Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 11 août 2019

Aïe!

  • [...] avant que M. Singh et Mme May n'aient rejoindre des groupes de partisans.
    (Brenna Owen, PC, dans le site de La Presse, le 4 août 2019 à 19 h 39; texte mis à jour à 23 h 35.)

[...] avant que M. Singh et Mme May n'aillent rejoindre des groupes de partisans.

Line Gingras
Québec

« Défilé de la Fierté : Trudeau, Singh et May côte à côte » : https://www.lapresse.ca/actualites/national/201908/04/01-5236234-defile-de-la-fierte-trudeau-singh-et-may-cote-a-cote.php

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 10 août 2019

Une cycliste de sexe féminin

  • Selon Statistique Canada, 5,6 cyclistes de sexe masculin ont perdu la vie lors d’un accident pour chaque décès d’une cycliste de sexe féminin.
    (Annabelle Caillou, dans Le Devoir du 2 août 2019.)

Selon Statistique Canada, 5,6 cyclistes de sexe masculin ont perdu la vie lors d’un accident pour chaque décès d’une cycliste de sexe féminin.

Line Gingras
Québec

« À vélo, les hommes sont plus à risque que les femmes » : https://www.ledevoir.com/societe/559897/cyclistes-canada?utm_source=infolettre-2019-08-02&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 9 août 2019

Sensibiliser quelqu'un à faire quelque chose

Sensibiliser quelqu'un à faire quelque chose; sensibiliser à + infinitif; sensibiliser, inciter.

  • Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour sensibiliser les propriétaires de chien à attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.
    (Mélanie Côté, dans Le Quotidien du 1er août 2019; texte mis à jour le 31 juillet à 20 h 56.)

On incite quelqu'un à faire quelque chose, mais on le sensibilise à quelque chose, c'est-à-dire qu'on le rend sensible, réceptif, attentif à quelque chose (Trésor de la langue française informatisé), qu'on lui en fait prendre conscience (Multidictionnaire), qu'on l'y fait réagir (Robert). Le complément d'objet indirect de sensibiliser n'est donc pas un verbe, mais un nom ou un pronom :

La directrice a sensibilisé les enseignants à ce problème. (Multidictionnaire.)

Sensibiliser les enfants à l'écocitoyenneté. (Grand Robert, « écocitoyenneté ».)

Organisation d'activités collectives (chants, danses...) destinées à sensibiliser les masses à l'idéologie et à la politique du gouvernement, d'un parti national. (Grand Robert, « animation ».)

Je ne suis pas « sensibilisé » à cet événement. (Valéry dans le Petit Robert, à l'article « sensibiliser ».)

[...] il se sensibilise peu à peu aux formes nouvelles. (L'Express dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « sensibiliser ».)

La journaliste aurait pu écrire, par exemple :

Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour sensibiliser les propriétaires de chien à la nécessité d'attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.

Si elle a voulu faire une sortie publique, c’est pour inciter les propriétaires de chien à attacher leur animal pour éviter des événements malheureux.

Line Gingras
Québec

« Un husky sans laisse blesse un petit chien à Jonquière » : https://www.lequotidien.com/actualites/un-husky-sans-laisse-blesse-un-petit-chien-a-jonquiere-96bd8181271f00df19addae2a92f3539

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 août 2019

Une petite chienne

  • L’animal, qui n’était pas en laisse, s’est rué sur la petite chienne dans la cour de l’école Marguerite-Belley, à Jonquière, avant de le prendre avec ses crocs et de « le brasser comme une marionnette ».
    (Mélanie Côté, dans Le Quotidien du 1er août 2019; texte mis à jour le 31 juillet à 20 h 56.)

La journaliste cite à nouveau plus loin la propriétaire de la petite chienne : « "Elle a essayé de se défendre, mais il l’a prise dans sa bouche et l’a brassée comme une marionnette", a raconté Mme Lavoie. »

Il faudrait lire :

L’animal, qui n’était pas en laisse, s’est rué sur la petite chienne dans la cour de l’école Marguerite-Belley, à Jonquière, avant de la prendre avec ses crocs et de « [la brasser] comme une marionnette ».

Line Gingras
Québec

« Un husky sans laisse blesse un petit chien à Jonquière » : https://www.lequotidien.com/actualites/un-husky-sans-laisse-blesse-un-petit-chien-a-jonquiere-96bd8181271f00df19addae2a92f3539

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 août 2019

Donald Trump et la gâchette

  • « La maladie mentale et la haine ont appuyé sur la gâchette, non les armes à feu », a-t-il dit, avant de pointer du doigt Internet et les jeux vidéo [...]
    (Annabelle Caillou citant Donald Trump, dans Le Devoir du 6 août 2019. Le président a effectivement déclaré : « Mental illness and hatred pulled the trigger, not the gun. »)

Il a bien raison, M. Trump : une arme à feu ne peut pas appuyer sur la gâchette.

Comment traduire dans un cas semblable? Faut-il conserver l'image absurde ou reformuler? Je laisse la réponse à votre appréciation...

Mais je ne blâme pas la journaliste.

Line Gingras
Québec

« Donald Trump rageur et rassembleur » : https://www.ledevoir.com/monde/etats-unis/560124/donald-trump-denonce?utm_source=infolettre-2019-08-06&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:42 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Depuis le début

  • Des centaines de poissons morts ont encore une fois été retrouvés aux abords de la rivière des Outaouais, depuis le début de la semaine.

    Il s’agit du troisième épisode du genre depuis le début de l’été.
    (Julien Paquette et Julien Coderre, dans Le Droit du 30 juillet 2019; texte mis à jour à 21 h 36.)

Je proposerais :

Des centaines de poissons morts ont encore une fois été retrouvés aux abords de la rivière des Outaouais, depuis le début de la semaine.

Il s’agit du troisième épisode du genre cet été.

Line Gingras
Québec

« Rivière des Outaouais : encore des centaines de poissons morts » : https://www.ledroit.com/actualites/riviere-des-outaouais-encore-des-centaines-de-poissons-morts-1806f3422f8ea8ac112b588e77e657b4

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 août 2019

Ils l'on rejoint

L'on, l'ont; orthographe; homonymes.

  • Depuis son départ, des passants l’on rejoint et l’on suivit quelque temps.
    (Maude Petel-Légaré, dans Le Soleil du 29 juillet 2019; texte mis à jour à 20 h 53.)

La journaliste a confondu l'on et l'ont : il ne s'agit pas ici du pronom indéfini précédé d'un l euphonique, mais plutôt de l'auxiliaire avoir servant à former le passé composé, à la troisième personne du pluriel, précédé du pronom de la troisième personne du singulier, l', représentant le complément d'objet direct. On écrit par exemple :

L'on a confondu les deux formes.

Un passant l'a rejoint; des passants l'ont rejoint.

Dans un autre ordre d'idées, le verbe suivre fait suivit à la troisième personne du singulier du passé simple, mais suivi au participe passé. J'ai déjà abordé la question ici.

Il faudrait lire :

Depuis son départ, des passants l’ont rejoint et l’ont suivi quelque temps.

Line Gingras
Québec

« Le comédien Patrice Coquereau marche de Longueuil à Rimouski pour sensibiliser à l’anxiété » : https://www.lesoleil.com/actualite/le-comedien-patrice-coquereau-marche-de-longueuil-a-rimouski-pour-sensibiliser-a-lanxiete-video-45135af9f327bf1454f56eb1be66c5d0

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 août 2019

Il se pratiquera à...

Pratiquer, se pratiquer; anglicisme.

  • Il se pratiquera à aller chercher le disque dans le coin, à faire des passes sur la palette, à bloquer des lancers.
    (Marc Allard, dans Le Soleil du 27 juillet 2019; texte mis à jour le 26 juillet à 19 h 56.)

Je lis dans la Banque de dépannage linguistique : « Au sens de "s’exercer à une activité", pratiquer est un emprunt à l’anglais (to practice) fréquemment employé au Québec, le plus souvent à la forme pronominale. On le remplacera par des verbes comme s’entraîner, s’exercer, répéter, travailler, réviser, etc., selon le cas. »

On aurait pu écrire :

Il s'exercera à aller chercher le disque dans le coin, à faire des passes sur la palette, à bloquer des lancers.

Line Gingras
Québec

« Relaxe, champion! » : https://www.lesoleil.com/le-mag/relaxe-champion--d31e23786aeca83d01668b128af15ef2

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]