Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 30 octobre 2014

Un petit goût de revenez-y

  • PKP s’est contenté de rappeler la « position historique » du PQ, a soutenu la leader parlementaire de l’opposition officielle, Agnès Maltais. « Ça ne va pas, non! » s’est-elle exclamée, courroucée de voir la nouvelle controverse [...] « Je n’en viens pas! »
    (Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 30 octobre 2014.)

Madame Maltais a certainement dit (ou voulu dire) : « Je n'en reviens pas! »

  • Minimum de freins à appliquer, révision de la formation du personnel et contrôle des normes de sécurité des compagnies ont été annoncés par la ministre des Transports mercredi. Un bon début, mais c’est tout le système de surveillance de l’industrie qui doit être revenu, selon un expert et l’opposition.
    (Marie Vastel, dans Le Devoir du 30 octobre 2014.)

[...] c’est tout le système de surveillance de l’industrie qui doit être revu, selon un expert et l’opposition.

Je n'en reviens pas moi non plus.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« PKP ridiculise les allégations » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/422482/conflits-d-interets-pkp-ridiculise-les-allegations

« Plus de vérifications, mais pas sur les voies » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/422477/transport-ferroviaire-plus-de-verifications-mais-pas-sur-les-voies

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 05:48 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Combien d'attentats à Saint-Jean-sur-Richelieu?

  • On parle beaucoup des loups solitaires depuis les attentats de Saint-Jean-sur-Richelieu et surtout celui d’Ottawa, mais il n’y a pas de consensus sur l’autre qualificatif à leur associer.
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 25 octobre 2014.)

À ma connaissance, il n'y a eu qu'un seul attentat à Saint-Jean-sur-Richelieu. On pouvait écrire :

On parle beaucoup des loups solitaires depuis les attentats de Saint-Jean-sur-Richelieu et surtout celui d’Ottawa, mais il n’y a pas de consensus sur l’autre qualificatif à leur associer.

On parle beaucoup des loups solitaires depuis l'attentat de Saint-
Jean-sur-Richelieu et
surtout celui d’Ottawa, mais il n’y a pas de consensus sur l’autre qualificatif à leur associer.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Nommer ce qui est » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/422076/attentats-nommer-ce-qui-est?utm_source=infolettre-2014-10-25&utm_medium=email&utm_campaign=infolettre-quotidienne

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 02:11 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]