Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mercredi 6 mai 2015

Ils lui forcent de faire un choix

  • Prétendre être victime de « discrimination » et de « sexisme », pour raison d’inadmissibilité aux crédits d’impôt, est une excentricité digne de se jeter dans le fleuve Saint-Laurent, ce dont la « démone » n’hésitait pas à faire alors qu’elle faisait ses armes dans le show-business québécois.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 6 mai 2015.)

La « démone » n'hésitait pas à faire quelque chose, et non de quelque chose :

Prétendre être victime de « discrimination » et de « sexisme », pour raison d’inadmissibilité aux crédits d’impôt, est une excentricité digne de se jeter dans le fleuve Saint-Laurent, ce que la « démone » n’hésitait pas à faire [...]


  • La patronne de Productions J prétend que les rectifications apportées aux crédits d’impôt lui forcent de faire un choix impossible [...]

On force quelqu'un, et non à quelqu'un, à ou de faire quelque chose :

La patronne de Productions J prétend que les rectifications apportées aux crédits d’impôt la forcent de faire [ou la forcent à faire] un choix impossible [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« La démone » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/439219/la-demone

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]