Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 26 janvier 2013

Le rythme qu'elle s'est imposée

S'imposer quelque chose; accord du participe passé du verbe pronominal.

  • La chef de la diplomatie américaine s'était elle-même déclarée il y a quelques mois « épuisée » par le rythme effréné qu'elle s'est imposée pendant quatre ans.
    (AFP, dans lapresse.ca du 25 janvier 2013.)

Dans presque tous les cas*, lorsque le verbe pronominal a un complément d'objet direct (c.o.d.), c'est avec ce complément, s'il est placé devant le verbe, que s'accorde le participe passé. Si le c.o.d. vient après le verbe, le participe passé reste invariable.

Elle a imposé quoi? Un rythme effréné. Le c.o.d. précède le verbe, mais c'est un masculin singulier; il fallait donc écrire :

La chef de la diplomatie américaine s'était elle-même déclarée il y a quelques mois « épuisée » par le rythme effréné qu'elle s'est imposé pendant quatre ans.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Font exception s'écrier et s'exclamer; ces deux verbes essentiellement pronominaux s'accordent avec le sujet, « même s'ils ont comme complément d'objet direct une interjection ou une proposition » (Hanse et Blampain) : « Attention! » s'est-elle écriée. Ils se sont exclamés que c'était trop injuste.

« Hillary la binoclarde » : http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201301/25/01-4615234-hillary-la-binoclarde.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4615282_article_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 01:56 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire