Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 30 juin 2019

Les États-Unis et ses injonctions

  • Et de deux, elle [la Chine] est le seul pays à avoir les reins assez solides pour résister ouvertement aux États-Unis et à la portée extraterritoriale de ses injonctions.
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 26 juin 2019.)

Et de deux, elle [la Chine] est le seul pays à avoir les reins assez solides pour résister ouvertement aux États-Unis et à la portée extraterritoriale de leurs injonctions.

Line Gingras
Québec

« L'Iran et la logique de faucon » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/557454/iran-logique-de-faucon?utm_source=infolettre-2019-06-26&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 29 juin 2019

Préoccupant

  • Je trouve préoccupant l’insouciance avec laquelle on tente ces temps-ci de qualifier des événements de génocides.
    (Denis Roy, doyen de la faculté de droit de l’Université de Moncton et professeur de droit international, dans Le Devoir du 25 juin 2019.)

L'adjectif préoccupant est attribut du complément d'objet direct, l'insouciance :

Je trouve préoccupante l’insouciance avec laquelle on tente ces temps-ci de qualifier des événements de génocides.

Line Gingras
Québec

« Génocide : la rapporteuse des Nations unies a tort » : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/557371/genocide-la-rapporteuse-des-nations-unies-a-tort?utm_source=infolettre-2019-06-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 28 juin 2019

L'utilisation sera utilisée

  • Il n’y a pas de doute que l’utilisation combinée de la clause dérogatoire (bonne décision) et du bâillon (mauvaise décision) sera utilisée politiquement par le gouvernement Trudeau, juridiquement par les contestataires et, qui sait, par la Cour suprême au moment de son jugement.
    (Jean-François Lisée, ex-chef du Parti québécois, dans Le Devoir du 19 juin 2019.)

Je proposerais :

Il n’y a pas de doute que le recours combiné à la clause dérogatoire (bonne décision) et au bâillon (mauvaise décision) sera utilisé politiquement par le gouvernement Trudeau, juridiquement par les contestataires et, qui sait, par la Cour suprême au moment de son jugement.

Line Gingras
Québec

« Un B- pour la CAQ » : https://www.ledevoir.com/opinion/idees/557013/laicite-un-b-pour-la-caq?utm_source=Le+courrier+des+id%C3%A9es&utm_campaign=33a9e62384-EMAIL_CAMPAIGN_2019_06_21_10_31&utm_medium=email&utm_term=0_14c415178d-33a9e62384-115120777

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 juin 2019

Apposer une fin de non-recevoir

Apposer une fin de non-recevoir, opposer une fin de non-recevoir; apposer, opposer; paronymes.

  • La réponse n’a pas tardé à fuser : après la fin de non-recevoir apposée tant par le ministre Simon Jolin-Barrette (Immigration) que par le ministre Jean-François Roberge (Éducation), c’est M. Legault lui-même qui [...]
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 22 juin 2019.)

Le Petit Robert, à l'article « fin », consigne le tour « opposer une fin de non-recevoir » :

Opposer une fin de non-recevoir à qqn.

Je trouve encore les exemples suivants : 

[...] ce n'est pas parce que tu t'appelles McPherson [...] que tu vas pouvoir opposer des fins de non-recevoir insurmontables.
(Réjean Ducharme dans le Grand Robert, à l'article « skidoo ».)

[...] l'homme a, sur la femme, en la matière, une incontestable supériorité. De par sa conformation il peut opposer la plus complète des fins de non-recevoir.
(Benoit dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « par ».)

Il fallait écrire :

La réponse n’a pas tardé à fuser : après la fin de non-recevoir opposée tant par le ministre Simon Jolin-Barrette (Immigration) que par le ministre Jean-François Roberge (Éducation), c’est M. Legault lui-même qui [...]

Line Gingras
Québec

« CSDM : en tout respect de la loi » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/557308/csdm-en-tout-respect-de-la-loi

Posté par Choubine à 00:01 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 26 juin 2019

À quel effet?

  • Et l’effet civilisateur du capitalisme est un atout dont ne disposent pas d’autres sociétés. Il rappelle à cet effet l’incapacité des pays soviétiques à prévenir et à résoudre les problèmes environnementaux [...]
    (Yanick Binet, professeur de philosophie au collège Lionel-Groulx, dans Le Devoir du 22 juin 2019.)

Il rappelle... à l'effet civilisateur du capitalisme? De toute manière, la répétition est à supprimer :

Et l’effet civilisateur du capitalisme est un atout dont ne disposent pas d’autres sociétés. Il rappelle à ce propos l’incapacité des pays soviétiques à prévenir et à résoudre les problèmes environnementaux [...]

Line Gingras
Québec

« Refuser le pessimisme environnemental » : https://www.ledevoir.com/societe/le-devoir-de-philo-histoire/557292/refuser-le-pessimisme-environnemental

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 25 juin 2019

Étendues

  • Lorsque le prêtre catholique Roch Naquin était enfant, les étendues de terre s’étendaient à des kilomètres derrière sa maison.
    (Caroline Montpetit, dans Le Devoir du 22 juin 2019.)

Lorsque le prêtre catholique Roch Naquin était enfant, les terres s’étendaient à des kilomètres derrière sa maison.

Line Gingras
Québec

« L’Isle de Jean-Charles vouée à disparaître en Louisiane » : https://www.ledevoir.com/societe/environnement/557293/l-ile-de-jean-charles-vouee-a-disparaitre-en-louisiane

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 24 juin 2019

Démonstration

  • Alors que le gouvernement prétend abolir une structure inefficace, dont le faible taux de participation aux élections scolaires démontrent le peu d’importance qu’y accorde la population [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 22 juin 2019.)

Alors que le gouvernement prétend abolir une structure inefficace, dont le faible taux de participation aux élections scolaires démontre le peu d’importance qu’y accorde la population [...]

Line Gingras
Québec

« Le chant du cygne » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/557306/le-chant-du-cygne

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 23 juin 2019

En chemises

  • « Ce n'était même pas arrangé », blaguait-il, hier, en chemises derrière son bureau de premier ministre.
    (Denis Lessard, dans La Presse du 21 juin 2019.)

Je doute que M. Legault porte plus d'une chemise à la fois :

« Ce n'était même pas arrangé », blaguait-il, hier, en chemise derrière son bureau de premier ministre.

Line Gingras
Québec

« François Legault : "Ça va mieux que je pensais" » : https://www.lapresse.ca/actualites/politique/201906/20/01-5231097-francois-legault-ca-va-mieux-que-je-pensais.php

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 22 juin 2019

Il persiste

  • [...] François Legault le qualifie depuis longtemps de « jeune homme brillant », et persiste à lui accorder toute sa confiance et de voir en lui « la » relève.
    (Émilie Nicolas, dans Le Devoir du 20 juin 2019.)

[...] François Legault le qualifie depuis longtemps de « jeune homme brillant », et persiste à lui accorder toute sa confiance et à voir en lui « la » relève.

Line Gingras
Québec

« L’arrogance à la Jolin-Barrette » : https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/557088/l-arrogance-a-la-jolin-barrette

Posté par Choubine à 00:01 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 21 juin 2019

Les grands objectifs du projet de loi, qui visent...

  • Personne ne s’élevait contre les grands objectifs du projet de loi, qui visent l’instauration d’une réforme souhaitée de l’immigration et un renforcement des services d’intégration et de francisation.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 18 juin 2019.)

Je crois comprendre que le projet de loi vise deux grands objectifs, soit l'instauration d'une réforme de l'immigration et un renforcement des services d’intégration et de francisation :

Personne ne s’élevait contre les grands objectifs du projet de loi, qui vise l’instauration d’une réforme souhaitée de l’immigration et un renforcement des services d’intégration et de francisation.

Line Gingras
Québec

« Bâillons et enjeux majeurs » : https://www.ledevoir.com/opinion/editoriaux/556967/immigration-et-laicite-baillons-et-enjeux-majeurs?utm_source=infolettre-2019-06-18&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Posté par Choubine à 00:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]