Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

dimanche 22 juillet 2012

Se muter en

Se muter en, se muer en; paronymes.

  • Plutôt que d’entendre monter la colère ou la révolte, nous voyons notre propre léthargie se muter en fatalisme.
    (Fernand Daoust, dans Le Devoir du 5 juillet 2012.)

D'après ce que je vois dans le Petit Robert, le Lexis, le Multidictionnaire et le Trésor de la langue française informatisé, au sens de se transformer en, se changer en, on ne dit pas se muter en, mais plutôt se muer en :

Ces joies refoulées se sont muées en rêves. (Rolland, dans le Petit Robert.)

Sa souffrance se muait en colère. (Montherlant, dans le Lexis.)

Une colère qui s'est muée en éclats de rire. (Multidictionnaire.)

Ce besoin d'unité satisfait s'est mué en pangermanisme. (Barrès, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

La bombe glacée se mua en une crème jaune. (Mauriac, dans le Trésor.)

Jusqu'au jour où, converti, il se mua en apologiste catholique et reconnut en Jésus-Christ le surhomme de ses anciennes rêveries philosophiques. (Béguin, dans le Trésor.)

Il faudrait écrire :

Plutôt que d’entendre monter la colère ou la révolte, nous voyons notre propre léthargie se muer en fatalisme.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Forum mondial de la langue française – Spectateurs de notre régression » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/353873/spectateurs-de-notre-regression

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Langue et traduction - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire