Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 20 janvier 2015

Il se moque

  • Il se moque des économistes qui se proposent de quantifier le bonheur avec le PIB, et les altermondialistes qui en font autant du développement durable.
    (David Desjardins, dans Le Devoir du 17 janvier 2015.)

Il ne s'agit pas de quantifier les altermondialistes, mais de se moquer d'eux :

Il se moque des économistes qui se proposent de quantifier le bonheur avec le PIB, et des altermondialistes qui en font autant du développement durable.

* * * * *

  • Et que l’on se rend compte que, malgré toute notre volonté de demeurer critique, la morale qu’elle sous-tend nous a souvent infectés.

Le sujet implicite de demeurer, verbe attributif, c'est nous (un nous pluriel, comme l'indique l'accord du participe infectés) :

Et que l’on se rend compte que, malgré toute notre volonté de demeurer critiques, la morale qu’elle sous-tend nous a souvent infectés.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Leur règne absolu » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/429190/leur-regne-absolu

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 20:48 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 19 janvier 2015

L'association s'est indigné

  • [...] l’association Dessins pour la paix, mise au monde par le caricaturiste du quotidien Le Monde Plantu, et dont Cabu était membre, s’est indigné devant l’attaque terroriste dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo, appelant à la résistance face à l’obscurantisme [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 8 janvier 2015.)

Comme le signale Marie-Éva de Villers, le participe passé du verbe pronominal s'indigner s'accorde toujours en genre et en nombre avec le sujet du verbe :

[...] l’association Dessins pour la paix, mise au monde par le caricaturiste du quotidien Le Monde Plantu, et dont Cabu était membre, s’est indignée devant l’attaque terroriste dont a été victime la rédaction de Charlie Hebdo, appelant à la résistance face à l’obscurantisme [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Indignation et résistance » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/428344/indignation-et-resistance

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 19:02 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 18 janvier 2015

Provocation

  • Il fallait quitter le quartier pour entendre des couacs. Le chauffeur de taxi iranien a abordé le sujet en premier. En gros, il avait été révolté par les meurtres de Charlie Hebdo, tout en trouvant, comme d’autres le chuchotent, qu’ils avaient trop provoqué les extrémistes. Et joué leur jeu.
    (Odile Tremblay, dans Le Devoir du 17 janvier 2015.)

Ils? Non, ce ne sont pas les meurtres qui « avaient trop provoqué les extrémistes ». Je suggérerais :

En gros, il avait été révolté par les meurtres de Charlie Hebdo, tout en trouvant, comme d’autres le chuchotent, que ses artisans avaient trop provoqué les extrémistes.

En gros, il avait été révolté par les meurtres de Charlie Hebdo, tout en trouvant, comme d’autres le chuchotent, que la publication avait trop provoqué les extrémistes.

Il est vrai que, si des articles réclamant une plus grande liberté de religion valent mille coups de fouet à leur auteur, et dix ans de prison, et dix ans d'interdiction de voyage, et 300 000 $ d'amende...

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Sous le crachin et les roses de Charlie » : http://www.ledevoir.com/culture/cinema/429078/sous-le-crachin-et-les-roses-de-charlie

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 20:45 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 17 janvier 2015

Je suis Charlie, je suis le mouvement?

  • Au fil des décennies qui ont suivi, cette devise simple [« Nous sommes tous des Juifs allemands »], faite d'un sujet, d'un verbe et d'un complément, allait se décliner en d'innombrables avatars.
    (Agnès Gruda, dans La Presse du 17 janvier 2015.)

La devise est simple, sans doute, mais elle est faite d'un sujet, du verbe être et d'un attribut du sujet.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Je suis celui qui souffre » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/agnes-gruda/201501/17/01-4836044-je-suis-celui-qui-souffre.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_agnes-gruda_1094446_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 15:35 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 16 janvier 2015

De fait

  • L’attentat sordide et 12 fois mortel commis par deux abrutis contre les bureaux de Charlie Hebdo n’a pas manqué de fait ressortir ces profiteurs de l’horreur qui ont pris des formes assez étonnantes et parfois même bizarres dans les derniers jours.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 12 janvier 2015.)

L’attentat sordide et 12 fois mortel commis par deux abrutis contre les bureaux de Charlie Hebdo n’a pas manqué de faire ressortir ces profiteurs de l’horreur, qui ont pris des formes assez étonnantes et parfois même bizarres dans les derniers jours.

* * * * *

  • [...] pour leur faire comprendre que les gestes guidés par la connerie n’ont pas toujours besoin d’être armés et teintés de références religieuses plus ou moins foireuses, pour être lourd de conséquences.

Le sujet implicite du verbe être, avec lequel doit s'accorder l'attribut lourd, c'est gestes :

[...] pour leur faire comprendre que les gestes guidés par la connerie n’ont pas toujours besoin d’être armés et teintés de références religieuses plus ou moins foireuses, pour être lourds de conséquences.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Mort aux enfumeurs » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/428640/chroniquefd-mort-aux-enfumeurs

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 18:12 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 14 janvier 2015

Madame l'attentat

  • Dans une vidéo mise en ligne mercredi, al-Qaïda au Yémen a revendiqué l'attentat en affirmant qu'elle avait été menée sur ordre de son chef suprême, l'Égyptien Ayman al-Zawahiri.
    (AFP dans le site du Devoir, le 14 janvier 2015 à 10 h 10.)

Si j'ai bien suivi, c'est un attentat qui a été mené :

Dans une vidéo mise en ligne mercredi, al-Qaïda au Yémen a revendiqué l'attentat en affirmant qu'il avait été mené sur ordre de son chef suprême, l'Égyptien Ayman al-Zawahiri.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Les exemplaires du Charlie Hebdo des "survivants" s'envolent » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/428893/les-exemplaires-du-charlie-hebdo-des-survivants-s-envolent

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 13:01 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 janvier 2015

Grosse fatigue

  • Mais trop manger, trop boire et se coucher tard pendant 15 jours, sans arrêt, ça tue. Ça tue, mais vous êtes trop fatigués pour mourir. Vous êtes un zombie.
    (Stéphane Laporte, dans La Presse du 3 janvier 2015.)

Un zombie ne peut être fatigué qu'au singulier :

Mais trop manger, trop boire et se coucher tard pendant 15 jours, sans arrêt, ça tue. Ça tue, mais vous êtes trop fatigué pour mourir. Vous êtes un zombie.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le vide du 3 janvier » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/stephane-laporte/201501/03/01-4832200-le-vide-du-3-janvier.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_stephane-laporte_3270_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 08:09 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 11 janvier 2015

Qu'est-ce qu'on attend?

  • On me dira que cette violence faite à l’intelligence n’est pas du même ordre qu’un attendant sanglant.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 8 janvier 2015.)

Un attentat attendu?

On me dira que cette violence faite à l’intelligence n’est pas du même ordre qu’un attentat sanglant.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Bête et méchant » : http://www.ledevoir.com/international/europe/428361/bete-et-mechant

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 19:05 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 10 janvier 2015

Chantons en coeur

  • À la fin du discours, les participants [...] ont chanté en cœur La marseillaise.
    (Daphnée Hacker-B., dans Le Devoir du 8 janvier 2015.)

L'hymne national français, que l'on chante en chœur avec cœur, prend deux majuscules, selon le Petit Robert :

À la fin du discours, les participants [...] ont chanté en chœur La Marseillaise.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Des milliers de "Charlie" rendent hommage » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/428359/des-milliers-de-charlie-rendent-hommage

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 10:25 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 janvier 2015

Exprimez-vous

  • Durant ce temps, les suspects ont été identifiés comme étant Saïd et Cherif Kouachi, deux frères de 32 et 34 ans, de même que de Hamyd Mourad (18 ans), qui aurait agi comme chauffeur.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 8 janvier 2015.)

... identifiés comme étant... de Hamyd Mourad? On pouvait écrire :

Durant [ou Pendant] ce temps, les suspects ont été identifiés comme étant Saïd et Cherif Kouachi, deux frères de 32 et 34 ans, de même que de Hamyd Mourad (18 ans), qui aurait agi comme chauffeur.

Durant [ou Pendant] ce temps, les suspects ont été identifiés : il s'agit de Saïd et Cherif Kouachi, deux frères de 32 et 34 ans, de même que de Hamyd Mourad (18 ans), qui aurait agi comme chauffeur.

* * * * *

  • La presse française et internationale a exprimé sa solidarité avec l’hebdomadaire. « Nous sommes tous Français », a déclaré en français le président du Conseil italien, Matteo Renzi. Même le secrétaire d’État américain, John Kerry, s’est exprimé pour l’occasion dans la langue de Molière. Les premiers ministres canadien et québécois ont aussi exprimé leur solidarité.

Tâchons de varier un peu l'expression :

La presse française et internationale a manifesté sa solidarité avec l’hebdomadaire. « Nous sommes tous Français », a déclaré en français le président du Conseil italien, Matteo Renzi. Même le secrétaire d’État américain, John Kerry, s’est exprimé pour l’occasion dans la langue de Molière. Les premiers ministres canadien et québécois ont aussi affirmé leur solidarité.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« La France visée en plein cœur » : http://www.ledevoir.com/international/europe/428362/attentat-terroriste-contre-charlie-hebdo-la-france-visee-en-plein-coeur

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 09:19 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]