Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

vendredi 18 janvier 2013

Paraître ou ne pas paraître

  • S’en laver les mains ne me paraît pas une option bien douteuse, parce que pendant que nous allons nous en laver les mains, d’autres, plus avides, vont salir les leurs en se remplissant les poches. Ce serait une grande défaite.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 18 janvier 2013.)

On voulait sûrement dire le contraire :

S’en laver les mains me paraît une option bien douteuse, parce que pendant que nous allons nous en laver les mains, d’autres, plus avides, vont salir les leurs en se remplissant les poches. Ce serait une grande défaite.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Hé citoyen, le hockey peut attendre » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/368667/he-citoyen-le-hockey-peut-attendre

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 04:59 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]