Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

samedi 29 septembre 2012

Ça nous a donnés une conscience nouvelle

  • « Comme humains, ça nous a tous politisés, donnés une conscience nouvelle, peu importe le domaine dans lequel on va œuvrer », indique Valérie Darveau.
    (Frédérique Doyon, dans Le Devoir du 14 septembre 2012.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct (c.o.d.), si celui‑ci précède le verbe.

Ça a politisé qui? Nous, représentant humains, nom masculin pluriel. Le c.o.d. étant placé devant le verbe, le participe politisé s'accorde. Tout va bien de ce côté.

Ça a donné quoi? Une conscience nouvelle. Le c.o.d. étant placé après le verbe, le participe donné doit rester invariable. Il fallait écrire :

« Comme humains, ça nous a tous politisés, donné une conscience nouvelle, peu importe le domaine dans lequel on va œuvrer », indique Valérie Darveau.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Boucler la boucle du carré rouge » : http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/359203/boucler-la-boucle-du-carre-rouge

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 08:27 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]