Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 26 août 2015

Mauvais penchant

  • Rendu public discrètement lundi, cet avis est le sixième de la section jeunesse de la CEST, qui, par le passé, s’est penché sur les enjeux éthiques liés au plagiat électronique, au neuromarketing, à la publicité, à la cyberintimidation ou encore aux soins de santé personnalisés.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 26 août 2015.)

Comme on peut le lire dans le Multidictionnaire, le participe passé du verbe pronominal se pencher « s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet ». Or, ce n'est pas le sixième avis qui s'est penché sur des enjeux, mais la section jeunesse de la CEST :

Rendu public discrètement lundi, cet avis est le sixième de la section jeunesse de la CEST, qui, par le passé, s’est penchée sur les enjeux éthiques liés au plagiat électronique, au neuromarketing, à la publicité, à la cyberintimidation ou encore aux soins de santé personnalisés.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Un groupe de jeunes éthiciens appelle à la prudence » : http://www.ledevoir.com/societe/education/448440/numerique-et-education-un-groupe-de-jeunes-ethiciens-appelle-a-la-prudence

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 21:48 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]