Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 15 septembre 2019

Qui trop embrase mal éteint

  • « La réplique des États-Unis a causé la mort de plus d’un million de personnes, écrit-il en référence à l’embrassement du Moyen-Orient. »
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 14 septembre 2019.)

Les feux de la passion :

« La réplique des États-Unis a causé la mort de plus d’un million de personnes, écrit-il en référence à l’embrasement du Moyen-Orient. »

Line Gingras
Québec

« Edward Snowden, l’espion qui vous voulait du bien » : https://www.ledevoir.com/societe/562611/le-geek-americain-edward-snowden-raconte-dans-pourquoi-il-a-denonce-la-surveillance-de-masse?utm_source=infolettre-2019-09-14&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 12:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une seyante jeune femme

Seyant qualifiant une personne; usage.

  • C’est le détournement de sens qui saute à la gorge, le fait de juxtaposer quelque chose qui a une signification profonde, la culture autochtone, à quelque chose qui en n’a pas : acheter ou pas du parfum.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 4 septembre 2019.)

Attention :

C’est le détournement de sens qui saute à la gorge, le fait de juxtaposer quelque chose qui a une signification profonde, la culture autochtone, à quelque chose qui n'en a pas : acheter ou pas du parfum.


  • [...] la seyante jeune femme parvient à instaurer l’harmonie [...]

D'après ce que je vois dans les dictionnaires, une chose peut être seyante, mais non une personne :

Coupe seyante. (Petit Robert.)

Cette robe est très seyante. (Multidictionnaire.)

Quelquefois elle se couronnait d'un petit diadème de joaillerie légère, qui lui était ensemble seyant et superflu. (Colette, dans le Grand Robert.)

D'abord pour payer le complet neuf et puis deux paires de tatanes, et puis encore faire repeindre toute notre devanture en couleurs seyantes avant que la saison recommence. (Céline, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

On aurait pu écrire, par exemple :

[...] la séduisante jeune femme parvient à instaurer l’harmonie [...]

Line Gingras
Québec

« Sauvage (en effet) » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/561850/sauvage-en-effet?utm_source=infolettre-2019-09-04&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 14 septembre 2019

Ils trônent, le 1 % de la population

  • Du haut du monticule où trônent le 1 % le plus riche de la population, est-il si difficile de voir les effets produits par cette érosion?
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 3 septembre 2019.)

Le sujet est clairement un singulier :

Du haut du monticule où trône le 1 % le plus riche de la population, est-il si difficile de voir les effets produits par cette érosion?

  • Sans d’abord comprendre qu’il doit en premier lieu s’arrêter pour taire le bruit qui l’accable, la pauvre bête continue de courir dans tous les sens, en s’affolant davantage à mesure qu’elle produit plus de nuisances.

Sans d’abord comprendre qu’elle doit en premier lieu s’arrêter pour faire cesser le bruit qui l’accable, la pauvre bête continue de courir dans tous les sens, en s’affolant davantage à mesure qu’elle produit plus de nuisances.

Line Gingras
Québec

« Le chien fou » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/561781/le-chien-fou?utm_source=infolettre-2019-09-03&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 13 septembre 2019

Peut-être que la réalité lui pesait-elle trop?

  • Peut-être que la réalité du devoir de réserve lui pesait-elle trop et que l’animation finit par lui manquer?
    (Janie Gosselin, André Duchesne et Daniel Rolland, avec PC, dans le site de La Presse; texte mis à jour le 3 septembre 2019 à 15 h 54.)

Deux possibilités :

Peut-être que la réalité du devoir de réserve lui pesait-elle trop et que l’animation finit-elle par lui manquer?

Peut-être que la réalité du devoir de réserve lui pesait trop et que l’animation finit par lui manquer?

J'ai déjà abordé la question.

Line Gingras
Québec

« Le journaliste Pierre Nadeau s’éteint à 82 ans » : https://www.lapresse.ca/arts/television/201909/03/01-5239660-le-journaliste-pierre-nadeau-seteint-a-82-ans.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 12 septembre 2019

Un équipe?

  • L’équipe Trudeau a l’avantage d’une économie en bonne santé. Il a aussi des réussites, certaines difficiles, à mettre en vitrine [...]
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 30 août 2019.)

L’équipe Trudeau a l’avantage d’une économie en bonne santé. Elle a aussi des réussites, certaines difficiles, à mettre en vitrine [...]

Line Gingras
Québec

« Au-delà de l'image » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/561653/elections-2019-au-dela-de-l-image?utm_source=infolettre-2019-08-30&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 11 septembre 2019

Pensons-y

Énumération, préposition à devant chacun des compléments; grammaire; syntaxe.

  • Pensons à la formule d’accueil « Bonjour-Hi! », de plus en plus utilisée dans les commerces montréalais, la connaissance de l’anglais comme critère d’embauche et le recul de 1 % du nombre de Québécois ayant le français comme seule langue maternelle.
    (Caroline Plante, PC, dans le site de La Presse, le 1er septembre 2019 à 15 h 10.)

La préposition à se répète normalement devant chacun des compléments :

Pensons à la formule d’accueil « Bonjour-Hi! », de plus en plus utilisée dans les commerces montréalais, à la connaissance de l’anglais comme critère d’embauche et au recul de 1 % du nombre de Québécois ayant le français comme seule langue maternelle.

Line Gingras
Québec

« Pauline Marois s’inquiète pour la langue française » : https://www.lapresse.ca/actualites/politique/201909/01/01-5239469-pauline-marois-sinquiete-pour-la-langue-francaise.php

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 septembre 2019

Elle est disposée à déposer...

  • [...] elle est disposée à déposer auprès du Commissaire aux langues officielles, dans un délai de six mois suivant le jugement final, un plan de travail [...]
    (Stéphanie Marin, PC, dans le site de La Presse, le 29 août 2019 à 12 h.)

[...] elle est disposée à présenter au Commissaire aux langues officielles, dans un délai de six mois suivant le jugement final, un plan de travail [...]

Line Gingras
Québec

« Air Canada condamnée à payer 21 000 $ à deux passagers francophones » : https://www.lapresse.ca/actualites/201908/29/01-5239155-air-canada-condamnee-a-payer-21-000-a-deux-passagers-francophones.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 septembre 2019

Une fois suffit

  • La GRC aurait aussi mené sa propre enquête, mais la police fédérale a seulement déclaré avoir mené la semaine dernière une perquisition dans une résidence de Beauséjour [...]
    (Kelly Geraldine Malone et Lee Berthiaume, PC, dans le site de La Presse, le 28 août 2019 à 10 h 11; texte mis à jour à 14 h 53.)

La répétition est facile à supprimer :

La GRC aurait aussi mené sa propre enquête, mais la police fédérale a seulement déclaré avoir effectué la semaine dernière une perquisition dans une résidence de Beauséjour [...]

Line Gingras
Québec

« Armée canadienne : le présumé néonazi porté disparu » : https://www.lapresse.ca/actualites/national/201908/28/01-5239003-armee-canadienne-le-presume-neonazi-porte-disparu.php

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]