mortes.
    (Hélène Buzzetti et Marie Vastel, dans Le Devoir du 22 février 2020.)

Lettre morte, dans les expressions être, demeurer, rester lettre morte, ne prend pas la marque du pluriel :

Ces recommandations resteront lettre morte. (Multidictionnaire.)

Les reproches qu'on lui adresse sont pour lui lettre morte. (Hanse-Blampain.)

Tous mes conseils sont restés lettre morte. (Petit Robert.)

[...] je vous ferai sur ces documents tous les commentaires utiles, faute desquels ils seraient pour vous lettre morte. (A. Hermant, dans le Grand Robert.)

Pour Anne les dessins restaient lettre morte. (Radiguet, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

Les invitations à une rencontre sont restées lettre morte.

Line Gingras
Québec

« Trudeau à bout de patience » : https://www.ledevoir.com/politique/canada/573515/blocus-ferroviaire-trudeau-a-bout-de-patience?utm_source=infolettre-2020-02-22&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

13-03-2020

Tel est la devise

Tel, accord de l'adjectif attribut; grammaire; orthographe.

  • Tel est aussi la devise des langues sales [...]
    (Boucar Diouf, dans La Presse du 22 février 2020.)

Tel, adjectif attribut, s'accorde avec le sujet du verbe :

Telle est ma décision. (Petit Robert.)

Il fallait écrire :

Telle est aussi la devise des langues sales [...]

  • L’Amérique ne sera plus jamais pareil après le passage de Donald à la Maison-Blanche.

Amérique est un nom féminin :

L’Amérique ne sera plus jamais pareille après le passage de Donald à la Maison-Blanche.

Line Gingras
Québec

« Le complexe du pygmée albinos » : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202002/21/01-5261943-le-complexe-du-pygmee-albinos.php

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

12-03-2020

Toute aussi présente

Toute aussi présente ou tout aussi présente; toute aussi ou tout aussi; tout ou toute; accord de tout; grammaire; orthographe.

  • « [...] la situation d’aujourd’hui était toute aussi présente dans le passé. »
    (Alexis Riopel citant l'ancien ministre Gaétan Barrette, dans Le Devoir du 21 février 2020.)

Tout, employé au sens de « tout à fait », est adverbe (et donc invariable, sauf lorsqu'il précède immédiatement un adjectif féminin commençant par une consonne ou un h aspiré) :

Une aventure tout aussi drôle que la nôtre. (Hanse-Blampain.)

Elle s'est sentie toute drôle.

Elle est toute honteuse. (Grand Robert.)

Il fallait écrire :

« [...] la situation d’aujourd’hui était tout aussi présente dans le passé. »

Line Gingras
Québec

« Les promesses brisées aux enfants de la DPJ » : https://www.ledevoir.com/politique/quebec/573417/la-reforme-barrette-a-brise-ses-promesses-aux-enfants?utm_source=infolettre-2020-02-21&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

11-03-2020

L'accessibilité des balises?

  • Le Collège des médecins, de son côté, a toujours milité afin que les balises cliniques et éthiques associées à la procréation médicalement assistée soient au coeur des décisions politiques favorisant leur accessibilité.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 20 février 2020.)

Il ne s'agit pas de favoriser l'accessibilité des balises, mais celle de la procréation médicalement assistée :

Le Collège des médecins, de son côté, a toujours milité afin que les balises cliniques et éthiques associées à la procréation médicalement assistée soient au coeur des décisions politiques favorisant son accessibilité.

Line Gingras
Québec

« Fécondation "in vitro" : heureux retour à la raison » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/573293/fecondation-in-vitro-heureux-retour-a-la-raison?utm_source=infolettre-2020-02-20&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

10-03-2020

Des trains aussi

  • Des trains et des routes bloquées.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 20 février 2020.)

Il n'y a pas que des routes qui soient bloquées :

Des trains et des routes bloqués.

Line Gingras
Québec

« La paresse et la dominance » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/573290/la-paresse-et-la-dominance?utm_source=infolettre-2020-02-20&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [2] - Permalien [#]

09-03-2020

Ce n'est pas nouveau

  • Si la crise actuelle constitue simplement un nouvel épisode du drame canadien que constituent les relations avec les nations autochtones, le Québec n’a aucune raison d’y tenir un rôle de méchant.
    (Michel David, dans Le Devoir du 20 février 2020.)

Si la crise actuelle est simplement un nouvel épisode du drame canadien que constituent les relations avec les nations autochtones, le Québec n’a aucune raison d’y tenir un rôle de méchant.

Line Gingras
Québec

« Un drame canadien » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/573283/un-drame-canadien?utm_source=infolettre-2020-02-20&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01:00 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]