Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

17 avril 2014

Pas pantoute

Avoir l'expérience avec quelque chose, avoir l'expérience de quelque chose; avoir une expérience avec quelque chose, avoir une expérience de quelque chose; grammaire française; préposition; syntaxe.

  • Ces jeunes ados n’ont pas toute la même expérience avec le français, ça s’entend à leur accent.
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 17 avril 2014.)

D'après ce que je vois dans les dictionnaires que j'ai sous la main, on a l'expérience ou une expérience de quelque chose, et non pas avec quelque chose :

Avoir une longue expérience, l'expérience prolongée d'une chose. (Petit Robert.)

L'expérience du monde, des hommes. (Petit Robert.)

Avoir l'expérience de la vie militaire, de la guerre. (Grand Robert.)

L'expérience constante des affaires. (Grand Robert.)

Mais nous entendons fonder nos concepts d'art sur notre expérience de l'art, et non subordonner celle-ci à des concepts. (Malraux, dans le Grand Robert.)

Mais les meilleurs de mes amis devaient redouter, à leur insu, le signe dont m'avait marqué ma première enfance, mon expérience enfantine de la misère, de son opprobre. (Bernanos, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Par ailleurs, je crois comprendre que les adolescents anglophones dont il est question n'ont pas tous eu les mêmes occasions de parler le français :

Ces jeunes ados n’ont pas tous la même expérience du français, ça s’entend à leur accent.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le plaisir du français » : http://www.ledevoir.com/societe/education/405822/le-plaisir-du-francais

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 14:13 - Langue et traduction - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Jeunes ados?

    Bonjour madame Gingras,
    Bravo pour le travail que vous effectuez, toujours très pertinent. Voici mon commentaire: Peut-on parler de «jeunes» ados? Puisqu'il n'y a pas de «vieux» ados, ne serait-il pas préférable de parler d'ados tout simplement et de pré-adoslescents? Merci.

    Posté par Jean, 18 avril 2014 à 15:11
  • Adolescents

    Bonjour Jean,

    Je crois aussi qu'il vaudrait mieux parler d'«adolescents» (ou «ados», si on y tient), tout simplement. Ceux que l'on voit sur la photo qui accompagne l'article me semblent d'ailleurs plus proches de l'âge adulte que de l'enfance. J'ai bien failli le signaler, et puis je me suis dit qu'on pourrait me faire des objections, et j'ai hésité. Mais j'aurais dû, comme je le fais parfois, apporter simplement la correction, sans préciser pourquoi. Je n'y ai pas pensé.

    Posté par Choubine, 18 avril 2014 à 16:06

Poster un commentaire