Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 26 septembre 2013

Des questions à répondre

  • Il y a décidément bien des questions à répondre au-delà du jeu politique que fit le gouvernement Charest de cette crise…
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 26 septembre 2013.)

Comme je l'expliquais ici, dans la construction nom + à + infinitif exprimant une obligation, une intention ou un projet, le nom qui précède l'infinitif est complément d'objet direct de ce dernier :

N'appelle pas le taxi tout de suite, j'ai encore la valise à faire.

Il restait au commissaire quelques questions à éclaircir.

Comme on ne répond pas une question, mais à une question, je proposerais :

Il y a décidément bien des questions auxquelles il faut répondre, au-delà du jeu politique que fit le gouvernement Charest de cette crise…

Il y a décidément bien des questions qui appellent une réponse, au-delà du jeu politique que fit le gouvernement Charest de cette crise…

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Commission Ménard – En écoutant bien… » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/388378/en-ecoutant-bien

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 19:54 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire