Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 1 septembre 2014

Guillemet fermant, point final

  • On insiste : pour Montebourg, le carnet de route fixé par Hollande est un « sinistre politique»
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 26 août 2014.)
  • À propos de l’Allemagne, dans un entretien accordé au quotidien Le Monde, Montebourg avance qu’il faut au plus vite « hausser le ton»
    (Même source.)
  • On comprend d’ailleurs bien que le secrétaire d’État américain, John Kerry, ait qualifié le dernier en date « d’une occasion qui n’est pas une certitude. »
    (Même éditorialiste, dans Le Devoir du 28 août 2014.)

En français, le point final doit se mettre après les guillemets lorsque ceux-ci n'encadrent pas une phrase complète :

On insiste : pour Montebourg, le carnet de route fixé par Hollande est un « sinistre politique ».

À propos de l’Allemagne, dans un entretien accordé au quotidien Le Monde, Montebourg avance qu’il faut au plus vite « hausser le ton ».

On comprend d’ailleurs bien que le secrétaire d’État américain, John Kerry, ait qualifié le dernier en date d'« une occasion qui n’est pas une certitude ».

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Encore une crise! » : http://www.ledevoir.com/international/europe/416810/demission-de-ministres-en-france-encore-une-crise

« Faut-il y croire? » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/417003/cessez-le-feu-a-gaza-faut-il-y-croire

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 19:09 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]