Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 6 août 2019

Ils l'on rejoint

L'on, l'ont; orthographe; homonymes.

  • Depuis son départ, des passants l’on rejoint et l’on suivit quelque temps.
    (Maude Petel-Légaré, dans Le Soleil du 29 juillet 2019; texte mis à jour à 20 h 53.)

La journaliste a confondu l'on et l'ont : il ne s'agit pas ici du pronom indéfini précédé d'un l euphonique, mais plutôt de l'auxiliaire avoir servant à former le passé composé, à la troisième personne du pluriel, précédé du pronom de la troisième personne du singulier, l', représentant le complément d'objet direct. On écrit par exemple :

L'on a confondu les deux formes.

Un passant l'a rejoint; des passants l'ont rejoint.

Dans un autre ordre d'idées, le verbe suivre fait suivit à la troisième personne du singulier du passé simple, mais suivi au participe passé. J'ai déjà abordé la question ici.

Il faudrait lire :

Depuis son départ, des passants l’ont rejoint et l’ont suivi quelque temps.

Line Gingras
Québec

« Le comédien Patrice Coquereau marche de Longueuil à Rimouski pour sensibiliser à l’anxiété » : https://www.lesoleil.com/actualite/le-comedien-patrice-coquereau-marche-de-longueuil-a-rimouski-pour-sensibiliser-a-lanxiete-video-45135af9f327bf1454f56eb1be66c5d0

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire