Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 25 novembre 2019

Partagés entre sa langue maternelle et l'anglais

  • En d’autres mots, partagés entre sa langue maternelle, « marqueur d’une identité locale », et l’anglais, utilisé partout dans le monde, « marqueur d’une identité globale », on choisit la deuxième option, « cool et branchée ». Et ce, peu importe si on est francophones de souche ou d’adoption, anglophones de souche ou d’adoption, ou encore allophones de souche, les trois grands groupes linguistiques étudiés ici.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 20 novembre 2019.)

Le pluriel partagés n'est pas compatible avec l'adjectif ou déterminant possessif sa, qui renvoie à un possesseur singulier. Je suggérerais :

En d’autres mots, partagé entre sa langue maternelle, « marqueur d’une identité locale », et l’anglais, utilisé partout dans le monde, « marqueur d’une identité globale », on choisit la deuxième option, « cool et branchée ». Et ce, peu importe si on appartient aux francophones de souche ou d’adoption, aux anglophones de souche ou d’adoption, ou encore aux allophones de souche, les trois grands groupes linguistiques étudiés ici.

Line Gingras
Québec

« Une forme d'indifférence » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/567357/une-forme-d-indifference?utm_source=infolettre-2019-11-20&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire