Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 29 septembre 2019

Qui l'eut cru

Qui l'eut cru ou qui l'eût cru; grammaire; conjugaison; orthographe.

  • D’abord Yves-François Blanchet [...] ensuite François Legault et, maintenant, qui l’eut cru, Manon Massé.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 18 septembre 2019.)

Au passé antérieur, l'auxiliaire avoir s'écrit sans accent circonflexe à la troisième personne du singulier :

Quand il eut terminé ses devoirs, l'enfant fut autorisé à regarder la télévision.

Il n'en va pas de même au plus-que-parfait du subjonctif en fonction de conditionnel passé, aussi appelé « conditionnel passé deuxième forme » :

Rodrigue, qui l'eût cru? – Chimène, qui l'eût dit? (Corneille dans le Robert, à l'article « plus-que-parfait ».)

Mais comment reconnaît-on ce plus-que-parfait du subjonctif, ou conditionnel passé deuxième forme? C'est tout simple : le verbe a le même sens qu'au conditionnel passé première forme :

Quelqu'un aurait-il jamais cru  / Qu'un Lion d'un Rat eût affaire? (La Fontaine.)

Il fallait écrire :

D’abord Yves-François Blanchet [...] ensuite François Legault et, maintenant, qui l’eût cru, Manon Massé.

Merci à Sylvain Auclair pour le signalement.

Line Gingras
Québec

« Mêlez-vous de vos affaires » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/562827/melez-vous-de-vos-affaires?utm_source=infolettre-2019-09-18&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 28 septembre 2019

Les États-Unis et son ambassadrice

  • Par la voix de son ambassadrice à l’ONU, Kelly Craft, les États-Unis ont ouvertement accusé l’Iran, dont la relation avec la Maison-Blanche est tendue depuis plusieurs mois.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 17 septembre 2019.)

Par la voix de leur ambassadrice à l’ONU, Kelly Craft, les États-Unis ont ouvertement accusé l’Iran, dont la relation avec la Maison-Blanche est tendue depuis plusieurs mois.

Line Gingras
Québec

« La menace terroriste par le drone » : https://www.ledevoir.com/monde/moyen-orient/562748/la-menace-terroriste-par-le-drone?utm_source=infolettre-2019-09-17&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 septembre 2019

Cette promesse a précédé à l'élection

Précéder à quelque chose, précéder quelque chose; précéder à quelqu'un, précéder quelqu'un; grammaire; syntaxe; complément.

  • Promesse phare qui a précédé à l’élection de la CAQ, l’abolition des commissions scolaires demeure encore, dans l’esprit des profanes tout autant que dans celui des fins connaisseurs, un engagement aux contours mystérieux.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 16 septembre 2019.)

Le verbe précéder s'emploie soit absolument, soit avec un complément d'objet direct (un complément circonstanciel peut s'ajouter) :

La cause précède l'effet. (Petit Robert.)

La réputation la plus fâcheuse avait précédé son arrivée. (Grand Robert.)

Dans les choses d'apparat, le respect est de précéder. (Hugo, dans le Grand Robert.)

Partout la barbarie a précédé l'établissement des sociétés. (Guéhenno, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Me revoici donc dans cette île, où votre douce visite de 1855 a précédé de si près notre expulsion. (Hugo, dans le Trésor.)

Il fallait écrire :

Promesse phare qui a précédé l’élection de la CAQ [...]


  • [...] il souhaite réduire les coûts, alléger les lourdeurs de la bureaucratie [...]

[...] il souhaite réduire les coûts, alléger les lourdeurs de la bureaucratie [...]


  • La fin poursuivie est noble — réduction de coûts, amélioration de la réussite —, mais quels seront les moyens justifiant cette fin?

Je me demande comment des moyens pourraient justifier une fin, qui de toute façon n'a pas besoin d'être justifiée dans le cas présent, me semble-t-il, puisqu'elle est noble; l'éditorialiste ne s'interroge-
t-elle pas plutôt sur les moyens que l'on estimerait justifiés par cette fin?

Line Gingras
Québec

« Quel est le plan du ministre? » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/562678/commissions-scolaires-quel-est-le-plan-du-ministre?utm_source=infolettre-2019-09-16&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 26 septembre 2019

Appeler une conférence de presse

Appeler une conférence de presse; appeler une réunion; anglicisme; calque de l'anglais; usage.

  • [...] Me Jean-Pierre Ménard, porteur légal de la cause Gladu-Truchon, qui a appelé la conférence de presse dans ses bureaux de l’est de Montréal.
    (Stéphane Baillargeon et Marie Vastel, dans Le Devoir du 13 septembre 2019.)

D'après ce que je vois dans le Multidictionnaire, le Colpron et le Chouinard, appeler une réunion est le calque de to call a meeting; on n'appelle pas une réunion, on la convoque. La conférence de presse étant une réunion, il fallait écrire :

[...] Me Jean-Pierre Ménard, porteur légal de la cause Gladu-Truchon, qui a convoqué la conférence de presse dans ses bureaux de l’est de Montréal.

Line Gingras
Québec

« Appel à ne pas contester le jugement sur l'aide à mourir » : https://www.ledevoir.com/societe/562455/aide-medicale-a-mourir-l-appel-a-ne-pas-en-appeler?utm_source=infolettre-2019-09-13&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 25 septembre 2019

Concordance des temps

  • Au bout du compte, les libéraux ont fait élire 40 députés, par rapport à 7 en 2011, tandis que le NPD n’avait sauvé que 16 des 59 sièges que la « vague orange » et Jack Layton lui avaient permis de remporter.
    (Michel David, dans Le Devoir du 12 septembre 2019.)

Les deux verbes soulignés, qui indiquent le résultat des élections de 2015, devraient être sur le même plan :

Au bout du compte, les libéraux ont fait élire 40 députés, par rapport à 7 en 2011, tandis que le NPD n’a sauvé que 16 des 59 sièges que la « vague orange » et Jack Layton lui avaient permis de remporter.

Line Gingras
Québec

« Le "moins pire" » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/562380/le-moins-pire?utm_source=infolettre-2019-09-12&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 24 septembre 2019

Il serait malvenu qu'il ne voit pas...

Emploi du subjonctif; grammaire.

  • Le Québec, précurseur modèle dans le champ de l’AMM [l'aide médicale à mourir], n’a pas indiqué s’il fera appel de ce jugement, mais il serait malvenu qu’il ne voit pas dans cette cause — tant dans la démarche des deux protagonistes que dans le jugement lui-même — l’occasion d’adoucir le cadre trop sévère de l’AMM.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 12 septembre 2019.)

L'incertitude, mise en évidence par le contexte et par le conditionnel il serait malvenu, impose l'emploi du subjonctif :

Le Québec, précurseur modèle dans le champ de l’AMM, n’a pas indiqué s’il fera appel de ce jugement, mais il serait malvenu qu’il ne voie pas dans cette cause — tant dans la démarche des deux protagonistes que dans le jugement lui-même — l’occasion d’adoucir le cadre trop sévère de l’AMM.

On dirait de même Il serait malvenu qu'elle ne vienne pas, et non qu'elle ne vient pas.

Line Gingras
Québec

« Aide médicale à mourir : plus de dignité, moins de restrictions » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/562427/aide-medicale-a-mourir-plus-de-dignite-moins-de-restrictions?utm_source=infolettre-2019-09-12&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 23 septembre 2019

Une autre façon

  • Justement, il doit bien y avoir une autre façon de régler ces erreurs qu’en renvoyant des humains dos à dos, de les forcer à se battre en cour par avocats interposés.
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 10 septembre 2019.)

Une autre façon de les forcer à se battre? On a plutôt voulu dire :

Justement, il doit bien y avoir une autre façon de régler ces erreurs qu’en renvoyant des humains dos à dos, qu'en les forçant à se battre en cour par avocats interposés.

Line Gingras
Québec

« Ce qui est humain, ce qui ne l’est pas » : https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201909/09/01-5240523-ce-qui-est-humain-ce-qui-ne-lest-pas.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]