Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 2 octobre 2012

L'intérêt réside au ton choisi

Résider à quelque chose, résider dans quelque chose; choix de la préposition; grammaire française; syntaxe.

  • L’intérêt de la lettre et de la vidéo ne réside pas dans la ferme opposition de la Chambre aux mesures annoncées, opposition parfaitement légitime, mais plutôt au ton choisi, très offensif, alors même que le gouvernement est, lui, en mode solutions.
    (Jean-François Lisée dans son blogue, le 29 septembre 2012.)

Je lis dans le Petit Robert que le verbe résider peut s'employer au sens figuré pour dire « exister habituellement, se trouver » en telle personne ou en telle chose. D'après les exemples proposés dans les dictionnaires généraux que j'ai sous la main, le complément est introduit, en pareil cas, au moyen des prépositions dans ou en :

Le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la Nation. (Déclaration des droits de l'homme, dans le Petit Robert.)

L'ordre idéal des peuples réside dans leur bonheur. (Camus, dans le Petit Robert.)

La Constitution de Servius Tullius fait résider la puissance suprême dans l'assemblée du peuple. (Mérimée, dans le Lexis.)

C'est en cela que réside le vrai courage. (Barthélemy, dans le Lexis.)

La difficulté, le problème, la question réside en/dans. (Trésor de la langue française informatisé.)

La faute a résidé dans une mauvaise répartition des risques, qui furent accumulés sur un seul client débiteur. (Baudhuin, dans le Trésor.)

Monsieur Lisée a eu raison d'écrire « ne réside pas dans la ferme opposition »; il aurait dû introduire le deuxième complément de la même manière :

L’intérêt de la lettre et de la vidéo ne réside pas dans la ferme opposition de la Chambre aux mesures annoncées, opposition parfaitement légitime, mais plutôt dans le ton choisi, très offensif, alors même que le gouvernement est, lui, en mode solutions.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« "Indécent et immoral" : De la différence entre le lobby et la politique » : http://jflisee.org/indecent-et-immoral-de-la-difference-entre-le-lobby-et-la-politique/

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 03:53 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire