Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 19 février 2012

Elle a accueillies les deux anciennes patientes

  • « L'une d'entre elles ne pensait jamais pouvoir avoir un enfant, se remémore l'éducatrice spécialisée Caroline Rivest, de l'organisme Leucan, qui a accueillies les deux anciennes patientes. C'était très touchant [...] »
    (Sara Champagne, dans La Presse du 15 février 2012.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci est placé devant le verbe. L'éducatrice spécialisée a accueilli qui? Les deux anciennes patientes. Le complément d'objet direct étant placé après le verbe, le participe passé doit rester invariable :

« L'une d'entre elles ne pensait jamais pouvoir avoir un enfant, se remémore l'éducatrice spécialisée Caroline Rivest, de l'organisme Leucan, qui a accueilli les deux anciennes patientes. C'était très touchant [...] »

Line Gingras
Québec

« Journée du cancer pédiatrique : l'espoir à offrir en partage » : http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/201202/14/01-4496010-journee-du-cancer-pediatrique-lespoir-a-offrir-en-partage.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 03:34 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 18 février 2012

Une allocution de 799 000 $

Allocution et allocation; paronymes.

  • Le DGEQ mentionne, dans un communiqué, que la CAQ aura droit à l'allocution annuelle de 799 000 $ — 780 000 $ l'an dernier — versée à l'ADQ.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 14 février 2012.)

On prononce une allocution, mais on verse une allocation :

Le DGEQ mentionne, dans un communiqué, que la CAQ aura droit à l'allocation annuelle de 799 000 $ — 780 000 $ l'an dernier — versée à l'ADQ.

Line Gingras
Québec

« Au président de l'Assemblée de trancher » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/342668/au-president-de-l-assemblee-de-trancher

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 04:59 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 17 février 2012

Identifier que

  • [...] une plaque identifiant que la « très honorable » est désormais « envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti ».
    (Guillaume Bourgault-Côté, dans Le Devoir du 7 janvier 2012.)

Aucun des onze ouvrages que j'ai consultés (dictionnaires généraux et ouvrages de difficultés) ne mentionne la construction identifier que, c'est-à-dire identifier suivi d'une proposition complément d'objet direct introduite par la conjonction que.

Je proposerais :

[...] une plaque indiquant que la « très honorable » est désormais « envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti ».

[...] une plaque signalant que la « très honorable » est désormais « envoyée spéciale de l'UNESCO pour Haïti ».

Line Gingras
Québec

« En croisade pour Haïti » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/339788/en-croisade-pour-haiti

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 03:31 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 16 février 2012

Ils se sentent étrangers de tout le processus

Étranger de quelque chose; étranger à quelque chose; grammaire française; syntaxe; choix de la préposition.

  • Ils se sentent impuissants et étrangers de tout le processus.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 7 décembre 2011.)

D'après ce que je vois dans les dictionnaires généraux que j'ai sous la main, on n'est pas étranger de quelque chose, mais à quelque chose :

Je ne peux vous donner aucun renseignement : je suis totalement étranger à cette affaire. (Lexis.)

Étranger à la politique, à des passions, à des préoccupations, à ce qui se passe. (Trésor de la langue française informatisé.)

Je suis étrangère à toutes ces intrigues. (Vogüé, dans le Trésor.)

Bah! maman, laisse faire à papa [...] dit Césarine en embrassant sa mère et se mettant au piano pour montrer à l'architecte que la fille d'un parfumeur n'était pas étrangère aux beaux-arts. (Balzac, dans le Trésor.)

J'étais trop étrangère à tout sentiment de coquetterie [...] (Sand, dans le Trésor.)

Se sentir étranger à tout, voilà l'excès de la solitude. (Suarès, dans le Petit Robert.)

Il faudrait écrire :

Ils se sentent impuissants et étrangers à tout le processus.

Line Gingras
Québec

« La politique du désabusement » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/337802/la-politique-du-desabusement

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 02:09 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 15 février 2012

Elle est entrée en vigueur effective à minuit

Entrée en vigueur effective; entrer en vigueur effective; anglicisme.

  • Hier, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), après avoir reçu les documents nécessaires, a entériné la fusion de l'ADQ et de la CAQ qui est entrée en vigueur effective à minuit.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 14 février 2012.)

Je ne vois pas quelle nuance peut apporter ici l'adjectif effective, qui me semble trahir l'influence de l'anglais : songeons que to become effective se traduit par entrer en vigueur, et effective date, par date d'entrée en vigueur.

Il suffisait d'écrire :

Hier, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), après avoir reçu les documents nécessaires, a entériné la fusion de l'ADQ et de la CAQ, qui est entrée en vigueur effective à minuit.

Line Gingras
Québec

« Au président de l'Assemblée de trancher » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/342668/au-president-de-l-assemblee-de-trancher

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 08:15 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 14 février 2012

Questions et réponses

  • Le mécontentement des enseignants n'est pas totalement frivole. Il s'explique essentiellement par l'absence de réponses à des questions essentielles, restées sans réponse douze mois après l'annonce-surprise.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 13 février 2012.)

Je suggérerais :

Le mécontentement des enseignants n'est pas totalement frivole. Il s'explique avant tout par l'absence de réponses à des questions essentielles, restées sans réponse douze mois après l'annonce-surprise.

Line Gingras
Québec

« Anglais intensif au primaire – Le tout ou rien » : http://www.ledevoir.com/societe/education/342540/anglais-intensif-au-primaire-le-tout-ou-rien

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 02:32 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 13 février 2012

Laisser libre court

Laisser libre court, laisser libre cours; orthographe.

  • Cette mise au rancart importante [...] est d'ailleurs qualifiée « d'aveuglement volontaire » sur la réalité canadienne par les défenseurs de la science qui entrevoient déjà, pour l'avenir, l'incapacité du gouvernement à prendre des décisions sur des « faits avérés », laissant ainsi libre court aux dérives idéologiques [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 10 février 2012.)

[...] qualifiée « d'aveuglement volontaire »

L'expression dont on s'est servi pour qualifier la mise au rancart en question, ce n'est pas « d'aveuglement volontaire », mais « aveuglement volontaire » :

Cette mise au rancart importante [...] est d'ailleurs qualifiée d'« aveuglement volontaire » [...]

* * * * *

Laisser libre court

L'expression s'écrit laisser libre cours :

Rendre libre de ses actes, laisser libre cours au développement d'un phénomène intellectuel ou moral. (Trésor de la langue française informatisé, à l'article « bride ».)

[...] l'incapacité du gouvernement à prendre des décisions sur des « faits avérés », laissant ainsi libre cours aux dérives idéologiques [...]

Line Gingras
Québec

« Abandon d'enquêtes par Statistique Canada – Ottawa accusé "d'aveuglement volontaire" » [sic] : http://www.ledevoir.com/politique/canada/342301/abandon-d-enquetes-par-statistique-canada-ottawa-accuse-d-aveuglement-volontaire

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Posté par Choubine à 08:21 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]