Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 28 août 2015

Un nouveau nom

  • Le NPD de Thomas Mulcair est crédité de 40 % des intentions de vote, un niveau qui lui donnerait une majorité absolue à la Chambre des députés.
    (Légende d'une photo de La Presse canadienne, accompagnant un article de l'Agence France-Presse dans le site du Devoir, le 28 août 2015.)

Admirable initiative que de rebaptiser la Chambre des communes*.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 30 août à 17 h, je vois que la correction a été apportée.

« Un nouveau sondage place le NPD loin devant » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/448623/sondage-le-npd-recolterait-40-des-intentions-de-vote

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 août 2015

Quelle est la question?

  • Mais des trois chefs de parti, y en a-t-il un qui est moins menteur, ou plus menteur que les deux autres?

    La réponse à cette question serait, pour s’en tenir à l’état des finances publiques, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau. À propos de la politique à adopter à l’égard du déficit, il est celui qui donne la réponse la plus juste.
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 27 août 2015.)

La réponse à cette question... Mais quelle est la question? Étant donné que la réponse désigne le moins menteur des trois chefs, je proposerais les formulations suivantes :

Mais des trois chefs de parti, y en a-t-il un qui est moins menteur, ou plus menteur [ou mieux : lequel est moins menteur] que les deux autres?

Mais des trois chefs de parti, y en a-t-il un qui est moins menteur, ou plus honnête [ou mieux : lequel est moins menteur, ou plus honnête] que les deux autres?

* * * * *

  • Quant à Stephen Harper, les têtes fortes de son gouvernement ont pris leur retraite. Quant à son actuel ministre des Finances, Joe Oliver, il est absent de cette campagne.

Quant à Stephen Harper, les têtes fortes de son gouvernement ont pris leur retraite. Quant à Son actuel ministre des Finances, Joe Oliver, il est absent de cette campagne.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le plus honnête? » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/448547/elections-du-19-octobre-2015-le-plus-honnete

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 26 août 2015

Mauvais penchant

  • Rendu public discrètement lundi, cet avis est le sixième de la section jeunesse de la CEST, qui, par le passé, s’est penché sur les enjeux éthiques liés au plagiat électronique, au neuromarketing, à la publicité, à la cyberintimidation ou encore aux soins de santé personnalisés.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 26 août 2015.)

Comme on peut le lire dans le Multidictionnaire, le participe passé du verbe pronominal se pencher « s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet ». Or, ce n'est pas le sixième avis qui s'est penché sur des enjeux, mais la section jeunesse de la CEST :

Rendu public discrètement lundi, cet avis est le sixième de la section jeunesse de la CEST, qui, par le passé, s’est penchée sur les enjeux éthiques liés au plagiat électronique, au neuromarketing, à la publicité, à la cyberintimidation ou encore aux soins de santé personnalisés.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Un groupe de jeunes éthiciens appelle à la prudence » : http://www.ledevoir.com/societe/education/448440/numerique-et-education-un-groupe-de-jeunes-ethiciens-appelle-a-la-prudence

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 21:48 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 25 août 2015

Des cyclistes peu communs

  • Le corps de police n’a pas été en mesure de fournir des statistiques sur le nombre de collisions impliquant uniquement des cyclistes, mais ceux-ci seraient peu communs.
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 25 août 2015.)

Ce ne sont pas les cyclistes qui sont peu communs, mais les collisions impliquant uniquement des cyclistes :

Le corps de police n’a pas été en mesure de fournir des statistiques sur le nombre de collisions impliquant uniquement des cyclistes, mais celles-ci* seraient peu communes*.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 26 août à 10 h 10, je vois que la correction a été apportée.

« La piste cyclable du pont Jacques-Cartier jugée sécuritaire » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/448344/pont-jacques-cartier-un-accident-mortel-exceptionnel-mais-evitable

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 15:40 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 24 août 2015

Au commencement était le Verbe*

  • À moins que le leadership nouveau ne vienne… d’Athènes? D’Athènes, où le spectaculaire retournement « réaliste » du premier ministre Alexis Tsipras, élu en janvier pour refuser l’austérité, mais qui depuis juillet semble avoir reconnu son caractère inévitable.
    (François Brousseau, dans Le Devoir du 24 août 2015.)

Et qu'est-ce qu'il fait, le spectaculaire retournement « réaliste » du premier ministre Alexis Tsipras? Après VLB l'autre jour, voici monsieur Brousseau qui nous sert une phrase incomplète, à laquelle il manque la bagatelle d'un verbe. Le chroniqueur a peut-être voulu dire quelque chose comme :

À moins que le leadership nouveau ne vienne… d’Athènes? D’Athènes, s'est produit** le spectaculaire retournement « réaliste » du premier ministre Alexis Tsipras [...]

À moins que le leadership nouveau ne vienne… d’Athènes? D’Athènes, l'on observe le spectaculaire retournement « réaliste » du premier ministre Alexis Tsipras [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Je souligne à ma manière le dixième anniversaire de Choux de Siam, dont le premier billet annonçait je ne savais trop quoi : « De toute façon, au commencement, il n'y avait pas grand-chose. »

** Le 25 août à 15 h 55, je vois que la correction a été apportée.

« Un été européen » : http://www.ledevoir.com/international/europe/448322/un-ete-europeen

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 16:00 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 22 août 2015

Une lutte à finir

  • J’ai aussi dit à mes amis que la lutte que nous avons entreprise aux Éditions Trois-Pistoles afin de mettre en échec la directive politique de Patrimoine Canada qui voudrait nous obliger, en tant qu’éditeur, à reconnaître la participation financière du gouvernement fédéral en français et… en anglais pour tout ouvrage que nous faisons paraître, et cela, pas seulement dans les livres que nous publions, mais aussi sur tous les documents que nous diffusons, y compris nos communiqués de presse.
    (Victor-Lévy Beaulieu, dans Le Devoir du 22 août 2015.)

J'ai aussi dit à mes amis que la lutte... quoi? La phrase ci-dessus, bien que relativement longue, demeure incomplète : on cherche en vain de quel verbe la lutte est le sujet.

Sans ajouter aucun élément d'information, on pourrait régler le problème, d'un point de vue grammatical, en reformulant le début de l'énoncé de la façon suivante :

J'ai aussi parlé à mes amis de la lutte que nous avons entreprise [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« La langue française au Québec, un tabou » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/448198/la-langue-francaise-au-quebec-un-tabou

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 20:17 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 21 août 2015

Qu'est-ce qu'ils ont prouvé?

  • Il ne faudrait surtout pas sous-estimer la capacité des conservateurs de trouver le moyen de gagner une élection malgré un déficit de votes. Ils l’ont déjà prouvé.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 21 août 2015.)

Les conservateurs ont déjà prouvé quoi? leur capacité de trouver le moyen de gagner une élection malgré un déficit de votes. Le noyau du complément d'objet direct (c.o.d.), représenté par le pronom l', c'est capacité; comme le c.o.d. est placé devant le verbe, il commande l'accord du participe passé employé avec avoir :

Il ne faudrait surtout pas sous-estimer la capacité des conservateurs de trouver le moyen de gagner une élection malgré un déficit de votes. Ils l’ont déjà prouvée.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Un cirque électoral qui dérape » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/448083/un-cirque-electoral-qui-derape

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 21:54 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 20 août 2015

Constat

  • Dans son esprit, le Canada ne peut penser être une voix respectée sur la scène internationale et rester sur le banc quand l’action commence.

    Les alliés du Canada, à commencer par les États-Unis, ont apprécié ce virage qui marquait la fin d’une certaine neutralité canadienne.
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 20 août 2015.)

Je suggérerais par exemple :

Dans son esprit, le Canada ne peut penser être une voix respectée sur la scène internationale et rester sur le banc quand l’action commence.

Les alliés du Canada, en premier lieu les États-Unis, ont apprécié ce virage qui marquait la fin d’une certaine neutralité canadienne.

* * * * *

  • Un jour, on apprenait qu’un nouveau traité de libre-échange était en négociation. Un autre, qu’on reniait l’accord de Kyoto sur les changements climatiques, pour finir par constater qu’une nouvelle politique venait d’être élaborée en vase clos et qui à bien des égards est à l’opposé de celle qui avait guidé l’action du Canada pendant une époque maintenant révolue.

On finissait par constater deux choses :

[...] qu’une nouvelle politique venait d’être élaborée en vase clos et qu'elle était à bien des égards à l'opposé de celle qui avait guidé l'action du Canada pendant une époque maintenant révolue.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Harper l'activiste » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/448003/politique-etrangere-harper-l-activiste

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 18 août 2015

« Star Trek* »

  • En juin, son livre sur le sujet a remporté en juin le prix Debouzy des agitateurs juridiques.
    (Isabelle Porter, dans Le Devoir du 18 août 2015.)

Il s'agit en fait du prix de l'agitateur d'idées juridiques :

En juin, son livre sur le sujet a remporté en juin le prix Debouzy de l'agitateur d'idées juridiques.

En juin,Son livre sur le sujet a remporté en juin le prix Debouzy de l'agitateur d'idées juridiques.

* * * * *

  • La série fêtera ses 50 ans l’an prochain. Depuis 1966, elle a fait l’objet de cinq séries télévisées en plus des longs métrages.

La série a fait l'objet de cinq séries? Comme il est question de Star Trek, on aurait pu écrire :

Star Trek fêtera ses 50 ans l’an prochain. Depuis 1966, elle a fait l’objet de cinq séries télévisées en plus des longs métrages.

* * * * *

  • [...] en se référant tant aux lois qu’à des écrivains comme Isaac Asimov et à des penseurs comme Alexis de Toqueville.

Le nom s'écrit Alexis de Tocqueville, comme l'indiquent les résultats d'une recherche Google; j'ai consulté aussi le Petit Larousse et le Petit Robert des noms propres.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 19 août à 17 h, je vois que toutes les fautes signalées ont été corrigées.

« "Star Trek", le paradis des avocats » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/447800/star-trek-le-paradis-des-avocats

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 19:11 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 17 août 2015

Là où ailleurs

  • Interdiction formelle de divulguer sur les réseaux sociaux ailleurs le contenu des rencontres, incluant les photos d'événements.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 12 août 2015.)

Employé au sens de « ou bien », ou est conjonction et ne prend donc pas d'accent :

Interdiction formelle de divulguer sur les réseaux sociaux ou ailleurs le contenu des rencontres, incluant les photos d'événements.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Combines électorales » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/447309/combines-electorales

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]