Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 6 août 2013

Plus de plusieurs dizaines

  • Si le cabinet d’avocats Dentons, pour son propre compte ou pour celui de petits courtiers, avait eu gain de cause, les francophones du Québec auraient dû se contenter d’un résumé en français de quelques pages d’un prospectus en anglais de plus de plusieurs dizaines de pages pour prendre une décision éclairée en matière de placements.
    (Pascal Cyr, dans Le Devoir du 6 août 2013.)

Un prospectus peut avoir une quarantaine, une soixantaine ou une centaine de pages, il peut en avoir près ou plus d'un certain nombre, mais plusieurs me paraît trop vague pour qu'il puisse compter plus de plusieurs dizaines de pages. On devait écrire à mon avis, si on ne pouvait préciser :

[...] un prospectus en anglais de plus de plusieurs dizaines de pages [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Libre opinion – Prospectus en français : une grande victoire! » : http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/384461/prospectus-en-francais-une-grande-victoire

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:41 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire