Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 9 septembre 2014

Ce n'est qu'une petite virgule

  • Ils [les policiers] se mobilisent, réclament plus de moyens, des lois plus sévères évoquent le retour de la peine de mort.
    (François Bourque, dans Le Soleil du 6 septembre 2014.)

En l'absence de virgule, on lit que des lois plus sévères évoquent le retour de la peine de mort. Ou je me trompe fort, ou le chroniqueur a plutôt voulu dire :

Ils se mobilisent, réclament plus de moyens, des lois plus sévères, évoquent le retour de la peine de mort.

Je me demande par ailleurs si les policiers se contentent vraiment d'évoquer, autrement dit de mentionner le retour de la peine de mort; peut-être... Mais s'ils réclamaient son retour, c'est le verbe invoquer qu'il faudrait employer. En pareil cas, on pourrait écrire aussi :

Ils se mobilisent, réclament plus de moyens, des lois plus sévères, évoquent le retour de la peine de mort.

* * * * *

  • Jeudi midi, pendant que la place grognait contre la police et se préparait pour la vigile, un homme y a jouait cette vieille chanson des Beattles : With a Little Help from My Friend.
  1. Il y avait un piano et un homme qui y jouait cette vieille chanson ou y a joué cette vieille chanson, selon le point de vue du narrateur, mais pas les deux en même temps, s'il vous plaît : y a jouait, ce n'est plus de la musique.
  2. Monsieur Bourque aurait eu besoin d'un peu d'aide de ses amis les correcteurs : le groupe s'appelait les Beatles et la chanson, With a Little Help from My Friends.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« L'angle mort de la place du Parvis » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201409/05/01-4797619-langle-mort-de-la-place-du-parvis.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_francois-bourque_3257_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 17:29 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]