Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 20 avril 2015

Citations

  • [...] l’hymne national du Canada est aussi religieux. Son bras, du moins en français, ne fait pas que porter l’épée, « il sait aussi porter la croix ».
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 20 avril 2015.)

L'hymne national dit « Il sait porter la croix », et non pas « Il sait aussi porter la croix ». On pouvait conserver l'adverbe, mais à condition de supprimer les guillemets*.

  • L’État démocratique doit rester neutre pour favoriser, écrivent les juges [de la Cour suprême], la « libre participation de tous à la vie publique », ce à quoi on applaudira volontiers. Mais un espace public libre de contraintes en matière de spiritualité, ajoutent-ils, « favorise la préservation et la promotion du caractère multiculturelle** de la société canadienne ».

La faute d'accord ne se trouve pas dans le texte du jugement. Bien entendu, il fallait lire :

Mais un espace public libre de contraintes en matière de spiritualité, ajoutent-ils, « favorise la préservation et la promotion du caractère multiculturel de la société canadienne ».

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 21 avril à 23 h 15, je vois que l'on a résolu le problème en mettant aussi entre crochets.

** Le 21 avril à 23 h 15, je vois que la faute a été corrigée.

« L’affaire de Saguenay interpelle tout le pays » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/437782/l-etat-et-la-priere-l-affaire-de-saguenay-interpelle-tout-le-pays

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]