Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

jeudi 27 septembre 2012

Sous-contracter

  • Aussi est-il incroyable que Mme Marois ait « sous-contracté » le dossier des « Anglais » à Jean-François Lisée, le concepteur même de sa politique identitaire.
    (Lysiane Gagnon, dans La Presse du 22 septembre 2012.)

Sous-contracter, d'après Marie-Éva de Villers, est un anglicisme*; au sens propre, on devrait dire sous‑traiter. Madame Gagnon signale par des guillemets ce calque très fréquent au Québec; n'empêche, il me semble qu'elle aurait été mieux inspirée d'employer un verbe français :

Aussi est-il incroyable que Mme Marois ait confié le dossier des « Anglais » à Jean-François Lisée, le concepteur même de sa politique identitaire.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* On trouvera un avis semblable, à propos de contracteur et de sous-contracteur, dans le Chouinard, le Dagenais et le Colpron.

« Mme Marois et les anglos » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/201209/21/01-4576404-mme-marois-et-les-anglos.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_lysiane-gagnon_3265_section_POS1

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 07:28 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire