Choux de Siam

Parce que j'aime les choux de Siam, et pas seulement la grammaire (carnet dédié à monsieur Raymond Laganière, autrefois professeur de français à la polyvalente Donnacona)

mardi 27 mars 2012

L'industrie de la construction et de son infiltration

  • Le mandat de la Commission couvre les quinze dernières années et touche à l'octroi des contrats publics, à l'industrie de la construction et de sa supposée infiltration par le crime organisé ainsi que le financement des partis politiques.
    (Kathleen Lévesque, dans Le Devoir du 27 mars 2012.)

Le mandat touche à l'octroi ainsi que le financement? On comprendrait mieux si la préposition était répétée : le mandat touche à l'octroi des contrats publics ainsi qu'au financement des partis politiques.

Le mandat touche à l'industrie de la construction et de sa supposée infiltration? Je doute qu'il y ait une industrie de l'infiltration : on voulait dire, plutôt, que le mandat touche à l'industrie de la construction et à sa supposée infiltration par le crime organisé.

La phrase à l'étude devrait se lire comme suit :

Le mandat de la Commission couvre les quinze dernières années et touche à l'octroi des contrats publics, à l'industrie de la construction et à sa supposée infiltration par le crime organisé ainsi qu'au financement des partis politiques.

Line Gingras
Québec

« Cambriolage chez la commissaire Charbonneau » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/346016/vol-qualifie-chez-la-commissaire-charbonneau

Merci de votre visite. Une question? Je serai heureuse d'y répondre, dans la mesure de ma disponibilité. Voir la rubrique « Contactez l'auteur », dans la colonne de droite.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

Posté par Choubine à 23:51 - Ni fleurs ni couronnes - Commentaires [0] - Permalien [#]