Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 4 septembre 2015

Autant d'années? Combien d'années?

  • En Syrie, la crise a démarré dès 2011 avec le début de la guerre civile et bien avant l’entrée en scène de l’EI. Cela fait autant d’années que les pays limitrophes subissent l’effet déstabilisant de l’afflux de réfugiés.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 4 septembre 2015.)

Autant d'années? Le nombre d'années n'est pas indiqué. Je proposerais :

En Syrie, la crise a démarré dès 2011 avec le début de la guerre civile et bien avant l’entrée en scène de l’EI. Cela fait quatre ans que les pays limitrophes subissent l’effet déstabilisant de l’afflux de réfugiés.

En Syrie, la crise a démarré dès 2011 avec le début de la guerre civile et bien avant l’entrée en scène de l’EI. Depuis lors, les pays limitrophes subissent l’effet déstabilisant de l’afflux de réfugiés.

* * * * *

  • Le Canada n’a atteint qu’en mars dernier son premier objectif pris en 2013 de transférer 1300 réfugiés syriens d’ici la fin de… 2014.

On prend un engagement, mais selon le contexte on fixe, on établit, on définit, on se donne un objectif :

Le Canada n’a atteint qu’en mars dernier son premier objectif, fixé en 2013, de transférer 1300 réfugiés syriens d’ici la fin de… 2014.

Le Canada n’a atteint qu’en mars dernier son premier objectif, établi en 2013, de transférer 1300 réfugiés syriens d’ici la fin de… 2014.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le petit garçon au chandail rouge » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/449344/le-petit-garcon-au-chandail-rouge

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 18:41 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]