Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 28 février 2013

Donc acte

Donc acte; dont acte.

  • Il y a tout de même eu victoire pour les étudiants : l’idéal de la gratuité à l’université est maintenant sorti de la marginalité. On sait maintenant que le Québec des années 60 l’avait pour objectif et qu’elle est viable ailleurs. Donc acte.

    Les débordements étudiants maintenant exclus, le ministre a le champ libre pour la négociation classique et pragmatique.
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 23 février 2013.)

D'après ce que je vois dans les dictionnaires courants (Petit Robert, Multidictionnaire, Lexis, Trésor de la langue française informatisé), la formule dont acte s'emploie au sens propre dans la langue juridique et administrative, pour clore la rédaction d'un acte. Par extension, elle signifie que l'on prend bonne note de quelque chose :

Il y a tout de même eu victoire pour les étudiants : l’idéal de la gratuité à l’université est maintenant sorti de la marginalité. On sait aujourd'hui que le Québec des années 60 l’avait pour objectif et qu’elle est viable ailleurs. Dont acte.

Les débordements étudiants maintenant exclus, le ministre a le champ libre pour la négociation classique et pragmatique.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Sommet des universités – On va se parler! » : http://www.ledevoir.com/societe/education/371703/on-va-se-parler

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:49 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire