Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 3 décembre 2013

Tous des Tchèques?

  • Aux portes du Vieux Continent, on assiste au retour d’une dure réalité géopolitique, dont les Européens pensaient s’être libérés avec la chute du mur de Berlin et l’incorporation des Polonais, Hongrois et autres Tchèques à l’OTAN en 1999, puis à l’Union européenne en 2004.
    (François Brousseau, dans Le Devoir du 2 décembre 2013.)

Les Polonais et les Hongrois seraient-ils des Tchèques?

Selon l'idée à exprimer, on aurait pu écrire, par exemple :

[...] avec la chute du mur de Berlin et l'incorporation des Polonais, des Hongrois et des Tchèques à l'OTAN [...]

[...] avec la chute du mur de Berlin et l'incorporation des Polonais, Hongrois, Tchèques et autres à l'OTAN [...]

[...] avec la chute du mur de Berlin et l'incorporation, entre autres, des Polonais, des Hongrois et des Tchèques à l'OTAN [...]

J'aimerais proposer une formulation plus précise, mais je ne m'y connais pas assez en politique internationale.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le drame ukrainien » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/394113/le-drame-ukrainien

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 00:30 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire