Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 8 décembre 2016

Fusillade

  • Une fusillade* inspirée de Polytechnique évitée
    (Titre d'un article de Philippe Orfali, dans Le Devoir du 8 décembre 2016.)

Le titre ci-dessus n'a rien d'étrange au premier abord; mais l'article nous apprend ensuite :

« Équipé d’un véritable arsenal de guerre, un jeune Torontois comptait rendre "hommage" à l’auteur de la tuerie de l’École polytechnique en ciblant les élèves d’une école secondaire de la ville, a annoncé mercredi la police.

Une machette, une hachette, deux épées, quatre couteaux et des flèches ont été récupérés au domicile d’un jeune homme de 17 ans [...] »

On peut sans doute commettre un massacre ou une tuerie avec de telles armes (surtout si l'on possède un arc), mais pour une fusillade, un fusil me paraît indispensable.

Line Gingras
Québec

* Le 9 décembre à 15 h 45, je vois que la faute a été corrigée : on a remplacé fusillade par attaque.

http://www.ledevoir.com/societe/justice/486593/toronto-une-fusillade-evitee-le-jour-de-l-anniversaire-de-poly

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 20:27 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire