Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 3 novembre 2019

Un voilier à deux mats

Mât ou mat; homonymes; orthographe.

  • Le 29 octobre 1828, au port de Québec, un voilier à deux mats, le Granicus, lève l’ancre.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 28 octobre 2019.)

Selon le Robert, le nom mat désigne l'« [é]chec du roi, dont il est impossible de se défendre et qui termine la partie ». Ce n'est évidemment pas de cela qu'il s'agit dans la phrase à l'étude :

Le 29 octobre 1828, au port de Québec, un voilier à deux mâts, le Granicus, lève l’ancre.

Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Un cas de cannibalisme » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/565735/un-cas-de-cannibalisme?utm_source=infolettre-2019-10-28&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 2 novembre 2019

Robert Mueller a piloté quoi?

  • Au coeur de ces nouvelles révélations : le déclenchement d’une enquête criminelle sur la genèse de l’enquête sur l’ingérence russe dans le processus électoral américain, piloté par Robert Mueller.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 26 octobre 2019.)

Au contraire de ce que laisse entendre l'accord du participe passé au masculin, Robert Mueller a piloté l’enquête sur l’ingérence russe dans le processus électoral américain, et non pas le déclenchement d'une enquête criminelle sur la genèse de cette enquête, ni d'ailleurs, bien évidemment, le processus électoral américain.

Il faudrait lire :

Au coeur de ces nouvelles révélations : le déclenchement d’une enquête criminelle sur la genèse de l’enquête sur l’ingérence russe dans le processus électoral américain, pilotée par Robert Mueller.

Line Gingras
Québec

« La marque Trump est en train de devenir toxique » : https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/565681/etats-unis-la-marque-trump-est-en-train-de-devenir-toxique

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 1 novembre 2019

Cette notion

  • Cette notion est évoquée pas moins de 28 fois dans la Loi sur la protection de la jeunesse, sans que celle-ci soit vraiment définie.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 25 octobre 2019.)

Lorsque la clarté l'exige, on utilise le pronom démonstratif
celle-ci pour renvoyer au nom féminin singulier le plus rapproché. Dans la phrase à l'étude, cependant, ce n'est pas la jeunesse, la protection ni la loi qui n'est pas vraiment définie, mais une notion. Il suffisait d'écrire :

Cette notion est évoquée pas moins de 28 fois dans la Loi sur la protection de la jeunesse, sans être vraiment définie.

Line Gingras
Québec

« À la défense de la DPJ » : https://www.ledevoir.com/societe/565592/la-dpj-un-systeme-necessaire?utm_source=infolettre-2019-10-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 31 octobre 2019

Témoignages

  • Or, les témoignages entendus cette semaine portaient plutôt sur les mauvais traitements que la DPJ [Direction de la protection de la jeunesse] a réservés à des jeunes qu’elle avait pris sous son aile et du soutien insuffisant qu’elle leur accordait.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 25 octobre 2019.)

Les témoignages portaient sur deux choses :

Or, les témoignages entendus cette semaine portaient plutôt sur les mauvais traitements que la DPJ a réservés à des jeunes qu’elle avait pris sous son aile et sur le soutien insuffisant qu’elle leur accordait.


  • Des jeunes ont affirmé avoir été l’objet d’isolement abusif et d’avoir vécu dans un environnement quasi carcéral.

Des jeunes ont affirmé avoir été l’objet d’isolement abusif et avoir vécu dans un environnement quasi carcéral.


  • Selon une directrice de Dans la rue, un organisme qui vient en aide aux itinérants, 50 % des jeunes que font appel à ses services sortent du giron de la DPJ.

Selon une directrice de Dans la rue, un organisme qui vient en aide aux itinérants, 50 % des jeunes qui font appel à ses services sortent du giron de la DPJ.

Line Gingras
Québec

« Victimes de la DPJ » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/565623/commission-laurent-victimes-de-la-dpj?utm_source=infolettre-2019-10-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 30 octobre 2019

Cette acquittement

Un acquittement ou une acquittement; masculin ou féminin; genre.

  • [...] étudierait la possibilité d’en appeler de cette acquittement.
    (Isabelle Mathieu dans le site du Soleil, le 25 octobre 2019; la faute a été corrigée depuis.)

Acquittement est un nom masculin :

[...] étudierait la possibilité d’en appeler de cet acquittement.

Line Gingras
Québec

« Acquittée après un épisode de somnambulisme au volant » : https://www.lesoleil.com/actualite/justice-et-faits-divers/acquittee-apres-un-episode-de-somnambulisme-au-volant-326256bd0d2972105be460dcb475e952

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 29 octobre 2019

Il l'avait nommé

  • En 2006, pour pallier son absence de représentation à Montréal, Stephen Harper avait nommé à son cabinet le financier Michael Fortier, qu’il avait nommé au Sénat.
    (Hélène Buzzetti, dans Le Devoir du 24 octobre 2019.)

Je proposerais :

En 2006, pour pallier son absence de représentation à Montréal, Stephen Harper avait fait entrer à son cabinet le financier Michael Fortier, qu’il avait nommé au Sénat.

Line Gingras
Québec

« Trudeau maintient le cap » : https://www.ledevoir.com/politique/canada/565417/assermentation-trudeau?utm_source=infolettre-2019-10-24&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 28 octobre 2019

Abréviation de « maîtres »

  • « La qualité de la preuve était impressionnante, elle était très forte », a commenté Me Steve Baribeau, procureur de la Couronne, aux côtés de ses collègues, Me Alexis Marcotte-Bélanger et Karine Dalphond.
    (Louis-Samuel Perron, dans La Presse du 19 octobre 2019.)

Karine Dalphond étant avocate, elle a droit comme ses collègues au titre de maître, dont l'abréviation varie au pluriel :

« La qualité de la preuve était impressionnante, elle était très forte », a commenté Me Steve Baribeau, procureur de la Couronne, aux côtés de ses collègues, Mes Alexis Marcotte-Bélanger et Karine Dalphond.


  • [...] s’est réjoui Claudette, la mère de Véronique Barbe.

[...] s’est réjouie Claudette, la mère de Véronique Barbe.

J'ai déjà abordé la question ici.


  • Devant deux jeunes enfants, il a ainsi poignardé Véronique Barbe à 17 reprises, avec deux couteaux différents, et l’a abandonné dans la cuisine de leur résidence de Saint-Eustache.

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe :

Devant deux jeunes enfants, il a ainsi poignardé Véronique Barbe à 17 reprises, avec deux couteaux différents, et l’a abandonnée dans la cuisine de leur résidence de Saint-Eustache.

Line Gingras
Québec

« Ugo Fredette coupable de deux meurtres : "C’est une libération" » : https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201910/19/01-5246075-ugo-fredette-coupable-de-deux-meurtres-cest-une-liberation-.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]