Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

02 juin 2012

Autant que

Autant que, tout autant que; grammaire française; syntaxe. 

  • Pas étonnant que dans la polarisation extrême enveloppant le débat, il ait suscité tout autant la haine que provoqué l’admiration.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 30 mai 2012.)

Les deux éléments de la comparaison marquée par la locution conjonctive autant que doivent être présentés de façon symétrique : les deux mots ou groupes de mots, pour se trouver opposés l'un à l'autre, doivent exercer la même fonction.

Dans le passage à l'étude, on a mis en parallèle un complément d'objet direct (la haine) et un verbe ([ait] provoqué). Pour rétablir l'équilibre de la phrase, il faudrait opposer soit deux verbes, soit deux compléments d'objet direct :

Pas étonnant que dans la polarisation extrême enveloppant le débat, il ait tout autant suscité la haine que provoqué l’admiration.

Pas étonnant que dans la polarisation extrême enveloppant le débat, il ait suscité tout autant la haine que provoqué l’admiration.

Line Gingras
Québec

« Conflit étudiant – Héros ou martyr? » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/351156/conflit-etudiant

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2012

Complément, verbe, sujet

  • L'affaire « torso body parts », comme l'a surnommé les médias anglophones, a semé l'émoi sur la rue Westcott [...]
    (Daphné Cameron dans le site de La Presse, le 31 mai 2012 à 18 h 47.)

Ce n'est pas l'affaire qui a surnommé les médias, mais les médias qui ont surnommé l'affaire. Un sujet inversé est toujours un sujet; quant au complément d'objet direct, s'il est placé devant le verbe, il commande l'accord du participe passé employé avec l'auxiliaire avoir :

L'affaire « torso body parts », comme l'ont surnommée les médias anglophones, a semé l'émoi sur la rue Westcott [...]

Line Gingras
Québec

« Affaire Magnotta : la famille du suspect sous le choc » : http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201205/31/01-4530570-affaire-magnotta-la-famille-du-suspect-sous-le-choc.php

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2012

Solution à coût nulle

  • [...] l'offre des étudiants consistait en une « solution à coût nulle » [...]
    (Antoine Robitaille dans le site du Devoir, le 31 mai 2012 à 14 h 9; texte mis à jour à 16 h 29 et à 19 h 25.)

Ce n'est sans doute pas la solution qui est nulle, du point de vue des étudiants du moins, mais le coût :

[...] l'offre des étudiants consistait en une « solution à coût nul » [...]

Line Gingras
Québec

« Négociations entre Québec et les étudiants : "Ça passe ou ça casse" » (cette version ne se trouve plus telle quelle dans le site Web)

« Négociations entre Québec et les étudiants : c'est l'impasse » : http://www.ledevoir.com/societe/education/351342/negociations-entre-quebec-et-les-etudiants-ca-passe-ou-ca-casse

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 22:35 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mai 2012

Le maintien, voir le renforcement

Voir ou voire; homonymes; orthographe.

  • Ce qu’elles réclament n’en demeure pas moins le maintien, voir* le renforcement d’un modèle de financement des universités distinct de celui du reste du Canada.
    (Michel David, dans Le Devoir du 29 mai 2012.)

Nous n'avons pas affaire ici au verbe voir, mais plutôt à l'adverbe voire, qui veut dire « même », « et même » :

On s'accordait à me trouver poseur, voire insolent. (Céline, dans le Petit Robert.)

Il y a de ces heures, non pas seulement d'aberration, comme vous dites, mais de souffrance réelle, intolérable, qui peuvent conduire à des folies et détruire toute une vie, voire deux. (Rolland, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

Ce qu’elles réclament n’en demeure pas moins le maintien, voire le renforcement d’un modèle de financement des universités distinct de celui du reste du Canada.

Line Gingras
Québec

* Le 3 juin à 20 h 52, je vois que la faute a été corrigée.

« Les marrons » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/351131/les-marrons

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 mai 2012

Plus de facilité

  • J'aurai toujours plus de facilité à lui expliquer la nécessité, dans toute organisation, du respect d'une autorité juste que de lui dire de se soumettre à des contraintes abusives.
    (Vincent Marissal, dans La Presse du 29 mai 2012.)

J'aurai toujours plus de facilité à lui expliquer la nécessité, dans toute organisation, du respect d'une autorité juste qu lui dire de se soumettre à des contraintes abusives.

Line Gingras
Québec

« La dernière carte de Charest » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal/201205/28/01-4529481-la-derniere-carte-de-charest.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_vincent-marissal_3280_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mai 2012

On les avait vu couchés

  • [...] ces environnementalistes qu'on avait vu couchés devant les camions des sociétés forestières [...]
    (Marie-Claude Lortie, dans La Presse du 27 avril 2012.)

On avait vu qui? Des environnementalistes, qui étaient couchés. Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, placé devant le verbe :

[...] ces environnementalistes qu'on avait vus couchés devant les camions des sociétés forestières [...]

Line Gingras
Québec

« Dans la tête des étudiants » : http://www.cyberpresse.ca/debats/chroniques/marie-claude-lortie/201204/27/01-4519497-dans-la-tete-des-etudiants.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_marie-claude-lortie_3273_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2012

Courriel, courrier...

  • Le Maclean’s – décrit comme « farouchement conservateur » par Courriel* international – n’en est pas à ses premières éditions pour le moins percutantes au sujet du Québec.
    (Alexandre Shields, dans Le Devoir du 25 mai 2012.)

Monsieur Shields veut sans doute parler de Courrier international.

Line Gingras
Québec

* Le 28 mai 2012 à 22 h 40, je vois que la faute a été corrigée.

« Le magazine Maclean’s s’attaque aux étudiants » : http://www.ledevoir.com/societe/education/350877/le-magazine-maclean-s-s-attaque-aux-etudiants

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1