Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 8 novembre 2014

À ou de, quelle importance?

Préposition et sens; grammaire française; syntaxe.

  • On a beau vouloir vivre en harmonie, on n’a pas le droit, comme premier ministre, de renoncer à ce que nous sommes collectivement, à trahir l’héritage de notre langue et à parler l’anglais en Islande au nom des Québécois.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 7 novembre 2014.)

D'un point de vue syntaxique, ce que nous dit madame Payette, c'est qu'on n'a pas le droit, comme premier ministre, de renoncer à trois choses : à ce que nous sommes collectivement, à trahir l'héritage de notre langue et à parler l'anglais en Islande au nom des Québécois.

Bien entendu, sauf en ce qui concerne le premier point, la chroniqueuse pense tout le contraire de ce qu'elle a écrit; mais pour rendre correctement l'idée à exprimer, il aurait fallu employer la bonne préposition, celle qui aurait rattaché les deux derniers éléments à on n'a pas le droit :

On a beau vouloir vivre en harmonie, on n’a pas le droit, comme premier ministre, de renoncer à ce que nous sommes collectivement, de trahir l’héritage de notre langue et de parler l’anglais en Islande au nom des Québécois.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Pigiste
Québec

« Les docteurs et leur "trip" de pouvoir » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/423163/les-docteurs-et-leur-trip-de-pouvoir

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:18 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire