Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 13 mars 2014

Comme une envie

À l'envi.

  • Et puis cette envie de contrôler le message, n’est-ce pas justement ce que M. Legault martèle à l’envi depuis deux jours à l’encontre de Pierre Karl Péladeau?
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 12 mars 2014.)

La locution adverbiale à l'envi, propre à la langue littéraire, signifie « avec émulation » (Lexis); « à qui mieux mieux; en rivalisant, en cherchant à l'emporter sur l'autre » (Petit Robert) :

Les femmes imitant toutes, à l'envi, l'impératrice Eugénie. (Anatole France, dans le Petit Robert.)

Le gouvernement, les magistrats, les auteurs, s'y sont à l'envi déchaînés contre moi. (Jean-Jacques Rousseau, dans le Petit Robert.)

Ils exagéraient à l'envi les services rendus au pays. (Gide, dans le Lexis.)

D'après ce que je vois aussi dans le Grand Robert et dans le Trésor de la langue française informatisé, il faut être au moins deux pour faire quelque chose à l'envi :

Les seigneurs, le roi, vendirent à l'envi ces diplômes si bien payés. (Michelet dans le Grand Robert, à l'article « franchise ».)

[...] ainsi qu'à la fougue de ses orateurs, qui entassèrent à l'envi décrets sur décrets […] (Rivarol dans le Grand Robert, à l'article « motion ».)

La rage et l'amour le déchiraient à l'envi. (Flaubert, dans le Trésor.)

[...] hommes et femmes, garçons et filles, en chemises de laine, buvant, à l'envi et comme par gageure, force verres d'eau de la « fontaine du crucifix ». (Jouy, dans le Trésor.)

Monsieur Legault n'est sans doute pas le seul à marteler que Pierre Karl Péladeau souhaiterait « contrôler le message »; mais cette idée n'est pas évoquée dans les paragraphes qui précèdent la phrase à l'étude. Comme, par ailleurs, le verbe marteler est employé ici dans le sens de « répéter avec insistance pour convaincre » (Petit Robert), je crois qu'il aurait suffi d'écrire :

Et puis cette envie de contrôler le message, n’est-ce pas justement ce que M. Legault martèle à l’envi depuis deux jours à l’encontre de Pierre Karl Péladeau?

La présence de envie et envi dans une même phrase ne me semble pas très heureuse, mais elle pourrait avoir été voulue, pour créer un effet d'insistance.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Mauvais combat » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402307/lacaqetlessyndicats-mauvais-combat

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 17:35 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire