Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 6 mai 2012

Elle croit qu'une plus grande proportion soit versée

  • Lors d’un conseil général, les militants libéraux n’ont pas de grandes décisions prendre, rien qui pourrait prendre beaucoup d’importance dans une campagne électorale.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 5 mai 2012.)

Lors d’un conseil général, les militants libéraux n’ont pas de grandes décisions à prendre, rien qui pourrait revêtir beaucoup d’importance dans une campagne électorale.

  • La Commission politique croit qu’une plus grande proportion des surplus à venir soit versée au Fonds des générations afin de réduire [...] Elle souhaite également que [...]

Selon Marie-Éva de Villers, le verbe croire, « au mode affirmatif [...], se construit avec la conjonction que suivie de l'indicatif »; Hanse et Blampain estiment que le conditionnel est également possible, « s'il s'agit d'une éventualité ». Cependant, si l'on se contentait ici de remplacer soit versée par sera versée ou serait versée, on rendrait une idée bien différente de celle que le journaliste a voulu exprimer, si j'ai bien compris. Je suggérerais plutôt :

La Commission politique croit qu’une plus grande proportion des surplus à venir doit être [ou devrait être] versée au Fonds des générations afin de réduire [...] Elle souhaite également que [...]

Line Gingras
Québec

« "La politique n’est pas un long fleuve tranquille" » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/349360/la-politique-n-est-pas-un-long-fleuve-tranquille

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 5 mai 2012

Les artistes appuieraient donc la hausse?

  • Conscients que l'opinion publique est divisée, les artistes espèrent que ceux qui n'appuient pas la hausse seront sensibles à leurs arguments et changeront d'avis quand ils entendront Guylaine Tremblay, Fred Pellerin ou le Dr Vadeboncœur leur expliquer leur position.
    (Nathalie Petrowski, dans La Presse du 2 mai 2012.)

Les artistes dont il s'agit appuient les étudiants qui s'opposent à la hausse des droits de scolarité; ils n'appuient donc pas la hausse. Si j'ai bien suivi, ils espèrent que ceux qui appuient la hausse seront sensibles à leurs arguments et changeront d'avis quand ils entendront Guylaine Tremblay, Fred Pellerin ou le Dr Vadeboncœur leur expliquer leur position.

Line Gingras
Québec

« Le zoom arrière des artistes » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/nathalie-petrowski/201205/02/01-4520984-le-zoom-arriere-des-artistes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_nathalie-petrowski_3279_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 4 mai 2012

Kant Nagano et compagnie

  • Nelson Freire (piano), Orchestre symphonique de Montréal, Kant Nagano.
    (Encadré d'un article de Christophe Huss, dans Le Devoir du 4 mai 2012.)

Kent Nagano.

  • [...] les transitions miteuses d’un second volet au lignes amorphes [...]

[...] les transitions miteuses d’un second volet aux lignes amorphes [...]

  • À la sortie, vers le métro, trois excellents musiciens chantaient du Simon et Garfunfel avec talent et envie.

Monsieur Huss voulait parler de Simon et Garfunkel.

Line Gingras
Québec

« Manque de feu sous la choucroute! » : http://www.ledevoir.com/culture/musique/349278/manque-de-feu-sous-la-choucroute

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 3 mai 2012

Le printemps arable

  • [...] les dérapages avec les casseurs armés de bâtons de baseball, les policiers qui ont pris le mors aux dents et les médias étrangers qui jettent un regard médusé sur ce printemps qu'on qualifie d'érable à défaut d'arable [...]
    (Michèle Ouimet, dans La Presse du 1er mai 2012.)

Madame Ouimet voulait faire allusion, je pense, au printemps arabe.

Line Gingras
Québec

« Le temps file » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/michele-ouimet/201205/01/01-4520606-le-temps-file.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_michele-ouimet_3281_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 20:50 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 2 mai 2012

Elle se fait rassurante et assure...

  • La haute direction de la société d’État se fait au contraire rassurante et assure que les règlements éthiques garantissant d’indépendance journalistique prévalent toujours.
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 2 mai 2012.)

La haute direction de la société d’État se fait au contraire rassurante et affirme que les règlements éthiques garantissant l'indépendance journalistique prévalent toujours.

  • M. Dubé explique que la révision du Code de conduite découle de l’imposition d’un code de valeurs et d’éthiques qui s’applique à l’ensemble des institutions fédérales depuis le 21 décembre.

Comme le montre une recherche Google, il s'agit d'un code de valeurs et d'éthique.

Line Gingras
Québec

« Code de déroute » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/348983/code-de-deroute

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:52 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 1 mai 2012

Les messagers et son message

  • Sur ce terreau, l’expression des contre-pouvoirs est facile à orchestrer, sans questions gênantes, sans débats éclairés, en passant par des images fortes, des attaques de messagers plutôt que de son message et par l’émotion – dont la peur fait partie – pour faire vibrer les masses.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 1er mai 2012.)

[...] en passant par des images fortes, des attaques de messagers plutôt que de leur message [...]

Line Gingras
Québec

« #chroniquefd – Populisme 2.0 » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/348911/populisme-2-0

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 30 avril 2012

Ce qui aura remplacé quoi?

  • L'émission L'après-midi porte conseil est symboliquement sortie des ondes alors que le gouvernement annonçait les compressions. Qui sait ce qui l'aura remplacé en 2015?
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 10 avril 2012.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe. Qui sait ce qui aura remplacé quoi? L'émission, représentée par le pronom l' :

Qui sait ce qui l'aura remplacée en 2015?

Line Gingras
Québec

« Médias – Radio-Canada en 2015 » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/347017/medias-radio-canada-en-2015

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - On ne se relit jamais trop - Commentaires [2] - Permalien [#]