Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 30 mars 2013

En épingle

  • C’est à ce moment que le gouvernement a montré qu’il avait à ce point perdu le contrôle d’une crise qu’il avait lui-même monté en épingle qu’il devait désormais rogner sur les libertés des citoyens afin de mater la résistance.
    (David Desjardins, dans Le Devoir du 30 mars 2013.)

Ce n'est pas le contrôle que le gouvernement avait monté en épingle, mais une crise. Le participe passé employé avec avoir doit s'accorder avec le complément d'objet direct, placé devant le verbe :

C’est à ce moment que le gouvernement a montré qu’il avait à ce point perdu le contrôle d’une crise qu’il avait lui-même montée en épingle qu’il devait désormais rogner sur les libertés des citoyens afin de mater la résistance.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Allo, maman, nono » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/374606/allo-maman-nono

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:50 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]