Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 22 septembre 2019

Vive l'accessibilité

  • Les points s’y multiplient plus rapidement et certains avantages, tels que l’accès aux salons des aéroports ou à des petits-déjeuners gratuits, deviennent alors accessibles aux voyageurs.
    (Magdaline Boutros, dans Le Devoir du 9 septembre 2019.)

Je suggérerais :

Les points s’y multiplient plus rapidement et certains avantages, tels que l’accès aux salons des aéroports ou à des petits-déjeuners gratuits, sont alors offerts aux voyageurs.

Les points s’y multiplient plus rapidement et les voyageurs peuvent alors profiter de certains avantages, tels que l’accès aux salons des aéroports ou à des petits-déjeuners gratuits.

Line Gingras
Québec

« Voyager gratuitement… ou presque » : https://www.ledevoir.com/societe/consommation/562209/voyager-gratuitement-ou-presque

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 21 septembre 2019

Au moins sinon plus grandes

  • Il se pourrait d’ailleurs que les divisions soient au moins sinon plus grandes dans le camp du Remain.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 7 septembre 2019.)

On a sans doute voulu dire :

Il se pourrait d’ailleurs que les divisions soient aussi grandes, sinon plus, dans le camp du Remain.

Line Gingras
Québec

« Brexit : coup de poker à Westminster » : https://www.ledevoir.com/monde/europe/562139/coup-de-poker-a-westminster?utm_source=infolettre-2019-09-07&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 septembre 2019

Ils se sont procurés des actions

Se procurer, accord du participe passé du verbe pronominal; grammaire; orthographe d'accord.

  • [...] plusieurs ministres se sont procurés [...] des actions qui conduisent à des gains irréguliers.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 7 septembre 2019.)

Lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct, c'est avec ce complément, s'il est placé devant le verbe, que s'accorde le participe passé; si le complément est placé après le verbe, le participe reste invariable :

[...] elle s'était procuré un piano à loyer [...] car elle paraissait folle de musique. (Balzac dans le Grand Robert, à l'article « loyer ».)

Je me rappelais qu'en 40 elle m'avait montré une petite fiole brunâtre, en m'expliquant qu'elle s'était procuré du poison « à tout hasard ». (Beauvoir dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « prussique ».)

Audience primaire : les personnes qui se sont procuré l'organe de presse et leur entourage immédiat. (Trésor de la langue française informatisé, « audience ».)

Il faudrait lire :

[...] plusieurs ministres se sont procuré [...] des actions qui conduisent à des gains irréguliers.

On écrirait cependant :

Les actions qu'ils se sont procurées conduisent à des gains irréguliers.

Line Gingras
Québec

« Que reste-t-il de Duplessis? » : https://www.ledevoir.com/politique/quebec/562141/que-reste-t-il-de-duplessis?utm_source=infolettre-2019-09-07&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 19 septembre 2019

Ainsi parlait le Furher

Abris ou abri, au singulier; Furher ou Führer; orthographe.

  • Il est même possible que les exploits de ce Québécois d’adoption ait inspiré Ian Flemming, le créateur de James Bond.
    (Jean-Simon Gagné, dans Le Soleil du 7 septembre 2019; texte mis à jour le 6 septembre à 20 h 15.)

Fleming, Ian Fleming :

Il est même possible que les exploits de ce Québécois d’adoption aient inspiré Ian Fleming, le créateur de James Bond.


  • Et l’écho des exploits du SOE, dirigé par un certain Maurice Buckmaster [...] finissent par se rendre jusqu’aux oreilles d’Adolf Hitler lui-même.

Et l’écho des exploits du SOE, dirigé par un certain Maurice Buckmaster [...] finit par se rendre jusqu’aux oreilles d’Adolf Hitler lui-même.


  • « Lorsque je serai maître de Londres, je ne sais pas qui je ferai pendre en premier. Winston Churchill ou ce Buckmaster, » aurait dit le Furher.

On peut vérifier l'orthographe de Führer dans le Robert, le Multidictionnaire ou le Trésor de la langue française informatisé.

La virgule appartient à la phrase; elle doit donc suivre le guillemet fermant :

« Lorsque je serai maître de Londres, je ne sais pas qui je ferai pendre en premier. Winston Churchill ou ce Buckmaster », aurait dit le Führer.


  • D’un air grave, leur chef annonce que l’usine va être attaquée d’un instant à l’autre. Ils ordonne à tous de vider les lieux. À l’abris des regards indiscrets [...]

D’un air grave, leur chef annonce que l’usine va être attaquée d’un instant à l’autre. Il ordonne à tous de vider les lieux. À l’abri des regards indiscrets [...]


  • Citons le déraillement d’une vingtaine de trains, dont un important convoi de pièces d’avion destinées l’Italie.

Citons le déraillement d’une vingtaine de trains, dont un important convoi de pièces d’avion destinées à l’Italie.


  • « Mais il avait un frère en France et une sœur en Grand Bretagne. »
    (Le journaliste cite Guy Gendron.)

« Mais il avait un frère en France et une sœur en Grande-Bretagne. »


  • Engagé volontaire dans le Régiment Maisonneuve de l’Armée canadienne, le lieutenant Biéler s’embarque pour la Grande Bretagne.

C'est déjà mieux, mais il manque toujours le trait d'union :

Engagé volontaire dans le Régiment Maisonneuve de l’Armée canadienne, le lieutenant Biéler s’embarque pour la Grande-Bretagne.

Line Gingras
Québec

« Guy Biéler : vie et mort d’un James Bond québécois » : https://www.lesoleil.com/actualite/guy-bieler-vie-et-mort-dun-james-bond-quebecois-af5c897c7acc0faccd94706c7df12d7a?utm_source=omerlo&utm_medium=mailer&utm_campaign=Aujourd%E2%80%99hui+le+7+septembre+2019

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 18 septembre 2019

Le Caroussel de la GRC

Caroussel ou carrousel; orthographe.

  • La présence du Caroussel de la Gendarmerie royale du Canada au cours du week-end vaudra aussi le détour selon lui.
    (Mathieu Lamothe, dans Le Nouvelliste du 6 septembre 2019.)

On écrit carrousel, avec deux r et un s :

La présence du Carrousel de la Gendarmerie royale du Canada au cours du week-end vaudra aussi le détour selon lui.

Voir un dictionnaire ou le site de la GRC. Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Festival western : la fébrilité gagne Saint-Tite » : https://www.lenouvelliste.ca/actualites/festival-western-la-febrilite-gagne-saint-tite-d5fec605dc7abf70ba4dd1512add760f?utm_campaign=Aujourd%27hui%2C%206%20septembre%202019&utm_medium=mailer&utm_source=omerlo

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 17 septembre 2019

Même s'il avait beau...

Même si et avoir beau; même s'il a beau, même si j'ai beau; pléonasme; usage.

  • Même si le programme officiel du Parti québécois avait beau assurer que l’indépendance était toujours l’objectif ultime, le détour par le « chemin des victoires » et le report du référendum à un deuxième mandat en avaient convaincu plusieurs que le PQ avait oublié sa raison d’être.
    (Michel David, dans Le Devoir du 5 septembre 2019.)

Même si et avoir beau font double emploi :

J'ai beau crier, il ne m'entend pas. (Petit Robert.)

J'avais beau vouloir faire bon visage au réveillon, tout ce que je mangeais s'arrêtait à ma gorge [...] (Alphonse Daudet dans le Grand Robert.)

Il a beau se camper en héros : à travers sa pourpre, je reconnais sans cesse un froussard qui se garde à carreau. (Gide dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « froussard ».)

On pouvait écrire :

Même si le programme officiel du Parti québécois avait beau assurait que l’indépendance était toujours l’objectif ultime, le détour par le « chemin des victoires » et le report du référendum à un deuxième mandat en avaient convaincu plusieurs que le PQ avait oublié sa raison d’être.

Même si Le programme officiel du Parti québécois avait beau assurer que l’indépendance était toujours l’objectif ultime, le détour par le « chemin des victoires » et le report du référendum à un deuxième mandat en avaient convaincu plusieurs que le PQ avait oublié sa raison d’être.

Line Gingras
Québec

« Entretenir la flamme » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/561938/entretenir-la-flamme?utm_source=infolettre-2019-09-05&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 septembre 2019

Autre chose

Autre chose, genre; autre chose, masculin ou féminin; grammaire.

  • Autre chose qui mériterait d’être pointée du doigt et qui est encore trop peu critiquée à mon avis : l’utilisation de vedettes en publicité.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 4 septembre 2019.)

L'expression autre chose, non précédée d'un déterminant, entraîne le masculin, d'après le Robert et le Hanse-Blampain :

Je cherche autre chose d'aussi beau. (Petit Robert, à l'article « chose ».)

Autre chose de bon. (Hanse-Blampain, à l'article « autre ».)

[...] afin d'y apercevoir, et une musique plus générale, et autre chose de plus général que la musique. (Schaeffer dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « profaner ».)

Apprenons autre chose qui soit plus joli. (Molière dans le Grand Robert, à l'article « rébarbatif ».)

Il fallait écrire :

Autre chose qui mériterait d’être pointé du doigt et qui est encore trop peu critiqué à mon avis : l’utilisation de vedettes en publicité.

Line Gingras
Québec

« Sauvage (en effet) » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/561850/sauvage-en-effet?utm_source=infolettre-2019-09-04&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]