Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

lundi 26 mai 2014

« Vive la compagnie! »

  • Thomas Harding, Jean Demaître et Richard Labrie ont parcouru, menottes aux mains, la distance qui les séparaient du palais de justice improvisé de Lac-Mégantic.
    (Légende de la photo accompagnant un article de Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 14 mai 2014.)

C'est une certaine distance qui les séparait du palais de justice improvisé.

* * * * *

  • Pour les habitants de Lac-Mégantic, cette agitation et ces caméras braquées sur leur petit coin de pays, n’était pas sans rappeler les semaines suivant l’horreur du 6 juillet dernier [...]

Ce n'est pas le petit coin de pays qui n'était pas sans rappeler..., mais l'agitation et les caméras :

Pour les habitants de Lac-Mégantic, cette agitation et ces caméras braquées sur leur petit coin de pays n’étaient pas sans rappeler les semaines suivant l’horreur du 6 juillet dernier [...]

* * * * *

  • Le juge en a fait la lecture : une caution de 15 000 $, garder la paix et une bonne conduite, ne pas être en possession d’armes, demeurer au Québec, ne pas déménager à moins d’en aviser la Cour, rendre son passeport, ne pas travailler dans une compagnie ferroviaire à moins d’être en compagnie d’une personne qualifiée mise au courant des conditions.

Deux observations :

  1. Les conditions de remise en liberté devraient toutes être exprimées de façon semblable, dans le cas présent par un infinitif.
  2. Il faudrait éviter la répétition de compagnie.

Je proposerais :

Le juge en a fait la lecture : verser une caution de 15 000 $, garder la paix et une bonne conduite, ne pas être en possession d’armes, demeurer au Québec, ne pas déménager à moins d’en aviser la Cour, rendre son passeport, ne pas travailler dans une entreprise ferroviaire à moins d’être en compagnie d’une personne qualifiée mise au courant des conditions.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Lac-Mégantic voit défiler ses accusés » : http://www.ledevoir.com/societe/justice/408232/lac-megantic-voit-defiler-ses-accuses

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:24 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]